Accueil / Transport Aérien / Les cadets Air France dans la nature

par Gil Roy

Les cadets Air France dans la nature

  | Transport Aérien | Commenter

En ces temps incertains de délestage des vols, Air France AIR FRANCE Le groupe Air France a transporté 77,45 millions de passagers en 2012 (+1,8% / 2011) avec un coefficient de remplissage de 83,1% (+1,2% / 2011). ne sait plus quoi faire de ses pilotes-stagiaires. Alors, la compagnie tente des expériences dans l’espoir de corriger certains défauts et travers révélés par ce cursus mis en place il y a une dizaine d’années.

Cette année, Air France AIR FRANCE Le groupe Air France a transporté 77,45 millions de passagers en 2012 (+1,8% / 2011) avec un coefficient de remplissage de 83,1% (+1,2% / 2011). n’a pas recruté de candidats pour sa filière Cadets. La prochaine sélection n’est pas d’actualité non plus. Pour l’heure la compagnie française est occupée à réduire ses effectifs et elle doit aussi s’occuper des jeunes pilotes qui sortent de l’EPAG EPAG L’Ecole de Pilotage Amaury de la Grange (EPAG) a été créée en 1962 par Air France qui s’en est séparé en 1996. Elle a formé des promotions de pilotes de ligne (notamment les Cadets Air France), jusqu’à sa liquidation judiciaire, le 6 février 2013. et auxquels, elle a promis par contrat, une place dans un cockpit d’A320.

Une cinquantaine de Cadets sont actuellement à l’EPAG, école à laquelle Air France a confié la formation initiale. D’autres sont à la porte de l’école, attendant leur convocation, pour débuter leur cursus. Il y a aussi ceux qui ont achevé cette première phase et qui attendent d’entrer en stage de transition réacteur. A tous les stades de la formation, qui en temps normal, s’étend sur 28 mois (20 mois pour la formation initiale et 8 pour la formation complémentaire), des stagiaires attendent le feu vert pour passer à l’étape suivante. Et l’attente peut durer des mois pour certains. Rien d’alarmant puisqu’ils continuent à être payés et qu’ils savent que tôt ou tard, ils commenceront à travailler. Ils tuent le temps en voyageant sur les lignes de leur compagnie puisque contrairement aux EPL (élèves pilotes de ligne) de l’ENAC ENAC L’École Nationale de l’Aviation Civile (ENAC), est placée sous la tutelle du ministre chargé de l’aviation civile. Elle rassemble des activités de formation et de recherche en ingénierie aéronautique, navigation aérienne et pilotage avions. , eux bénéficient de tarifs préférentiels (les célèbres « GP »).

JPEG - 43.8 ko
Des Cadets Air France au SEFA
La compagnie nationale remettrait-elle en question la formation dispensée par l’EPAG, son partenaire de la première heure ?

Les Cadets font partie d’Air France et cela change tout par rapport, précisément aux EPL, qui eux, même s’ils bénéficient d’une formation gratuite de qualité, n’ont aucune certitude de faire carrière dans la compagnie nationale. Cette différence de statut induit des comportements singuliers, comme ont pu le constater les instructeurs du SEFA qui ont vu passer le groupe de Cadets que leur a confié Air France.

Les instructeurs des centres nationaux sont formels, les EPL sont beaucoup plus motivés que les Cadets. Les premiers ont tout à prouver pour se faire une place au soleil. Les seconds l’ont décrochée le jour où ils ont réussi leur concours d’entrée et cela change tout. La rencontre de ces deux populations a été révélatrice des travers de la filière Cadets.

Toujours au chapitre des expérimentations, Air France a décidé d’envoyer, cet été, un autre groupe de Cadets à Saint-Auban, où est implanté le Centre national de vol à voile. Les responsables pédagogiques d’Air France se sont en effet rendus compte que les jeunes pilotes étaient parfaitement formatés pour suivre des procédures, mais qu’ils étaient complètement désarmés face aux prises de décision. D’où l’idée du planeur. Le vol sans moteur étant une suite de prises de décisions qui interviennent en moyenne toutes les minutes, le déroulement du vol dépend directement des choix opérés par le pilote. Pour l’heure, il s’agit seulement d’une expérience rendue possible parce que rien ne presse et que les cadets ne sont pas attendus en ligne.

