Accueil / Industrie / Le consortium franco-québécois Mix dévoile son projet de voiture (...)

par la rédaction

Le consortium franco-québécois Mix dévoile son projet de voiture volante

  | Industrie | Commenter

Créé en
octobre
2010,
le
Consortium
Mix,
composé
des
sociétés
Robotics
Design
Inc.,
Diedre
Design
et
Figxy,
a pour vocation le développement d’un ADAV, Aéronef
à
Décollage
et
Atterrissage
Vertical. Ce projet associe Charles
Khairallah, spécialiste de la
robotique
modulaire.

La voiture volante revient à la mode ou plus exactement commence à devenir une réalité tangible. Ce véhicule futuriste par excellence, omniprésent dans les films d’anticipation, vole aujourd’hui sous forme de prototypes, notamment aux USA où la société Terrafugia a pris une longueur d’avance avec sa « Transition » qui a effectué ses premiers vols en mars 2009. Le consortium franco-québécois Mix vient de se lancer dans la course en dévoilant son
projet
d’ADAV
(Aéronef
à
Décollage
et
Atterrissage
Vertical). Il s’agit d’
un
engin hybride
à
la
pointe
de
la
robotique
modulaire.
Le pari de Mix est de créer
le
premier
véhicule
volant
pouvant
être
manié
dans
un
espace
réduit
et
dont
le
système
de
propulsion
se
détache
du
module
principal.
L’exploitation de l’ADAV franco-québécois pourrait
entrer dans le cadre réglementation
propre aux
hélicoptères.

JPEG - 31.7 ko
La voiture volante modulaire imaginée par Mix Aerospace
© Mix

Dans
un
premier
temps, Mix vise le
secteur
de
l’aéronautique
militaire
et
privée
 :
armées,
forces
de
police,
pompiers,
ambulances,
plateformes
pétrolières...
Il s’interesse aussi aux
organismes
d’intervention
sur
les
zones
sinistrées,
notamment
grâce
à
son
procédé
de
pilotage
à
distance.
Enfin,
le
Consortium
espère
à
plus
long
terme
intéresser
les
villes
à
des
fins
touristiques
et
utilitaires,
ainsi
que
les
entreprises
privées
et
l’ensemble
des
publics
utilisant
déjà
des
hélicoptères.

JPEG - 38.6 ko
Une vue d’artiste de l’AVAV, Aéronef à Décollage et Atterrissage Vertical, de Mix Aerospace
© MIX

Ce
projet
est
actuellement
en
phase
de
Recherche
&
Développement. L’aboutissement
sera
la
réalisation
d’un
prototype
d’ici
à
48
mois.
Le
Consortium
Mix qui regroupe le cabinet français Diedre Design, l’agence française Figxy et le bureau d’étude canadien Robotics Design de Charles Khairallah,
ambitionne
de
débuter
la
phase
d’industrialisation
de
son
ADAV
dans
5
à
6
ans.

La rédaction

A propos de la rédaction :

Journaliste chez Aerobuzz.fr
- ses articles

Recommander l'article à un ami

Commenter l'article

Commentaires

martial a dit le mardi 22 janvier 2013 à 16h56

L’avènement d’un type d’appareils volant pour tous, pose le problème de l’aéronautique urbaine.

Et cela va plus loin que la simple confection de sites d’atterrissages , il faudra revoir la construction des habitats eux mêmes. Des toits pouvant supporter un impact ainsi que le poids d’aéronefs, des baies n’autorisant pas la pénétration accidentelle ou volontaire.

Il faudra des commissions d’évaluation de capacités sensorielles des futurs pilotes, car tout le monde n’est pas apte a s’adapter aux accélérations en trois dimensions.

Et puis il faudra pondre un sacré code de l’air, des forces de l’ordre pour le faire respecter. Sans compter les agréments d’organismes de formation, de réparation, d’assistances diverses...

C’est carrément un projet de civilisation entier qu’il faut développer, sous peine de voir les pouvoirs publics interdire purement et simplement l’accès aérien dés les premiers accidents, parce que Mr ou Mme Pognon aurons acquis à noël le Tue-tympan volant dernier cri.

Tout cela va s’étaler sur au moins un siècle : d’abord les forces armées, puis les forces de l’ordre civil, les ambulances, les taxis.

Et encore, les professions civiles se verrons envahies par une population de pilotes vétérans d’une guerre ou d’une autre.

A moins qu’on retire d’entrée les manches à balais de nos petites mains, et qu’on nous développe un système de pilotage informatisé.

Du genre mise en réseau instantanée des ressources informatiques embarquées dans chaque appareil dans un rayon de tant de centaines de mètres, afin de créer une nébuleuse informatique en temps réel capable de gérer toutes les trajectoires de tous ces engins, et capable de s’en déconnecter pour aller se brancher sur les autres nébuleuses toutes aussi éphémères, en cours de trajet...

