Accueil > Aviation Générale > Tracey Curtis-Taylor sur les traces d’Amy Johnson

Aviation GénéralePublié le 4 janvier 2016

Tracey Curtis-Taylor sur les traces d’Amy Johnson

La britannique Tracey Curtis-Taylor a réussi son pari de relier la Grande-Bretagne à l’Australie, en suivant l’itinéraire emprunté par Amy Johnson, en 1930. Elle a posé son Boeing BOEING Premier groupe industriel aéronautique et spatial au monde. Constructeur d’avions de lignes et d’avions d’arme, est également présent sur les marché de l’espace et de la sécurité. 170.000 salariés. Stearman à Darwin, le 1er janvier 2016 au terme d’un vol de 8.000 miles débuté le 1er octobre 2015. L’anglaise de 53 ans n’en est pas à son premier vol commémoratif puisqu’en 2013, en mémoire de Mary Heath, elle est allée du Cap (Afrique du Sud) à Goodwood (Grande-Bretagne), également avec son Stearman, en deux mois et 38 escales.

JPEG - 98.9 ko
Tracey Curtis-Taylor, pilote au long cours
© DR

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

Haut