Accueil » Culture Aéro – brèves » Le musée de l’air et de l’espace sonde son public

Le musée de l’air et de l’espace sonde son public

Le musée de l’air et de l’espace se projette dans le futur proche.En 2024, la ligne 17 du métro devrait arriver au pied du musée. Il sera alors possible de rejoindre la gare Saint-Lazare en 21 mn ou l’aéroport Charles de Gaulle en 11 mn. Cette nouvelle donne devrait tout changer, à commencer par la fréquentation qui devrait exploser. L’accessibilité est en effet le principal handicap du musée.

Dans le but d’être présent au rendez-vous de 2024, le musée lance une grande enquête (60 questions) afin que commencer à réfléchir à ce que devra être son offre d’ici cette échéance pour accueillir les nouveautés visiteurs.

musee_air_nuit_facade.jpg

En 1975, Le musée de l’Air et de l’Espace quittait progressivement Chalais-Meudon et prenait place au sein du mythique aéroport de Paris-Le Bourget. En 1987, l’aérogare de Georges Labro (fermé au trafic commercial six ans plus tôt) fut intégré au musée. Quarante ans après son arrivée au Bourget, le musée fait peau neuve dans la perspective du Grand Paris. En effet, l’établissement se situe au cœur du cluster aéronautique (axe Roissy – Le Bourget) du Grand Paris et en constitue l’établissement culturel majeur.

L’attractivité du musée, situé au cœur d’une zone en pleine révolution urbanistique, s’en trouvera donc renforcée. Ainsi, une nouvelle ère s’amorce pour le musée de l’Air et de l’Espace, un siècle après sa création à l’initiative d’Albert Caquot.

Dans ce contexte de métamorphose, le musée de l’Air et de l’Espace réalise une étude des publics dont l’objectif est de mieux connaitre son public actuel, d’évaluer la qualité de ses services et de construire le musée de demain. Vous pouvez aider l’équipe de musée, en répondant à un questionnaire. Cliquez ici !

1 commentaire

Laisser un commentaire

Accueil » Culture Aéro – brèves » Le musée de l’air et de l’espace sonde son public

Le musée de l’air et de l’espace ouvre une porte sur le monde de la simulation

Pour la 6ème édition de son Mondial de la Simulation (30 septembre - 2 octobre 2011), le Musée de l’Air et de l’Espace du Bourget met, cette année, l’accent sur la place déterminante du virtuel dans le monde professionnel. L’opportunité pour les visiteurs de découvrir, en vrai grandeur, les facettes les plus étonnantes de la réalité virtuelle.

MONDIAL_SIMU_1.jpg

MONDIAL_SIMU_1.jpg

La grande nouveauté de cette édition concerne la simulation médicale avec la présence du Service de Santé des Armées et des Sapeurs Pompiers de Paris qui emploient désormais des simulateurs virtuels pour l’instruction des équipes de médecins urgentistes et réanimateurs, dans la coordination des soins, à la fois dans des opérations de SAMU et sur les différents théâtres d’opération, sur lesquels sont engagées les troupes françaises. Nombre d’autres matériels inédits seront en démonstration. L’Ecole de l’Air présentera notamment le simulateur « avions légers » utilisé pour la formation des futurs pilotes de combat et l’Aviation Légère de l’Armée de Terre (ALAT), avec l’appui de Thalès, exposera un poste de simulation tactique Edith, destiné à entrainer les équipages d’hélicoptères aux situations de combat.
MONDIAL_SIMU_1.jpg
En marge des stands et des simulateurs, le Mondial consacre deux journées ouvertes au public (vendredi 30 septembre et samedi 1er octobre), dans l’auditorium Roland Garros, à des conférences mettant en scène la simulation utilisée à des fins professionnelles.
MONDIAL_SIMU_4.jpg
Des intervenants appartenant à des univers très différents (aéronautique, militaire, médecine, hippisme, sciences, investigation judiciaire, lutte contre les phobies), présenteront les différentes manières d’utiliser cet outil virtuel pour la formation et l’entraînement mais également dans le cadre des enquêtes sur les accidents aériens et dans la coordination des missions interarmées entre les centres de simulation Rafale de l’Armée de l’Air et le la Marine nationale. La conquête spatiale n’est pas oubliée et au cours de ce cycle de tables rondes, Jean Loup Chrétien reviendra sur son expérience, mettant en exergue l’évolution de la simulation spatiale russe et américaine de ces 30 dernières années.
MONDIAL_SIMU_3.jpg

Cette année les cockpits seront à l’honneur et les visiteurs pourront, le temps de ce week-end, prendre les commandes d’un avion, d’un hélicoptère, d’une voiture de course… autant de possibilités offertes grâce à la présence de 50 exposants, représentant toutes les composantes de la simulation.
MONDIAL_SIMU_5.jpg
Il sera même possible de s’identifier, l’espace d’un vol en formation, à un pilote de la patrouille anglaise The Red Arrows ou subir des montées d’adrénaline au volant de la Formule 1 d’Alonso ou de la voiture bodybuildée de Sébastien Loeb. Par ailleurs, la Fédération Française de Vol à Voile (FFVV) mettra en œuvre 3 cockpits de planeurs, équipés d’écrans permettant de découvrir les subtilités des vols dans les ascendances.
MONDILA_SIMU_2.jpg
L’accent sera mis sur des démonstrations pédagogiques offrant au public, utilisateurs et pratiquants confirmés ou débutants la possibilité de comprendre et d’avoir un accès aisé à la simulation.
MONDIAL_SIMU_6.jpg
« Cerise sur le gâteau »… Concorde, la « star » du Musée de l’Air et de l’Espace sera mis à l’honneur en virtuel sur le stand de Rhône Alpes Simulation et en réalité avec deux « baissés de nez » du « Sierra-Delta », l’exemplaire de série, exposé sous le hall qui lui est dédié. Il s’agit du seul Concorde au monde à pouvoir encore être manœuvré de la sorte. Et cette manoeuvre toujours aussi étonnante sera bien réelle !

Philippe Chetail

6ème Mondial de la simulation – Pratique

  • du vendredi 30 septembre au dimanche 2 octobre 2011 de 10 h à 18 h
  • Prix d’entrée : 7 € (réduit 5 €) tarif comprenant l’entrée au salon, l’accès aux conférences et une animation musée (planète pilote, forfait avions dont visite du Concorde ou planétarium)
  • Lieu : Musée de l’Air et de l’Espace – Aéroport de Paris-Le Bourget
  • Le site du musée de l’air
  • Le site du mondial de la simulation

A propos de Philippe Chetail

Président d’Airshow, spécialiste de l’organisation de manifestations aériennes, Philippe Chetail a organisé plus de 230 meetings aériens depuis 1973. Egalement co fondateur de France Spectacle Aérien, il est l’un des meilleurs connaisseurs européens de tous ceux qui gravitent autour des spectacles aériens. Il a rejoint Aerobuzz en juillet 2011. Philippe Chetail couvre, en particulier, l’aviation de collection et les évènements aéronautiques.
Journaliste chez Aerobuzz.fr

4 commentaires

Laisser un commentaire