Sacré Cloud...

Signaler un abus
Répondre à ce message
Jean Vladimir Térémetz a dit le mardi 3 janvier 2012 à 12h59

www.l-avion-tel-qu-il-aurait-du-etre-depuis-toujours.net

Bien cordialement Jean Vladimir Térémetz

Signaler un abus
Répondre à ce message
Logo de lavidurev
lavidurev a dit le vendredi 30 décembre 2011 à 11h15

Moralité (d’après certains) achetons tous des cutters pour nous défendre en cas de frappe aérienne ...

Signaler un abus
Répondre à ce message
Logo de lavidurev
lavidurev a dit le vendredi 30 décembre 2011 à 09h53

rectificatif il s’agit de l’apôtre Marc

Signaler un abus
Répondre à ce message
Logo de lavidurev
lavidurev a dit le vendredi 30 décembre 2011 à 09h52

Ah,ah les vues d’artistes...ne sont pas toujours celles des ingénieurs, toutefois. "Tout est possible à celui qui croit " ( Matthieu 9.23)

Signaler un abus
Répondre à ce message
vent-en-poupe a dit le mardi 27 décembre 2011 à 14h39

Comment cet engin pourrait-il s’affranchir des dures lois de l’air ?
Par quel miracle serait-il plus sûr à manier qu’un hélicoptère moderne bardé d’électronique mais dont le pilotage reste bien loin d’être accessible à tous.
D’ici 5 ou 6 ans nous aurons donc un hélicoptère de plus baptisé "voiture volante" et rien d’autre .

Signaler un abus
Répondre à ce message
BALLI a dit le dimanche 25 décembre 2011 à 15h19

OUF !... Eh bien ce n’est pas trop tôt !... Je désespérais de voir qu’aucun ingénieur ne songeait à imiter en vraie grandeur, ces nouveaux et fabuleux petits jouets électriques, gyrostabilisés, capables de toutes les prouesses, manoeuvrables par radio au cm près par n’importe gosse de 7 ans, et ce pour 50€ seulement !...

En fait c’est l’inverse qui aurait dû se produire, d’abord l’engin grandeur nature, puis après le jouet !... Mais dans le milieu aéro, ça ne se passe pas comme cela, on est du genre ultra conservateur, suffisant, anti-économique, anti-démocratique, et conditionné depuis des décennies, par tout un tas d’exégètes et de religieux mermoziens, distillant leurs litanies aussi insensées que criminelles (2 moteurs c’est 2 fois plus de pannes etc etc...) où ne concevant la pratique de la 3ème dimension qu’avec tests de pénitence tous les sans-cesse, aussi répulsifs, infantilisants et vexatoires que complètement inutiles, puisqu’en cas de panne en monomoteur, vous êtes mort, sauf rarissime exception, due à la seule chance de survoler un environnement hospitalier, l’entrainement ou les heures du carnet de vol n’y étant strictement pour rien, et je sais de quoi je parle !...

Eh bien j’espère qu’avec ce genre d’engins, voués très bientôt je l’espère (bien que je miserais plutôt sur 5 ou 6 moteurs sans potentiel...), à pulluler entre 0 et 1000m sol (laissons le reste au transport..) pour peu qu’on les équipe d’automatismes (décollage, atterrissage, anti-collision...), et s’affranchissant des aérodromes (qui de toutes façons vont tous fermer...), nous allons enfin vivre une vraie révolution des esprits et accéder à des engins aériens privés, à la portée du plus grand nombre, pratiques, sécurisants, économiquement viables et dignes de notre époque !...

Les petits chefs de DGAC DGAC Direction Générale de l’Aviation Civile vont évidemment être ridiculisés avec leurs réglementations castratrices et liberticides, quant à l’armée de l’air, qui n’a eu de cesse de chasser les privés de la 3ème dimension, pour mieux faire joujou avec ses fers à souder à 35.000€ de l’heure, il se pourrait bien, comme je l’affirmais dans un post précédent, que devant son inutilité patente à tous niveaux, ses coûts et gaspillages monstrueux, ses pollutions sonores inadmissibles, on décide par la force des choses et de la conjoncture, de s’en passer définitivement sous peu !...

A ceux qui contesteraient ces affirmations osées de totale inutilité, et qui ont manifestement la mémoire courte, je rappellerai avec une certaine cruauté, qu’il y a 10 ans, la plus importante armée de l’air au monde, équipée de milliers de F16, F18, B1, B2, KC 135, AWACS et tout le toutim... a été vaincue sur son sol et ridiculisée plus bas que terre, par une quinzaine de bédouins munis de... cutters à 2$ !....

Bizarre d’ailleurs que depuis, nos préposés au budget, n’aient tenu aucun compte de ce fiasco risible, qui aurait condamné au déshonneur et à la faillite, n’importe quelle entreprise civile !...

Signaler un abus
Répondre à ce message
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes Vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document