Accueil » Culture Aéro » Pas de pitié pour les pin up !

Pas de pitié pour les pin up !

Avec Angel Wings, Yann et Romain Hugault revisitent le mythe de la pin up. Pas de quartiers pour les femmes fatales, ni d’ailleurs pour machos. Quelque soit leur sexe, les héros ont intérêt à être à la hauteur s’ils veulent être encore là quand sonnera l’heure du dénouement de cette nouvelle série BD qui tient ses promesses. Le contraire aurait été étonnant…

Quand les pin up prennent le manche à balai…

Quand les pin up prennent le manche à balai…

Romain Hugault et Yann, aiment les pin up. Les deux auteurs n’ont pas attendu de se rencontrer pour faire leur coming-out. Avant même leur toute première coproduction, le premier, dessinateur de son état, leur avait déjà consacré trois albums de jeunesse, le second, scénariste à succès, leur avait offert le premier rôle dans une série haut de gamme.
Quand les pin up prennent le manche à balai…
Mais avec Yann, Romain Hugault a appris que ces femmes, objets de tous les fantasmes des hommes au front, pouvaient aussi passer à l’action, sans pour autant renoncer à leurs atouts. Sous leur combinaison de vol, les guerrières de Yann conservent leurs charmes intacts. Romain Hugault ne manque, d’ailleurs, pas une occasion de le rappeler, en déboutonnant un corsage ou en faisant glisser une fermeture éclair. Chassez le naturel, il revient à la VNE !
Femmes d'action…
En prenant du grade sous les ordres du scénariste en chef, les pin up de Romain deviennent beaucoup moins dociles. Question de survie. Yann ne fait pas de cadeau aux bimbo. Face à la Luftwaffe, sur le front de l’Est, les Sorcières de la nuit de la série « Le Grand Duc » n’avaient pas été à la fête. Sur les contreforts de l’Himalaya, dans l’enfer de la jungle Birmane, les WASP de la nouvelle série « Angel Wings », affrontent des adversaires pas moins coriaces.
Lilya, sorcière de la nuitAngela, la WASP
Bien que toutes ces femmes pilotes qui ont pris part à la guerre n’aient sans doute pas eu les mensurations avantageuses des héroïnes de Romain Hugault, les Sorcières de la nuit soviétiques et les WASP de l’oncle Sam, ont véritablement joué un rôle dans le conflit. Yann s’inspire de leurs faits d’arme pour ancrer son récit dans le contexte historique et le scénario fonctionne d’autant mieux, qu’il ne manque pas un bouton aux uniformes des combattants, ni un rivet sur le fuselage des warbirds mis en scène par le dessinateur.
Avec sa nouvelle série BD
Dans la série « Angel Wings » en cours de parution, et dont le deuxième des trois volumes est arrivé en librairie pour les fêtes de fin d’année, les auteurs ont choisi de donner le premier rôle à Angela, une femme, pilote d’un avion cargo C-47 Dakota. Elle va sortir du rôle de convoyeuse de chasseurs et de bombardiers auquel l’Etat-Major de l’US Air Force cantonnait les WASP (Woman Airforce Service Pilot) pour participer à un pont aérien, au-dessus de l’Himalaya. Le danger ne viendra pas de qui on l’attendait. De l’action, du suspense et bien sûr du sexe…
Méprise fratricide…
Au fil des planches l’enfer vert devient de plus en plus oppressant, les personnages prennent de l’épaisseur, les rebondissements surviennent là où on les attend le moins. Yann tricote l’intrigue, Hugault la ciselle : les héros craquent, les traitres se trahissent, mais les femmes font face. Oui, mais jusqu’à quel point ?
Les P-40 des Burma Banshees dans le feu de l'action
Angela, la WASP, et Jinx Falkenburg, la star hollywoodienne en tournée sur le front, livrées à elles-mêmes, après avoir été abattues par un chasseur japonais, réussiront-elles à survivre aux dangers de la jungle et échapper la cruelle Kempeïtaï, la gestapo nipponne ? Ni l’une, ni l’autre n’était préparée au corps-à-corps. Peuvent-elles encore compter sur les Burma Banshees et leurs P-40 Warhawk ? Roger Wilder, le pilote du P-61 Black Widow parviendra-t-il à se racheter ? La réponse à ces questions angoissantes dans le troisième et dernier tome d’ « Angel Wings », à paraître en 2016.

Gil Roy

Angel Wings T2 Black Widow

A propos de Gil Roy

Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.
Journaliste chez Aerobuzz.fr

3 commentaires

Laisser un commentaire