Accueil > Jobs > Airways College lance sa nouvelle formation intégrée de pilote de (...)

JobsPublié le 16 mars 2016

Airways College lance sa nouvelle formation intégrée de pilote de ligne

« Nous avons construit notre programme NG300 -qui va au-delà des pré-requis- avec des personnes clés du secteur aéronautique, telles que les pilotes et recruteurs. Nos stagiaires sortiront avec un niveau de compétences supérieur à la concurrence, qui fera vraiment la différence sur leur CV quand ils iront postuler en compagnie,  » déclare Sébastien Lefebvre, directeur d’Airways College, anciennement Airways Formation. Sur un marché tendu où la guerre des prix fait rage, l’école d’Agen a choisi un autre positionnement pour tirer son épingle du jeu. Elle affirme que sa nouvelle formation s’inscrit « dans la même fourchette de prix que la concurrence », autrement dit qu’elle n’excède pas 80.000 euros.

Le cursus NG300 repose sur 1.200 heures de cours théoriques et de travaux pratiques auxquelles s’ajoutent 300 heures de pratique au total (simulateur + vol). C’est sensiblement plus que ce qui est proposé habituellement. Un autre point fort du NG300 est le module LOFT (Line Oriented Flight Training) de 40 heures sur simulateur (après la phase MCC de 30 heures) qui est un programme de mise en situation compagnie aérienne.

Airways College a aussi choisi d’anticiper l’évolution de la réglementation en incluant dans son cursus, le module UPRT (Upset Prevention and Recovery Training) destiné à prévenir et
maîtriser la récupération des pertes de contrôle en vol. « Ce module encadré par des pilotes d’essai est obligatoire pour tous les élèves qui finiront leur formation à partir de 2018 (NPA 2015/13)  », précise l’école.
 La première formation NG300 débutera en septembre 2016.

JPEG - 103.3 ko
Sur les 300 heures de vol du cursus NG300 d’Airways College, 74 heures sont réalisées sur bimoteur.
© Airways College
  • Sauteret

    Ils ont choisi la bonne formule, théorie, simulation et pratique sans oublier la formation Bimoteur et le stage UPRT
    la région est agréable

    Signaler un abus
    Répondre
  • numa johnston

    C’est très bien tout cela, encore une formation qui va en faire rêver et s’endetter plus d’un. Mais pourquoi ne précisez-vous pas dans votre article qu’actuellement plus de 800 pilotes qualifiés pour la ligne, avec pour la majorité d’entre eux plus de 500 heures de vol ne trouvent pas de place dans les cokpits . Que les rares opportunités de vol se trouvent en Asie, en Océanie pour faire du vol de brousse, dans des conditions très souvent difficiles et pour des salaires qui ne couvririont jamais leurs prêts ! Soyez honnête !

    Signaler un abus
    Répondre
  • lavidurev

    @numa johnston...simplement parceque c ’est le gagne-pain des ecoles et qu’on ne scie pas une branche sur laquelle on est assis.

    Signaler un abus
    Répondre
  • Arès

    Pourquoi les écoles de pilotage ne communiquent-elles pas, sur le taux de réussite de leurs anciens élèves à trouver un poste en compagnie ?.

    Signaler un abus
    Répondre

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

Haut