Accueil » Hélicoptère » Le Bell 47 repart pour 60 ans (au moins)…

Le Bell 47 repart pour 60 ans (au moins)…

A Las Vegas, Scott's Bell 47 annonce son intention de relancer la fabrication du vénérable hélicoptère Bell 47 équipé d'une turbine Rolls-Royce RR300. L'objectif du constructeur américain est de faire le meilleur hélicoptère de travail aérien du… XXIème siècle !

arton3240

arton3240

Le futur Bell 47GT-6 (turbine RR300) sera développé sur la base du sera basé sur le Bell 47G-3B-2A (ci-dessus)La société américaine Scott’s Bell 47 basée à LeSueur (Minnesota) a racheté le certificat de type du Bell 47 en 2010. Elle s’est depuis fait la spécialiste de la refabrication et de la restauration de pièces pour cet appareil. « Ces dernières années, nous avons sans cesse reçu des sollicitations de nos clients qui souhaitaient acheter un 47 neuf » explique Don Maguire, directeur du soutien à la clientèle de la société. « Aujourd’hui on saute le pas… »
Le Bell 47 équipé d'une turbine Rolls Royce RR250-C20
Scott’s Bell 47 vient d’annoncer à Heli Expo vouloir relancer la production du légendaire Bell 47. L’appareil sera officiellement appelé « 47GT-6 » et il sera basé sur le Bell 47G-3B-2A, modifié pour accueillir la turbine Rolls Royce RR300. Il emportera également une avionique semblable à celle déjà développée par SB47 pour moderniser la flotte de Bell 47 déjà existante. SB47 prévoit également de doter le nouvel appareil de pales en composites, de nouveaux roulements et de quelques autres raffinements tels qu’un éclairage extérieur à LED et un nouvel aménagement intérieur.
Le futur Bell 47GT-6 recevra une avionique semblable à celle du Bell 47G-3B-2A développée par SB47
L’ambition de Scott’s Bell 47 est de faire de cet appareil simple et très largement éprouvé le « meilleur hélicoptère pour le travail aérien pour le 21ème siècle ». Scott’s Bell 47 se donne trente mois pour mettre en place la chaine de fabrication, les premiers appareils devant être disponibles en 2015. Une fois la chaine de fournisseur solidement installée, le rythme de fabrication pourrait atteindre trois appareils par mois.

Le prix annoncé est de 750.000 dollars jusqu’en 2016. Il passera ensuite à 820.000 dollars, pas très loin donc du R66 de Robinson. « Le Bell 47 est un appareil extraordinaire » soulignait Don Maguire pendant le salon. « Ce n’est pas une Porsche et son seul défaut est le manque de vitesse. Mais on n’achète pas une Porsche pour faire des travaux agricoles ou pour apprendre à conduire… »

Frédéric Lert

A propos de Frédéric Lert

Journaliste et photographe, Frédéric Lert est spécialisé dans les questions aéronautiques et de défense. Il a signé une vingtaine de livres sous son nom ou en collaboration. Il a rejoint Aerobuzz en juin 2011. Au sein de la rédaction, Frédéric Lert est le spécialiste Défense.
Journaliste chez Aerobuzz.fr

14 commentaires

Laisser un commentaire