Accueil » Culture Aéro – brèves » Pilote privée avec un « e »

Pilote privée avec un « e »

Annie Lecomte-Monnier publie aux éditions Maxima un livre intitulé « Ma licence de pilote privé d’avion » dans lequel elle raconte de A à Z toutes les étapes, et même tous les instants, de sa formation. Femme sportive (championne de judo et parapentiste depuis plus de 10 ans), elle décide à 42 ans, mère de 3 enfants et psychologue de formation, de réaliser un « rêve de jeunesse » : prendre les commandes d’un avion léger.

Elle a sûrement muri ce projet d’ouvrage avant de débuter sa formation, car tout est noté avec une méticulosité d’archiviste, dès le premier jour de sa formation sur DR 400. Son moniteur est particulièrement perfectionniste, et le livre comprend TOUT : explication préalable, check-lists, schémas et photos. Annie Lecomte-Monnier n’oublie pas de signaler ses erreurs et d’expliquer leurs causes. Elle témoigne d’une précision d’archiviste. C’est ainsi que pour chaque vol, elle note la direction et la force du vent.

Cette exhaustivité dans la traduction des souvenirs m’a permis de constater les progrès faits dans la pédagogie et le découpage des étapes de la progression. J’ai vécu voici plus de 40 ans une formation plus décousue (deux clubs de villes différentes), avec quatre moniteurs (2 dans chaque ville) dont deux se tuèrent au cours de ma formation : une percée à travers les nuages qui s’achève sur une montagne, et un crash au cours du tournage d’un film. L’un des deux rescapés, était du genre folklo, emmenant son chien dans notre dos, dans un Jodel D112, et pratiquant systématiquement le « décollage chasseur » que je n’ai pas vu enseigner dans le livre d’Annie Lecomte-Monnier.

C’est un livre que l’on peut lire avec plusieurs approches : guide de progression pour débutant, livre de souvenirs, conseils d’une grande sœur… Je ne crois pas qu’il en existe d’autres analogues, où rien ne manque ; on croirait parfois lire l’enregistrement d’un « voice recorder ». Comme elle s’est inscrite pour des cours de voltige, elle prépare peut-être un deuxième tome plus chahuté.

Jean Ponsignon

Ma licence de pilote privé d’avion

2 commentaires

Laisser un commentaire