Accueil / Aviation Générale / L’IGN remanie la carte OACI au 1/500 000

par Fabrice Morlon

L’IGN remanie la carte OACI au 1/500 000

  | Aviation Générale | Commenter

La nouvelle édition de la carte OACI OACI L’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) est une organisation internationale qui dépend des Nations unies. Son rôle est de participer à l’élaboration des normes qui permettent la standardisation du transport aéronautique international. au 1/500.000 éditée par l’IGN (parution mars 2013), intègre les plus importantes modifications depuis 1991. Le plafond de couverture de l’espace aérien est élevé au niveau 115, une centaine d’espaces aériens apparaissent, certains pictogrammes sont stylisés...

JPEG - 70 ko
La carte OACI au 1/500 000 couvre désormais l’espace aérien allant de la surface au niveau de vol 115.
© SIA – IGN

Les membres du Comité National de l’Information Aéronautique pour l’Aviation Légère et Sportive (CNIAALS), qui regroupe toutes les fédérations aéronautiques françaises, ont planché avec le Service de l’Information Aéronautique (SIA) et l’Institut National Géographique (IGN) sur la refonte de la carte aéronautique OACI OACI L’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) est une organisation internationale qui dépend des Nations unies. Son rôle est de participer à l’élaboration des normes qui permettent la standardisation du transport aéronautique international. au 1/500 000e.

JPEG - 62.3 ko
Carte IGN OACI 1/500.000 2012
© SIA – IGN
JPEG - 89.2 ko
Carte IGN OACI 1/500.000 2013
© SIA – IGN

Jusqu’à présent, la carte de l’IGN couvrait l’espace aérien de la surface jusqu’au plus élevé des deux niveaux suivants : 5000 pieds au-dessus du niveau moyen de la mer (AMSL) ou 2000 pieds au-dessus de la surface (ASFC). A partir de mars 2013, la nouvelle édition de la carte la plus utilisée en VFR couvrira l’espace aérien jusqu’au niveau de vol FL115. Les voies aériennes (AWY) ne sont pas représentées sur cette carte.

Le relèvement du plafond a plusieurs raisons, dont la première est l’harmonisation avec les pratiques européennes en matière de cartographie. Viennent ensuite la sécurité et le respect des classes aériennes, selon Jacques Liénard, président de la Commission Espace Aérien Réglementation de la Fédération Française Aéronautique (FFA). « Trop nombreux sont les pilotes qui, ne volant qu’avec la carte au 1/500 000, pénètrent dans l’espace aérien contrôlé qu’ils ne voient pas indiqué sur la carte lorsqu’ils dépassent 5000 pieds. D’autre part, le FL115 est, hors altitude de transition, le niveau de vol au delà duquel les services de contrôle n’autorisent généralement pas les avions volant sous le régime VFR à monter.  »

JPEG - 70.1 ko
Carte IGN OACI 1/500.000 2012
© SIA – IGN
JPEG - 95 ko
Carte IGN OACI 1/500.000 2013
© SIA – IGN

Ce relèvement du plafond de couverture de l’espace aérien ne complexifie pas outre mesure la lecture, même si une centaine d’espaces aériens apparaissent sur la carte. De manière à conserver une certaine lisibilité, les pictogrammes ont été réduits de même que la taille des écritures pour les activités aériennes et les informations d’espaces.

JPEG - 56 ko
Les groupes d’éoliennes sont désormais représentés par une seule éolienne stylisée
© SIA – IGN

Certains des pictogrammes utilisés jusqu’alors évoluent avec cette nouvelle édition. Les groupes d’éoliennes sont représentés désormais par un seul pictogramme, plus stylisé. Le pictogramme représentant l’activité de parachutage s’est quant à lui modernisé : la voile rectangulaire remplace l’ancienne voile corolle.

JPEG - 47.9 ko
Les écritures et les pictos sont réduits. Certains pictos sont modifiés, tel celui figurant l’activité de parachutage (ici à proximité de LFEX)
© SIA – IGN

En revanche, si beaucoup d’informations sont apparues, certains détails du fond de carte ont été supprimés. Les toponymes des bois ont disparu, de même que le signalement des passages supérieurs des autoroutes ainsi que les camps militaires.

JPEG - 70.7 ko
Les SIV apparaissent désormais en vert dans des étiquettes avec transparence
© SIA – IGN

« Cette nouvelle carte a valeur de test  » précise Jacques Liénard, « nous attendons les impressions des utilisateurs de manière à la faire évoluer encore avec le souci de proposer un outil adapté au plus grand nombre.  »

Si la carte OACI au 1/500 000 est mise à jour tous les ans, la dernière grande modification apportée à cette carte datait de 1991, pour exprimer en pieds les hauteurs et altitudes, exprimées jusque-là en mètres.

