Accueil » Industrie » Boeing : livraisons en hausse mais effondrement des commandes en 2015

Boeing : livraisons en hausse mais effondrement des commandes en 2015

Boeing a battu une nouvelle fois ses propres records en 2015, en livrant 762 appareils, soit 39 de plus qu’en 2014. Dans le même temps, le constructeur américain a enregistré 768 commandes nettes, soit deux fois moins qu’en 2014.

Boeing aborde l’année de son centenaire dans de bonnes conditions. Il vient de signer, fin 2015, un nouveau record historique en atteignant le niveau record de 762 avions livrés dans l’année. C’est 39 de plus qu’en 2014. Toutefois, en 2015, le constructeur de Seattle n’a enregistré que 876 commandes et 114 annulations, soit 768 commandes nettes pour une valeur de 112,4 milliards de dollars aux prix catalogue. En 2014, Boeing avait totalisé 1.432 commandes nettes pour une valeur estimée à 232,7 milliards de dollars, soit plus du double de 2015.

Cette chute importante n’empêche pas Ray Conner, le président de la division Boeing Aviation Commerciale d’affirmer : « En matière de commandes, 2015 fut une année solide qui nous a permis de maintenir un carnet de commandes à la fois robuste et équilibré nous assurant un flux de livraisons régulier pour les années à venir ». A fin 2015, son carnet de commandes s’établissait à 5.795 appareils à livrer, contre 5.789 à fin 2014.

Le carnet de commandes 2015 de Boeing

|Famille de produits|Commandes brutes|Commandes nettes|Livraisons|Carnet de commandes|
|737|666|588|495|4392|
|747|6|2|18|20|
|767|49|49|16|80|
|777|58|58|98|524|
|787|97|71|135|779|
|Total|876|768|762|5795|

Plus de la moitié de ces commandes totales portent sur le 737MAX dont le premier exemplaire est sorti d’atelier le 8 décembre dernier, à Renton. Les livraisons débuteront, au plus tôt, au troisième trimestre 2017. L’avenir c’est aussi le programme 777 avec l’entrée en production, en 2017, de la nouvelle version 777-X dont la configuration finale a été arrêtée, en août 2015. Les premières livraisons sont prévues en 2020. 2016, marquera aussi l’entrée en phase d’assemblage du 787-10, avec en ligne de mire la première livraison en 2018. Cette version allongée du Dreamliner constitue le troisième modèle de la famille qui poursuit sa montée en puissance. Le 100ème exemplaire a fait son roll out le 17 décembre à North Charleston. Boeing en a près de 800 encore à livrer. Une bonne nouvelle pour toute la filière et notamment pour les fournisseurs et équipementiers français du constructeur américain.

Boeing ne manque pas une occasion de rappeler, en effet, qu’il génère un chiffre d’affaires annuel de 6 milliards de dollars pour l’industrie française à travers ses achats directs et la fourniture de services et pièces de rechange pour la maintenance des flottes d’avions Boeing exploitées par les compagnies aériennes. Selon ses calculs, il représente 15.000 emplois directs et 15.000 emplois indirects en France. A opposer systématiquement Boeing à Airbus, on en oublierait presque cette réalité qui concerne une centaine d’entreprises françaises.

Gil Roy

A propos de Gil Roy

Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.
Journaliste chez Aerobuzz.fr

3 commentaires

Laisser un commentaire