Accueil » Industrie » L’IGN relocalise ses activités aériennes à Beauvais‐Tillé

L’IGN relocalise ses activités aériennes à Beauvais‐Tillé

Suite à la fermeture annoncée de la base aérienne 110 de Creil, l’IGN est contrainte de déménager. C’est finalement sur l’aéroport de Beauvais que seront basés ses Beechcraft Super King Air 200 à partir de l’été 2017.

Beauvais, 3ème aéroport parisien, spécialisé dans le trafic low cost a choisi d'accueillir les moyens aériens de l'IGN

Beauvais, 3ème aéroport parisien, spécialisé dans le trafic low cost a choisi d'accueillir les moyens aériens de l'IGN

Le service des activités aériennes de l’IGN (Institut national de l’information géographique et forestière) est basé à Creil depuis 1947. Depuis l’après-guerre, les installations de l’Armée de l’air ont ainsi abrité les B-17 de l’IGN, puis dans les années 70, ses Hurel-Dubois HD-34, ses Mystère 20 jusqu’aux quatre Beechcraft Super King Air 200T actuels. En octobre 2014, le ministère de la Défense a décidé la fermeture de la Base aérienne 110 de Creil. D’où la nécessité pour l’IGN de transférer ses moyens aériens sur une autre plate-forme.

Les élus du Syndicat Mixte de l’Aéroport de Beauvais Tillé (SMABT) se sont mobilisés pour que ce service puisse être pérennisé sur leur territoire en offrant à l’IGN la possibilité d’accueillir les agents concernés par le déménagement. 48 agents sont concernés par le projet (ingénieurs, pilotes, photographes, techniciens et personnels aéronautiques) assurant les opérations aériennes, la maintenance des avions et des instruments d’acquisition, le traitement des données.
Beauvais, 3ème aéroport parisien, spécialisé dans le trafic low cost a choisi d'accueillir les moyens aériens de l'IGN
Pour accueillir l’IGN sur l’aéroport de Beauvais‐Tillé, la construction de plusieurs équipements est prévue, notamment un hangar aéronautique de 1.500 m2, associé à 450 m2 d’ateliers, un parking avions de 1.500 m2 et la mise aux normes du taxiway menant à la piste et enfin 650 m2 de bureaux. 
Les investissements seront pris en charge par le SMABT qui assurera la maîtrise d’ouvrage du projet. Le transfert des activités aériennes de Creil à Beauvais‐Tillé se fera en plusieurs étapes entre l’été 2017 et la fin 2018. En attendant la livraison du hangar à l’été 2017, l’IGN hébergera provisoirement ses quatre avions et leur maintenance sur un autre aéroport. Ce point de chute n’a pas encore été arrêté. Deux options sont à l’étude.
Vue aérienne de Beauvais et de son aéroport prise par l'IGN

Les Beechcraft Super King Air 200 de l’IGN interviennent sur l’ensemble du territoire métropolitain pour acquérir des images et effectuer des levés altimétriques par laser aéroporté. Chaque année, un tiers du territoire est couvert en imagerie de haute résolution et 30.000 km2 de zones à enjeux bénéficient de nouvelles données altimétriques de grande précision. Le traitement de l’ensemble des données acquises à des fins cartographiques, scientifiques et environnementales, est assuré sur le site grâce à des moyens importants de calcul et de stockage de données.

Aerobuzz.fr

A propos de Aerobuzz

Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, … ). Il est l’auteur de 7 livres. Gil Roy est le rédacteur en chef d’Aerobuzz.
Journaliste chez Aerobuzz.fr

2 commentaires

Laisser un commentaire