Accueil » Aviation Générale » Aquitaine hydravions prêt à déjauger

Aquitaine hydravions prêt à déjauger

Le premier aéro-club français à part entière, spécialisé hydravion, va débuter ses activités en avril prochain sur le lac de Biscarrosse. La préparation de son Piper PA18-150 amphibie s'achève à Darois. Le compte à rebours est enclenché pour "Aquitaine hydravions, aéro-club régional Henri Guillaumet".

arton1647

arton1647

Signe des temps, le prochain aéro-club que va agréer la Fédération française aéronautique devrait être « Aquitaine hydravions ». L’affiliation de cette association qui a vu le jour récemment, sur les rives du lac de Biscarrosse, s’inscrit dans le mouvement national qui vise à relancer l’activité hydravion à l’intérieur de l’hexagone. Les pièces du puzzle se mettent en place, chacune à leur rythme. Comme l’annonce France Hydravion dans sa lettre de février 2011, « le projet d’arrêté relatif à la qualification pilote monomoteur hydravion est dans les tuyaux. En revanche, la progression est plus lente pour le projet d’arrêté Hydrobases et hydrosurfaces pour hydroaéronefs ».
Le PA18-150 de l'aéro-club Henri Guillaumet dans l'atelier d'ARS à Dijon-Darois

En décidant de remettre la pratique de l’hydravion au goût du jour, à la veille du centenaire du premier vol d’Henri Fabre, les passionnés d’aviation aquatique savaient que ce ne serait pas facile et qu’il faudrait du temps, mais que leur peine serait un jour récompensée. Parmi les premiers à savourer ce bonheur, il y aura l’équipe qui vient de créer « Aquitaine Hydravions, aéro-club régional Henri Guillaumet ». Jean-Luc Langeard et Derry Gregoire, respectivement président et vice-président de l’association, n’ont jamais été aussi prêts du but.

Sur l’aérodrome de Dijon-Darois, Bruno Ducreux (Aero restauration service) termine la peinture du Piper PA18-150 du nouvel aéro-club. Il s’agit d’un amphibie trouvé en France, après l’avoir cherché du côté de Seattle. Les flotteurs amphibies Wipairs viennent de Hollande. Le fait que le Piper soit équipé de roues permettra de le garer à l’abri d’un hangar. « Nous avons choisi cet avion parce que nous allons pouvoir le proposer à environ 180 euros de l’heure, c’est-à-dire au prix d’un Cap10. C’est le seul moyen pour mettre l’hydravion à la portée du plus grand nombre », affirme Derry Gregoire.

L’aéro-club régional Henri Guillaumet a vu le jour dans un endroit favorable à son développement et propice à l’activité aéro-aquatique. « Nous avons reçu concours actif de bon nombre d’habitants du village aéronautique des lacs », explique le vice-président. « Le lac de Biscarrosse offre également la seule hydrobase agréée et ouverte en permanence ».
Aquitaine hydravions a fait le choix de flotteurs amphibies Wipairs pour son PA18-150
Le club doit débuter ses activités à partir d’avril 2011. Il est ouvert aux licenciés de la FFA et sa vocation est véritablement la formation. L’objectif est de lâcher des pilotes sur le Piper à flotteurs et de leur offrir la possibilité de voler seuls. « Après l’obtention de la qualification hydravion, les pilotes ayant plus de 200 heures de vol d’expérience totale, pourront voler en solo ou avec un passager après évaluation par l’un des instructeurs de l’aéroclub », confirme Derry Gregoire. « Un site internet sera mis en ligne sous peu. Il sera couplé à un système de réservation permettant de programmer la réservation de l’avion, ou de participer aux stages d’initiation qui seront prévus ».

Nous vous tiendrons au courant…

Gil Roy

A propos de Gil Roy

Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.
Journaliste chez Aerobuzz.fr

7 commentaires

Laisser un commentaire