Accueil » Hélicoptère » EC225 cloués au sol : Eurocopter cherche toujours une solution

EC225 cloués au sol : Eurocopter cherche toujours une solution

Les hélicoptères AS332 Super Puma d'Eurocopter volent à nouveau grâce au remplacement d'un arbre de transmission par un modèle plus ancien. Les EC225, notamment ceux exploités en mer du Nord, doivent encore attendre une autre solution.

arton3129

arton3129

Sur les AS332 Super Puma, Eurocopter a pu trouver une solution de remplacement de la pièce défectueuse.
Les 19 bimoteurs Eurocopter EC225 qui servent habituellement à emmener les travailleurs de l’industrie pétrolière et gazière sur les plates-formes de la mer du Nord sont toujours cloués à terre . Eurocopter cherche encore l’origine des problèmes d’arbre de transmission. C’est la condition pour trouver une solution définitive. Un point sur la situation est prévu « à la fin du mois de février ».

Entre-temps, la vingtaine d’AS332 Super Puma exploités dans la même région ont pu reprendre les vols, grâce au remplacement du même arbre.

Les criques qui ont affecté deux EC225 en 2012 se sont propagées à partir d’une zone de soudure entre l’arbre lui-même et le pignon conique. C’est un arbre de conception plus récente que celui conçu pour l’AS332. Il équipe tous les EC225 mais aussi de nombreux AS332.
Les problèmes de EC225 ont fortement pesé sur l'activité d'Eurocopter en 2013

Sur ces derniers, Eurocopter a « simplement » remplacé le nouvel arbre par l’ancien. Une opération impossible sur l’EC225, qui reste donc cloué au sol ou sous stricte surveillance. Le Royaume-Uni et la Norvège interdisent les survols maritimes. D’autres autorités l’autorisent mais les conditions sont contraignantes.

Eurocopter cherche à expliquer comment l’arbre a pu se fissurer. Le constructeur de Marignane a donc entrepris une importante série d’essais. « Nous explorons toutes les hypothèses au travers de tests en vol et au sol qui se sont poursuivis pendant les vacances de Noël à Marignane, » explique-t-on au siège de l’entreprise. Ces tests sont suivis « d’analyses minutieuses ».
En 2012, les pilotes de deux EC225 différents ont reçu de fausses alarmes du système de lubrification de secours.

Au sol, les conditions de vol ont été recréées afin de mesurer les efforts sur l’arbre. En vol, les ingénieurs et pilotes se concentrent sur l’arbre et la lubrification de secours.

Ce dernier équipement avait émis de fausses alarmes, forçant des amerrissages superflus. Selon les enquêteurs, aucun test du système complet n’avait eu lieu pendant sa mise au point. Eurocopter maintient qu’un tel essai avait eu lieu au sol sur le premier EC225 de série.

Thierry Dubois

A propos de Thierry Dubois

Thierry Dubois est journaliste aéronautique depuis 1997. Ingénieur Enseeiht, il s’est spécialisé dans la technologie – moteurs, matériaux, systèmes, etc. Il collabore régulièrement à plusieurs publications françaises et américaines. Il a rejoint Aerobuzz, en octobre 2009. Thierry Dubois, couvre notamment les hélicoptères civils et l’aviation d’affaires, ainsi que tous les sujets techniques.
Journaliste chez Aerobuzz.fr

Laisser un commentaire