Accueil » Jobs – brèves » Décollage réussi pour le MOOC-Avion de l’ISAE-Supaero

Décollage réussi pour le MOOC-Avion de l’ISAE-Supaero

Un MOOC est un « massive open online course », autrement dit un « cours en ligne ouvert à tous ». Le MOOC est porté en France par une plateforme FUN (France Université Numérique, la plateforme du Ministère de l’enseignement supérieur et de la Recherche), qui propose plus de 50 formations diverses. Depuis le 7 mars 2016, l’aviation a son MOOC. Il est proposé par l’ISAE-Supaero. La première séance a donc eu lieu le 7 mars, et la deuxième, le 14. Il y en aura au total 5, avec un examen final. Le programme du MOOC « Avion » de l’ISAE-Supaero
Un Tronc Commun : les bases de l’aérodynamique et de la mécanique du vol.

  • Semaine 1 (TC1) : L’avion et son environnement (1er cours qui a débuté le lundi 7 Mars)

– L’anatomie de l’avion
– L’atmosphère

  • Semaine 2 (TC2) : Les bases de la mécanique du vol

– Attitude et vitesse
– Énergie totale et travail
– Principe fondamentale de la dynamique (PFD)
– Sustentation et propulsion

  • Semaine 3 (TC3) : Portance et trajectoire

– Forces aérodynamiques
– Coefficient de portance
– Décrochage
– Domaine de vol
– Manœuvrer : virage et ressource

  • Semaine 4 (TC4) : Bilan propulsif et énergie

– Équation de propulsion
– Premier et second régimes

  • Semaine 5 (TC5) : Stabilité et centrage – Décollage et atterrissage

– Rotation et moment
– Stabilité longitudinale
– Décollage et atterrissage

  • Semaine 6 : Examen final

Des approfondissements optionnels sont proposés en Aérodynamique (3 semaines à partir de TC3) et en Mécanique du vol (3 semaines à partir de TC3).

Plus d’information sur le MOOC « Avion »

La semaine 1 (TC1) a démarré doucement avec des rappels de géométrie sur la surface alaire (envergure, surface, allongement etc..) et des rappels sur l’atmosphère standard de l’OACI et l’atmosphère réel. Avec la semaine 2 (TC2), on aborde la mécanique du vol.

J’ai eu la chance de recevoir (en 1972) « le » cours de mécanique du vol de J.C. Wanner, et ce MOOC, donné en 2016 par d’authentiques professeurs de l’école (Eric Poquillon pour la mécanique du vol et Allan Bonnet pour l’aérodynamique) a le mérite d’être aussi rigoureux que celui que j’ai reçu « antan » : les souvenirs reviennent vite même si les maths ne suivent pas. Certes, JC Wanner avait, en plus et de visu, le don d’agrémenter ses démonstrations d’histoires abracadabrantesques comme son éjection depuis un Vautour en vrille : autre époque.

Dès ce deuxième cours, au tableau noir (électronique bien sûr), il vous sera demandé optionnellement de savoir intégrer 1/f(x). Autant dire que le niveau de maths va monter dans les cours prochains. Je vous recommande de ne pas vous laisser « dépasser » et de rattraper le train en marche d’ici le lundi 21 mars.

Avec ces nouveaux outils pédagogiques d’enseignement en ligne, l’apprenant inscrit au MOOC peut stopper et revenir en arrière sur une vidéo, le temps de comprendre ou de griffonner quelques notes, ou de fouiller dans ses bouquins. Il peut stocker dans un dossier les « transparents » des cours précédents (c’est utile quand on fait les quizz : la pression standard au niveau de la mer est de 1013.25 HPa et non pas arrondie à 1013). Les quizz sont valorisés le cas échéant par un « diplôme » en TC6 (des quizz pas évidents, sauf si on prend le temps de bien réfléchir à la signification de chaque mot : à ma grande honte, j’ose le dire : j’ai eu 8/15 au TC2).

Il existe aussi un forum pour poser des questions, engager une discussion. Très réactif. Sans doute tenu par une armée d’élèves ingénieur. A noter aussi une grande simplicité dans la procédure d’inscription (obligatoire) qui permet aussi d’être prévenu chaque lundi matin.

Jean-Marie Klinka

L'A380 en démonstration au salon de Singapour 2016

Laisser un commentaire