Fabrice Morlon

A propos de Fabrice Morlon :

Après des études de lettres, Fabrice Morlon s’oriente vers le journalisme. Il a fondé en 2013, Airia Editions, agence d’éditions spécialisée dans (...)
Journaliste chez Aerobuzz.fr
- ses articles

Recommander l'article à un ami

Commenter l'article

Commentaires

PapaBravo a dit le dimanche 3 mars 2013 à 15h49

Les voies aériennes (AWY) ne sont pas représentées sur cette carte ! Dommage, car c’était bien utile, et leur suppression ne va pas dans le sens de plus de sécurité !

Signaler un abus
Répondre à ce message
Bruno a dit le dimanche 24 février 2013 à 15h14

Au vu des premières infos, je ne comprends pas l’intérêt de telles modifications valant surcharge graphique, diminution du corps de certaines inscriptions plus difficiles à lire en vol, altération de la topographie du terrain et des points géodésiques et particuliers bien utiles au vol à vue à faible altitude (1500 à 2500 ft du sol par exemple) pour qui vole encore avec le compas et la montre et regarde encore le sol pour confirmer sa position. Il existait et existe toujours la pochette 1/1 000 000 du SIA complément indispensable et très utile pour toutes les autres informations notamment concernant l’espace aérien supérieur au 5000 ft. Effectivement remplacer le pictogramme du parachute par une voile porte sur modification importante et nécessaire améliorant la sécurité : "c’est la montagne qui accouche d’une souris". De qui se moque t’on ! La coloration de l’encadrement concernant les SIV se détache mieux, là c’est un point positif qu’il convient de noter, ceci pour dire que tout n’est pas négatif, mais je confirme pour conclure que c’est la montagne qui accouche d’une souris. J’attends d’avoir le support papier de cette nouvelle OACI OACI L’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) est une organisation internationale qui dépend des Nations unies. Son rôle est de participer à l’élaboration des normes qui permettent la standardisation du transport aéronautique international. 1/500 000 millésime 2013 pour voir qu’elle est la réelle plus value par rapport à 2012

Signaler un abus
Répondre à ce message
Gael Jean a dit le vendredi 22 février 2013 à 18h00

A tous ceux qui disent que les cartes 1/1 000 000 sont obligatoires, j’aimerais qu’ils étayent leurs dires.

Pour moi, le seul texte qui fait référence aux obligations d’emport de documents est l’arrêté du 24 Juillet 1991 modifié relatif aux conditions d’utilisation des aéronefs civils en aviation générale.

Et il précise :

"6.1. Obligation d’emport des documents
6.1.1. Les documents dont la liste suit doivent se trouver à bord de l’aéronef, tenus à jour et en état de validité. Ils doivent être présentés à la demande des services compétents.
6.1.1.1. Pour tout vol :
[...]
d) sauf pour les vols restant dans la circulation d’aérodrome, les cartes appropriées à la route envisagée et à toute autre route de déroutement."

Alors si vous volez avec un carte google map sur tablette et que vous avez reporté tous le nécessaire à votre vol, en cas de contrôle, c’est bon.

Il y a tellement de rumeurs urbaines qui circulent, ...

Signaler un abus
Lecourbe a répondu le dimanche 24 février 2013 à 15h12

Quand une modification à un espace (par exemple) est apporté, un SUP AIP est publié avec les modifications.
Dès la publication de la carte 1/1 000 000 suivante (2 éditions par an), la modification qui faisait lieu au SUP AIP est intégrée dans cette nouvelle carte. Le SUP AIP est alors supprimé.

Votre carte IGN ne contient pas la modification du SUP AIP, et celui-ci n’est plus publié car intégré dans la documentation (carte 1/1 000 000), vous volez donc avec une carte IGN qui n’est plus à jour.

Une tablette ne peut se substituer à une documentation papier pour le moment (voir la consultation publique de modification de l’arrêté de l’AG91, partie 6.3 EFB).

Signaler un abus
Thibaut a répondu le mardi 26 février 2013 à 06h31

« Une tablette ne peut se substituer à une documentation papier pour le moment »

Pas du tout d’accord. En droit, tout ce qui n’est pas explicitement interdit est autorisé. En droit pénal : la loi est d’interprétation stricte.

On vous signalait que la seule norme opposable est l’arreté de 91 en vigeur.
Ce arrêté ne fait pas obstacle à la tablette puisqu’il indique juste qu’il faut une carte adaptée à la route.

D’ailleurs, on a pas dit, à jour, ou en papier, ou aéro. On a dit adapté à la route. De ce point de vue, une carte IGN de 1974 est tout à fait adapté à une route à 1000ft en espace G. Et mieux ! cette carte de 74 peut-etre affichée sur iPad.

My 2 cents

Signaler un abus
Répondre à ce message
TontonZ a dit le vendredi 22 février 2013 à 13h56

mince, j’aimais bien les ponts sur les autoroutes qui de surcroît étaient convenablement orientés...
Un must de la NAV de vérifier l’orientation d’un pont ou des les compter pour se repérer.
Quel dommage.