Et puisqu’il faut jouer la montre, autant le faire de manière utile. Reste à savoir ce qu’Air France retiendra de tout cela.

Gil Roy

Photos : © Gil Roy

A propos de Gil Roy :

Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport (...)
Journaliste chez Aerobuzz.fr
- ses articles

Recommander l'article à un ami

Commenter l'article

Commentaires

Ju a dit le vendredi 12 novembre 2010 à 03h06

Je trouve ca petit de mettre ce lien vers les cadets AF avec au bout un article polémique !

Si quelqu’un clic sur le lien c’est certainement qu’il a envie d’en savoir plus.
Pas pour lire un tas de pré-jugés dont les sources ne sont pas citées (alors que ceux qui commentent "l’article" doivent signer leurs post). Que les instructeurs du SEFA assument leurs dires comme nous signons nos commentaires !

Le journalisme doit autant que possible relever des informations brut et impartiales !!!

Signaler un abus
Répondre à ce message
Sego80 a dit le samedi 10 octobre 2009 à 10h52

Il me semblait que l’honnêteté intellectuelle était de mise dans les cockpits. Cet article a manifestement été écrit par un sortant de l’Enac ENAC L’École Nationale de l’Aviation Civile (ENAC), est placée sous la tutelle du ministre chargé de l’aviation civile. Elle rassemble des activités de formation et de recherche en ingénierie aéronautique, navigation aérienne et pilotage avions. j’imagine....
J’ai effectivement suivi le cursus cadet après avoir travaillé au sol pendant plusieurs années. Bizarrement je n’ai pas entendu la même chose dans les cockpits...étrange ??
L’enac a toujours eu pignon sur rue, nombre de commandants aujourd’hui en sont sortis, c’est comme une secte. La sélection cadet étant récente elle aura forcement moins de défendeurs.

J’ai eu l’occasion d’entendre qu’au contraire les cadets avaient souvent plus de maturité que les Enac. Mais ce sont des discussions stériles. La réalité étant que ce sont les mêmes personnes qui passent ces 2 concours. Par contre effectivement, chez les cadets un certain nombre ont travaillé ailleurs avant et ont peut être un recul et une humulité qui comme le démontre cet article fait défaut chez certains. Quant au contenu et nombre d’heures de la formation il est exactement le même.

Et non la place n’est pas acquise une fois les sélections réussies. Quand je suis entrée à Merville sur 24 3 se sont fait éliminés au cours des 2 premiers mois. Plusieurs autres l’ont été ensuite. Le stress a été tres haut pour tout le monde d’entrée de jeu, et ceci jusqu’au lâcher 320. La formation n’a pas été une partie de plaisir. Désolée.

Signaler un abus
Jean-Michel a répondu le dimanche 11 octobre 2009 à 01h49

Effectivement la place n’est pas acquise une fois les sélections réussies... Tout comme les EPLs, sauf qu’en plus de se faire éliminer, eux n’ont pas garantie d’une place chez Air France AIR FRANCE Le groupe Air France a transporté 77,45 millions de passagers en 2012 (+1,8% / 2011) avec un coefficient de remplissage de 83,1% (+1,2% / 2011). (statistiques de la promo ENAC ENAC L’École Nationale de l’Aviation Civile (ENAC), est placée sous la tutelle du ministre chargé de l’aviation civile. Elle rassemble des activités de formation et de recherche en ingénierie aéronautique, navigation aérienne et pilotage avions. EPL 06 : sur 45, environ 30 sont passés en sélection, et seulement 10 intègreront !!! ).
L’article n’induit pas que la formation cadet est mieux, moins bien, plus dure, plus facile... On parle de ceux qui recoivent cette formation, car effectivement c’est la meme à peu de chose pres !
Et je ne vois pas comment avoir travaillé apporte de l’humilité, car si j’ai bien compris, les pilotes sortant de l’ENAC n’en ont pas ?

Sinon pour info sur la photo, ce sont 3 stagiaires EPL, et non des cadets, car ces derniers sont au SEFA sur DA40 et DA42 uniquement.

