Accueil » Culture Aéro » Tous des V.I.P ! » Bruno RIVIERE

Aerobuzz.fr – Vous souvenez-vous de votre baptême de l’air ?
Bruno Rivière – Oui, c’était en 1957 à bord d’un Super Constellation entre Tananarive et Paris.
     
Quel est pour vous la plus belle machine volante ?
Tout ce qui vole est beau, mais Concorde reste un avion tellement fabuleux. J’ai un faible pour le DC10 / MD11 : un engin puissant, majestueux, impressionnant avec ses lignes imposantes. Dommage que le succès commercial n’ait pas été au rendez-vous. J’aime aussi beaucoup le Twin Otter : un vrai 4X4 du ciel…

Quel est votre livre aéronautique de référence ?
Bien sûr tous les livres de Bernard Marck. Historien érudit et écrivain de grande classe, Bernard Marck offre son regard passionné sur les grands noms de l’aéronautique.
     
Quelle est votre dernière lecture que vous recommanderiez ?
Je viens de relire « Le lac gelé » de Patrick de Gmeline : excellent !
     
Quel est votre film aéronautique préféré ?
Les annonces de sécurités à bord de certaines compagnies… !!! Certaines sont à mourir de rire…
     
Quelle chanson ou quelle musique évoque le mieux l’aviation selon vous ?
« Le vol de nuit s’en va » de Nicolas Peyrac.
     
Quels sont pour vous le plus grand aviateur et la plus grande aviatrice ?
Il n’y a pas de classement possible ! Les premiers aviateurs évidemment mais aussi ceux qui, dans l’anonymat, effectuent chaque jour des vols dans des conditions parfois extrêmes : pilotes de SAMU, militaires, etc.     

Ce ne sont plus les aviateurs que les foules accueillent à leur arrivée sur les aéroports, mais les footballeurs. Qu’est ce que cela évoque pour vous ?
Les aéroports ne sont plus, pour la plupart, des lieux magiques ni des lieux de rêves. Ce ne sont que des usines à fric !
     
Qu’auriez-vous conseillé à Icare ?
…rien ! C’est un peu extraordinaire son mythe ?
     
Quel est le plus grand événement ou exploit aéronautique de ces dernières années ?
Celui de faire voler des milliards de personnes chaque année avec un niveau de sécurité jamais atteint.
     
Vous est-il arrivé de regretter d’avoir pris l’avion ?
Jamais, en tout cas pas encore.
     
Qui ou quoi vous a amené à l’aéronautique ?
Mes premiers vols en avions de ligne et en avions d’aéroclub…
     
De quoi êtes vous le plus fier dans votre carrière ?
(rires), Peut-être de courir un marathon de l’Espace, à Kourou, en 3h25 à 54 ans ?
     
Quelle autre activité auriez-vous pu faire, ou aimé faire ?
Du journalisme aéronautique.
     

A propos de Bruno Rivière

Reporter photographe par passion, Bruno Rivière a assuré la rédaction en chef d’Aéroports Magazine pendant près de 25 ans. Il a également enseigné le journalisme en faculté. Spécialiste du transport aérien, il a rejoint Aerobuzz en janvier 2011. Bruno Rivière réalise des reportages et des recensions de livres.
Journaliste chez Aerobuzz.fr

Laisser un commentaire