Accueil / Transport Aérien / Le transport aérien n’a jamais été aussi sûr

par la rédaction

Le transport aérien n’a jamais été aussi sûr

  | Transport Aérien | Commenter

En 2012, la sécurité aérienne a encore progressé. Le transport aérien a enregistré 75 accidents pour 37,5 millions de vol. 414 passagers ont trouvé la mort. En termes de sécurité, 2012 est la meilleure année de l’histoire de l’aviation civile.

JPEG - 38 ko
En 2012, les sorties de piste demeurent la première cause d’accident.
© Gil Roy / Aerobuzz.fr

L’Association du transport aérien international (IATA IATA International Air Transport Association. L’association régit le transport aérien international. ) a annoncé qu’en 2012, le taux mondial d’accidents (0,20) avec perte de coque des avions à réaction de fabrication occidentale a été le plus faible de l’histoire de l’aviation. Cela équivaut à un accident pour 5 millions de vols (contre 1 pour 2,7 millions de vols en 2011). « Le niveau de sécurité de l’industrie en 2012 constitue un record historique. Chaque jour, environ 100 000 vols atteignent leur destination en toute sécurité  », a déclaré Tony Tyler, directeur général et chef de la direction de l’IATA, en présentant le bilan 2012.

La sécurité en chiffres

  • Près de 3 milliards de personnes voyagent en toute sécurité sur 37,5 millions de vols (29,8 millions par avion à réaction, 7,7 millions par turbopropulseur).
  • Il y a eu 75 accidents (tous types d’aéronefs confondus, de fabrication orientale et occidentale), par rapport à 92 en 2011.
  • Il y a eu 15 accidents mortels (tous types d’aéronefs confondus), contre 22 en 2011.
  • On déplore 6 accidents avec perte de coque pour les avions à réaction de fabrication occidentale,
  • contre 11 en 2011.
  • Parmi ces 6 accidents, 3 ont causé des décès, par rapport à 5 en 2011.
  • Il y a eu 414 décès en 2012, contre 486 en 2011.
  • Le taux de décès a légèrement augmenté, atteignant 0,08 par million de passagers, par rapport à
  • 0,07 en 2011, pour les vols d’avions à réaction de fabrication occidentale.
  • Chez les compagnies aériennes membres de l’IATA, le taux d’accidents est inférieur à la moyenne de l’industrie pour tous les types d’aéronefs (0,71 accident par million de vols, par rapport à 2,01), ce qui représente 13 des 75 accidents.

Si les transporteurs aériens se félicitent des progrès accomplis depuis plusieurs années, l’Afrique demeure le point noir, en matière de sécurité aérienne. La situation ne cesse de se dégrader sur ce continent. « En Afrique, le taux d’accidents avec perte de coque des avions à réaction de fabrication occidentale a été plus élevé en 2012 qu’en 2011 (3,71 contre 3,27). Le taux d’accidents de la région, tous types d’aéronefs
confondus, a plus que doublé (12,44 accidents par million de vols, plutôt que 6,17 en 2011), soit 13 accidents en 2012 (en hausse, par rapport à 8 accidents en 2011)
 », souligne IATA. [1]

Les sorties de piste demeurent la première cause d’accident (28% du total des accidents). « Malgré une augmentation du taux de sorties de piste en 2012, la tendance sur cinq ans demeure à la baisse (28 en 2008 ; 23 en 2009 ; 20 en 2010 ; 17 en 2011 ; 21 en 2012)  », relativise IATA.

Les pertes de contrôle en vol (LOC-I) ne constituent pas la catégorie d’accidents la plus fréquente (en 2008, il y a eu 14 accidents associés à des LOC-I, puis : 9 en 2009, 10 en 2012, 8 en 2011 et 6 en 2012). Toutefois, les accidents associés à des LOC-I sont ceux qui causent le plus de décès (43 % de tous les accidents mortels et 60 % des décès de 2008 à 2012).

« Sur une durée correspondant à un peu plus d’une vie humaine, les voyages aériens sont passés d’une activité à haut risque à un acte courant de la vie quotidienne. Alors que l’aviation commerciale se prépare à entrer dans son second siècle d’existence, nous devons être à la hauteur des idéaux des pionniers de l’industrie et renouveler notre engagement de rendre l’aviation toujours plus sûre  », a conclu M. Tyler, en présentant ces résultats.

La rédaction


[1La sécurité en Afrique

- En mai 2012, l’IATA, l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) et plusieurs autres
organisations se sont engagées à mettre en place un Plan d’action stratégique pour l’amélioration en
Afrique, en vue de s’attaquer aux lacunes en matière de sécurité et de renforcer la surveillance
réglementaire dans la région d’ici 2015. Le Plan a été adopté en juillet dans le cadre de la Déclaration
d’Abuja lors de la rencontre ministérielle sur la sécurité et la sûreté de l’aviation de l’Union africaine, et
entériné par l’Assemblée de l’Union africaine en janvier 2013.
- « Les intervenants sont unis dans leur engagement visant à procurer à toute l’Afrique un niveau de
sécurité de classe mondiale par l’adoption de normes globales. L’adoption de la Déclaration d’Abuja est
une étape clé de cette démarche
 », explique Tony Tyler. L’imposition de l’IOSA par les États d’Afrique est
essentielle à la réussite de ce plan.

A propos de la rédaction :

Journaliste chez Aerobuzz.fr
- ses articles

Recommander l'article à un ami

Commenter l'article

Commentaires

GERY a dit le lundi 4 mars 2013 à 08h33

Et la France, quel est son classement européen depuis 25 ans ?

Signaler un abus
Répondre à ce message
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes Vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document