Cordialement

Signaler un abus
Sego80 a répondu le mercredi 25 novembre 2009 à 07h58

Encore faux, les cadets qui se font éliminés en formation n’ont pas de place acquise chez Air France AIR FRANCE Le groupe Air France a transporté 77,45 millions de passagers en 2012 (+1,8% / 2011) avec un coefficient de remplissage de 83,1% (+1,2% / 2011). , ils ne font plus partie ensuite des effectifs de la compagnie, on ne peut pas parler de licenciement car la signature d’un contrat de travail n’intervient qu’après VHL.
Loin de moi l’idée de créer comme vous le faites une polémique Cadets Vs Enac ENAC L’École Nationale de l’Aviation Civile (ENAC), est placée sous la tutelle du ministre chargé de l’aviation civile. Elle rassemble des activités de formation et de recherche en ingénierie aéronautique, navigation aérienne et pilotage avions. car encore une fois se sont pour moi exactement les mêmes personnes qui vont se présenter à l’une ou l’autre de ces formations. .
Voilà, enfin pour moi votre article est sans intérêt, uniquement voué à la polémique et plus grave, truffé d’erreurs et de clichés.

Signaler un abus
Logo de Gil Roy
Gil Roy a répondu le mercredi 25 novembre 2009 à 09h37

C’est votre point de vue et je le respecte… Mais, je le répète, cet article m’a été inspiré par les échanges que j’ai eu avec des EPL et des instructeurs. J’ai pu me rendre compte en recoupant mes informations qu’il y avait des tensions ici ou là. Rien de plus…

Par ailleurs, j’ai tenté en vain d’en parler avec le responsable de la formation des cadets à Air France AIR FRANCE Le groupe Air France a transporté 77,45 millions de passagers en 2012 (+1,8% / 2011) avec un coefficient de remplissage de 83,1% (+1,2% / 2011). . Le service de presse de la compagnie m’a mené en bateau pendant plusieurs mois. A cours de patience, j’ai décidé de publier mon article.

Air France a d’autres soucis plus importants en ce moment.

Gil Roy

Signaler un abus
Sego80 a répondu le mercredi 25 novembre 2009 à 23h04

Sur ce dernier point nous sommes parfaitement d’accords :)

Je comprend votre agacement face au mur du service de presse mais comme vous le savez la formation aéronautique est un petit monde. Dans un contexte économique défavorable toutes les jalousies sont aiguisées et les avis pas toujours impartiaux.
Ce qui m’a avant tout gênée se sont les généralités, et il y en a toujours beaucoup de faites lorsque l’on parle de cette formation. Pour l’avoir vécue de l’intérieur je n’ai pas observé de comportements tels que souvent décriés sur radiococo. Non je n’ai pas vu que des jeunes gens imbus d’eux mêmes, hypers sûrs d’eux et arrogants. Par contre j’en ai vu beaucoup stressés par la formation et la peur de se faire virer, vous avez dit comme à l’Enac ENAC L’École Nationale de l’Aviation Civile (ENAC), est placée sous la tutelle du ministre chargé de l’aviation civile. Elle rassemble des activités de formation et de recherche en ingénierie aéronautique, navigation aérienne et pilotage avions.  ? :)
Et ce n’est pas non plus les retours que j’ai eu personnellement sur les promotions cadets formées à l’Enac. Mais ce n’est que le retour d’une personne et donc pas une généralité.

Bonne soirée.

Signaler un abus
Répondre à ce message
Luco67 a dit le jeudi 8 octobre 2009 à 16h18

hé oui, le naturel revient au galop !
Cet état d’esprit est palpable dans les cockpits.
Par ailleurs les événements récents de cette année sont là pour appuyer ces constatations et rappeler la réalité du pilotage humain. Souhaitons que la Compagnie saura tirer profit de cette détente dans les embauches.

Signaler un abus
Logo de Gil Roy
Gil Roy a répondu le vendredi 9 octobre 2009 à 07h59

Plusieurs commentaires sont en attente de validation. Je ne pourrai les mettre en ligne que lorsque leurs auteurs les auront signés. Je rappelle la règle : pas de commentaire anonyme. Assumez vos propos.

Signaler un abus
Répondre à ce message
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes Vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document