Accueil » Aviation Générale » Quatre salons du drone professionnel pour un marché à 65 M€, c’est trop !

Quatre salons du drone professionnel pour un marché à 65 M€, c’est trop !

La médiatisation des expérimentations de drones dans des domaines aussi variés que l’agriculture, le BTP ou la surveillance de réseau peut laisser croire que le marché est porteur. Constructeurs et opérateurs ne sont pas les seuls à faire les frais de cette illusion. Deux salons qui devaient avoir lieu ces jours-ci, viennent d'être annulés en France.

Selon l'étude du cabinet Olivier Wyman, le drone de loisir a généré 90 M€ de chiffres d'affaires en 2015. Il pourrait atteindre 190 M€ en 2025.

Selon l'étude du cabinet Olivier Wyman, le drone de loisir a généré 90 M€ de chiffres d'affaires en 2015. Il pourrait atteindre 190 M€ en 2025.

Le drone est un marché en devenir et c’est sans doute pour l’avoir oublié que des organisateurs de salons spécialisés ont été contraints de revoir leurs projets. Après un premier faux départ en octobre 2015, le salon qui devait avoir lieu à Lyon, les 6 et 7 avril 2016, sous l’appellation EuropaDrone, est reporté à une date ultérieure. GL events Exhibitions, promoteur de cette manifestation, qui annonçait pas moins de 200 exposants, reconnaît implicitement que l’objectif était inaccessible. En conséquence, « un nouveau rendez-vous, mieux adapté, est en cours de réflexion ».

Quant au salon parisien, qui devait avoir lieu du 12 au 14 mars 2016, il est reporté au 18,19 et 20 février 2017. Le prétexte avancé laisse perplexe. L’organisateur brouille les pistes en invoquant comme excuse les attentats de novembre à Paris. La première édition devait avoir lieu au Parc des expositions de la Porte de Versailles où se tient actuellement le salon de l’agriculture. Il faut évidemment aller chercher les raisons du report de ce salon, comme celui de Lyon d’ailleurs, dans la surestimation du marché.

Une étude récente du cabinet Oliver Wyman évalue le marché du drone civil en France à 155 M€ en 2015, dont 90 M€ pour les drones de loisir et 65 M€ pour le marché professionnel. Même si grâce à sa législation évolutive et au dynamisme des acteurs regroupés au sein de la Fédération professionnelle du drone civil, la France fait figure de chef de file, au plan international, tout est encore à inventer. La démonstration de l’intérêt économique du drone est aussi à faire.
Selon l'étude du cabinet Olivier Wyman, le drone de loisir a généré 90 M€ de chiffres d'affaires en 2015. Il pourrait atteindre 190 M€ en 2025.
Aerobuzz.fr vous présente fréquemment des expérimentations réalisées dans différents secteurs d’activité, à commencer par l’agriculture, la production d’énergie, la surveillance de réseaux, etc. Aussi prometteuses soient ces applications, il s’agit avant tout de tests. La réalité est qu’en 2015, les médias, autrement dit les prises de vues aériennes, demeurent encore le premier débouché pour le drone professionnel. Ce segment a représenté, l’année dernière, 17 des 29 millions du chiffre d’affaires réalisé par les opérateurs français de drones. Et même si le cabinet Oliver Wyman estime qu’à l’horizon 2025, le marché du drone français pourrait atteindre 461 M€, dont 276 M€ pour les exploitants et 185 M€ pour les constructeurs, aujourd’hui le marché est embryonnaire et les acteurs ont tout à prouver.

C’est sans doute pour ne pas avoir correctement appréhendé cette réalité, et peut-être pour avoir aussi amalgamé le marché professionnel avec celui des loisirs, que les salons de Paris et de Lyon ont du jeter l’éponge. Reste en lice Drone Expérience dont la deuxième édition se teindra à Nantes, les 16 et 17 septembre 2016, et le doyen UAV Show (4ème édition), qui aura lieu, les 12 et 13 octobre 2016, à Bordeaux. Ces deux rendez-vous se sont résolument positionnés sur le marché professionnel, en organisant pendant deux jours, des espaces d’échanges et de rencontres, en parallèle de l’exposition commerciale. Des démonstrations applicatives, orientées métiers, seront également proposées en marge du salon de Bordeaux.

Gil Roy

A propos de Gil Roy

Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.
Journaliste chez Aerobuzz.fr

7 commentaires

Laisser un commentaire