Accueil » Culture Aéro – brèves » Exercice de style horloger pour Airbus Corporate Jet

Exercice de style horloger pour Airbus Corporate Jet

Sylvain Mariat ne se contente plus de signer les aménagements intérieurs des Airbus privés, ni de dessiner la livrée d’avions de voltige, il donne aussi dans l’horlogerie. Le responsable du studio de design d’Airbus Coporate Jet vient en effet de concevoir, avec la marque horlogère Richard Mille, un chronographe à rattrapante Les montres-chronographes à rattrapante possèdent une deuxième aiguille des secondes en plus de la trotteuse. Ces deux aiguilles tournent ensemble parfaitement superposées et synchronisées. Si l’utilisateur souhaite mesurer un temps intermédiaire ou chronométrer deux événements parallèles de courte durée, il appuie sur le poussoir lié à la fonction rattrapante, ce qui arrête la rattrapante, alors que la trotteuse poursuit son chemin. Lorsque le temps est relevé, l’utilisateur remet en marche la rattrapante qui se synchronise automatiquement sur la trotteuse : elle la « rattrape ». qui emprunte à l’industrie aéronautique son expertise technologique et même ses matériaux.

Cette nouvelle montre baptisée RM 50-02 ACJ Tourbillon recourt à des techniques de pointe, tant en matière d’ajourage des éléments que pour la structure de ses ponts et de sa platine en titane grade 5. Le résultat final offre une vue spectaculaire sur le calibre.

Plusieurs composants du mouvement bénéficient du revêtement employé pour protéger les pièces de moteur et du châssis contre la corrosion et les conditions environnementales. Usiné dans un alliage de Titane-Aluminium (utilisé sur les pales de réacteur) et doté d’une lunette secondaire en céramique blanche ATZ, son boîtier a été conçu pour refléter les lignes caractéristiques d’un hublot ACJ.

La montre-chronographe Richard Mille cosignée par Airbus Corporate Jet a été produite à 30 exemplaires seulement et vendus 1,1 M€ pièce.

14 commentaires

Laisser un commentaire