Accueil > Défense > Paramount confie l’armement de son Mwari à Boeing

11 commentaires Défense

Paramount confie l’armement de son Mwari à Boeing

Le groupe sud-africain Paramount a confié à Boeing le développement de l’armement de son avion biplace Mwari. L’objectif est d’accélérer l’entrée en service de cet appareil mieux adapté aux conflits asymétriques qui se multiplient en Afrique et au Moyen-Orient.

JPEG - 69.9 ko
Le Mwari mesure 12 m d’envergure, 4 m de haut, 10,5 m de long. Sa masse maximale au décollage est de 3.300 kg.
© Paramount Group

Boeing et le groupe de défense et d’aéronautique sud-africain Paramount, se sont rapprochés, en 2014. Le 8 mars 2016, leur partenariat a pris une dimension concrète avec la décision de confier à l’avionneur américain, le développement des capacités opérationnelles de l’avion militaire léger développé en Afrique du Sud.

JPEG - 137 ko
Le Mwari a été imaginé par le sud africain Paramount Group pour la guerre en Afrique et au Moyen-Orient.
© Paramount Group

Désigné à l’origine sous l’acronyme AHRLAC pour Advanced, High Performance, Reconnaissance, Light Aircraft, ce monoturbopropulseur biplace en tandem à aile haute lancé il y a 5 ans maintenant, va recevoir une capacité ISR (Intelligence, Surveillance and Reconnaissance) et être doté d’un système d’arme. Sa capacité d’emport est de 800 kg. Au passage il est rebaptisé Mwari d’une nom d’une divinité d’Afrique australe. Il pourrait entrer en production dès le milieu de l’année prochaine. Paramount est à la recherche d’un client de lancement.

JPEG - 92.7 ko
Le cockpit en tandem offre une vue panoramique aux deux pilotes
© Paramount Group

Comme tout bon avion à hélice optimisé pour les missions "Coin" (contre insurrection), entre les mains de pilotes manoeuvriers, le Mwari sud-africain devrait être mieux adapté et surtout plus économique qu’un avion de combat à réaction pour neutraliser un pick up. Equipé d’une turbine Pratt&Whitney PT6-66B de 950 ch et d’une hélice propulsive, il décolle en 550 m à la masse maximale au décollage (3.800 kg). Sa vitesse de croisière est de 272 kts et son autonomie en mission de 1.150 nm. Le Mwari devrait permettre de rééquilibrer les confits modernes dits asymétriques avec un avion d’arme adapté aux réalités des champs de bataille du 21ème siècle.

Aerobuzz.fr

A propos de Aerobuzz.fr

Aerobuzz.fr est le premier site internet francophone d’information en continu spécialisé en aéronautique. Il est animé par des journalistes (...)
Journaliste chez Aerobuzz.fr

11 Commentaires

  • pierre

    Quand l’hélice aura mangé une paire de graviers projetés par les roues du train avant ou du train principal, la messe sera dite et l’armement Boing Boing ni changera rien !.
    Pierre

    PNG - 412.1 ko
    Signaler un abus
    Répondre
  • moloch 42

    On devrait pouvoir encore trouver les plans du Potez 75 Ou du MS 1500 ou encore du Sipa 1100 ! Ça pourrait aider les Sud Africains
    Les Français savaient déjà faire dans les années 50 question conflit "asymétrique " sauf que ça n a jamais marché !

    Signaler un abus
    Répondre
  • Bernard Bacquié

    Complètement d’accord avec les commentaires précédents. J’ajouterai :
    1. Le Potez 75 devait combattre les rebelles au sol et les chars. Pour cela il était blindé, donc… trop lourd. Et ça n’a pas marché car s’approvisionner en T-6 et Skyraider était moins cher et plus rapidement efficace pour l’Armée française en Algérie.
    2. Le concept observateur-directeur de tir au-dessus du pilote n’apporte rien, de même que la vision panoramique vers le haut. L’idéal demeure le concept de l’hélico, côte à côte et bulle vers l’avant. Comme ça on peut voir sous les pieds et se partager la surveillance des côtés.
    Je dirais "élémentaire, mon cher Watson !"
    3. Je me pose aussi des questions sur l’écoulement de l’air au niveau des poutres avec ce dièdre inversé.
    Apparemment, les Africaners ont de l’argent à jeter par les fenêtres.

    Signaler un abus
    • totoro

      "2. Le concept observateur-directeur de tir au-dessus du pilote n’apporte rien, de même que la vision panoramique vers le haut. L’idéal demeure le concept de l’hélico, côte à côte et bulle vers l’avant"
      Oui voilà, côte à côte, et pas en gradin.
      Comme le tigre, l’apache, le mil-mi 24...

      Signaler un abus
    • Franck

      Les africains du sud savent mener de l’anti guerilla depuis bien longtemps et ils n’ont de lecons à recevoir de personne. Je trouve ce type de commentaire déplacé et non constructif.

      Signaler un abus
    Répondre
  • JALOUSTRE

    Ce serait pourtant, dans les conflits que nous menons actuellement (ou sommes amenés à mener) une solution d’un meilleur rapport "qualité-prix" que le complexe Charles de Gaulle et Rafale sans oublier le coût de la "force de dissuasion" que nous n’utiliserons jamais (aucun président n’ayant envie de comparaître au tribunal de La Haye !)
    Ce ne sont pas les Sud Africains mais nous qui jetons de l’argent par les fenêtres...

    Signaler un abus
    • Pour Info

      Pour la force de dissuasion : un certain pays a décidé de renoncer aux armements nucléaires en échange de la garantie de son espace territorial par 3 des plus grandes puissances mondiales. Un jour, une des ces trois puissance a décidé de s’emparer d’une partie de son territoire.
      Peut-on raisonnablement penser que cette invasion ne serai pas arrivée si ce pays avait conservé sa "bombe qui ne sert à rien" ?
      Je pense que oui.
      Certes c’est cher, mais ne pas l’avoir peut coûter encore plus cher.

      Signaler un abus
    Répondre
  • Christian1

    @Bernard Bacquié

    3. Je me pose aussi des questions sur l’écoulement de l’air au niveau des poutres avec ce dièdre inversé. :

    Dièdre inversé ou flèche inversée ?

    Signaler un abus
    Répondre
  • U Corbu

    L’argument opérationnel me paraît justifié pour certains théâtres de conflit. Pour celui économique injustifiable si vendu aux prix d’un Tucano ou d’un T6 Texan, et quid de la capacité de l’entreprise sud africaine à tenir délais pour la fourniture des pièces et assurer la maintenance partout dans le monde...

    Signaler un abus
    Répondre

Laisser un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

Haut