V

Signaler un abus
Répondre à ce message
piloteman a dit le jeudi 21 février 2013 à 21h33

C est beaucoup mieux
mais pourquoi les points de report n apparaissent ils
pas ?
Les bases ulm sont elles visibles ?
Le sens des tours de piste et la preferentielle pour
tous les terrains ?

Signaler un abus
Répondre à ce message
Léo a dit le jeudi 21 février 2013 à 15h38

C’est un bon début, on regrettera néanmoins que les altitudes de sécurité (Grid Mora) ne soit toujours par indiqués, car c’est un élément de sécurité qui pourrait sauver des vies, surtout quand les conditions météo se dégradent.

Signaler un abus
Répondre à ce message
Dry a dit le jeudi 21 février 2013 à 11h29

Effectivement c’est une bonne chose je pense. La carte au 500 000e et le complément aux cartes suffiront. Plus besoin d’acheter une pochette d’1kg qui reste au fond du sac tous les ans !

Signaler un abus
Répondre à ce message
Logo de lecerf
lecerf a dit le jeudi 21 février 2013 à 10h37

il me semble qu’à ce jour seule la carte au 1/1000 000 est règlementaire, ces nouvelles dispositions rendent elles les cartes au 1/500 000 règlementaires ?
merci

Signaler un abus
Répondre à ce message
vive la France a dit le jeudi 21 février 2013 à 10h32

"Une centaine d’espaces aériens apparaissent"

et il va encore rester de la place pour mettre autre chose que des traits bleu ou rouge ? :-)

Signaler un abus
Répondre à ce message
Andre Goldstein a dit le jeudi 21 février 2013 à 10h08

Bonjour,

Pour information, les Cartes VFR Jean Bossy Editerra 1:1 000 000 proposent depuis 1997 un plafond max au 185.
Ceci, sur la carte Bossy France Benelux, la carte Bossy Grande Bretagne editée depuis 2012, la nouvelle carte Bossy Allemagne 2013
à paraitre prochainement et la fameuse carte Murale annuelle France Benelux editée depuis 2011.

Ce plafond 185 permet aux Pilotes IFR de passer bien plus rapidement en VFR.
Les versions France & Allemagne 2013 et France murale paraitront fin mars.
La Carte Grande Bretagne 2013 est déjà disponible.
http://www.editerra.fr/rubrique.php?id_rubrique=1

en outre, le plafond choisi de 18500 pieds est un clin d’oeil pour une harmonisation indispensable de l’altitude de transition en Europe. C’est aussi un acte de foi sur la capacité de voler en VFR le plus haut possible. : ne pas donner d’informations sur les espaces entre 115 et 195, c’est renoncer complètement à les utiliser, alors que cette tranche est peu encombrée.
La logique reste totalement franco-française, avec un niveau plafond qui ne correspond qu’aux oukases des organismes de contrôle (la véritable limite du plancher du classe D généralisé en France n’est même pas le FL115 mais le plus élevé des deux niveaux 115 et 3000 pieds sol...).
Au dessus de 3000 pieds (ou 1000 pieds sol) il existait déjà troiis niveaux significatifs : le FL100 (ou 10000 pieds) pour la limitation de vitesse à 250 KT (et la visibilité minimale de 5 km associée), le 125/145 (pour l’obligation d’emport/d’utilisation de l’oxygène) et le 195 (pour le plancher du faux classe C, faux car réservé aux VFR avec clairances spéciales).

Andre Goldstein, Regie Fly’Media

Signaler un abus
Répondre à ce message
csylvain a dit le jeudi 21 février 2013 à 10h02

@p38g

Il me semble que la carte au 1/1 000 000 soit la seule obligatoire selon la réglementation (à confirmer). Donc je ne pense pas qu’on pourra s’en passer.

Signaler un abus
Répondre à ce message
DOC a dit le jeudi 21 février 2013 à 09h57

Toujours complémentaire avec la Carte à Bossy qui comporte ATIS, sens du circuit, terrains ULM, altisurfaces... IGN 1/500000 pour naviguer précis et BOSSY 1/1000000 pour la vue d’ensemble. Faudrait que l’IGN s’en inspire pour donner plus d’intérêt à la 1/1000000

Signaler un abus
Répondre à ce message
p38g a dit le mercredi 20 février 2013 à 21h43

Très bien ! Pour le coup seul le jeu de cartes au 1/500 000 pourrait suffire.
Je ne vois plus l’intérêt des cartes SIA au 1/1 000 000.
En espérant que le prix reste en dessous des 5000 ft :-)

Signaler un abus
didsig a répondu le jeudi 21 février 2013 à 18h43

Et non malheureusement ! En effet nous aurons toujours besoin du complément aux cartes aéronautiques...

Signaler un abus
Répondre à ce message
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes Vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document