Accueil / Hélicoptère / Boeing et Sikorsky veulent révolutionner l’hélicoptère.

par la rédaction

Boeing et Sikorsky veulent révolutionner l’hélicoptère.

  | Hélicoptère | Commenter

Boeing BOEING Premier groupe industriel aéronautique et spatial au monde. Constructeur d’avions de lignes et d’avions d’arme, est également présent sur les marché de l’espace et de la sécurité. 170.000 salariés. et Sikorsky, talonnés par leurs rivaux européens Eurocopter EUROCOPTER Créé en 1992, le groupe franco-germano-espagnol Eurocopter est une division d’EADS, leader mondial dans les domaines de l’aéronautique, de l’espace, de la défense et des services associés. Le groupe Eurocopter emploie environ 22 000 personnes. Il est numéro 1 mondial sur les marchés des hélicoptères civils et parapublics. et Agusta-Westland, veulent changer la donne en mettant au point un hélicoptère plus rapide que ses concurrents.

JPEG - 45.5 ko
Le projet d’hélicoptère développé conjointement par Sikorsky et Boeing pourrait être opérationnel en 2017
© Sikorsky

Doit t-on y voir un contrecoup de la tournée triomphale du X3 d’Eurocopter aux USA ?
Toujours est-t-il que Boeing BOEING Premier groupe industriel aéronautique et spatial au monde. Constructeur d’avions de lignes et d’avions d’arme, est également présent sur les marché de l’espace et de la sécurité. 170.000 salariés. et Sikorsky ont décidé d’unir leurs forces pour mettre au point une machine de nouvelle génération capable de croiser à plus de 400 km/h.

Cet hélicoptère, dérivé du concept X2 de Sikorsky sera caractérisé par deux rotors superposés contra rotatifs dotés de pales très rigides. Cette solution, bien connue sur les machines russes signées Kamov permet entre autres de s’affranchir d’une longue poutre de queue et du rotor anti couple vorace en énergie.

Le fuselage sera doté d’une hélice propulsive en matériaux composites. Ainsi le rotor sera compact puisqu’il n’aura pas à assurer les fonctions de propulsion dévolues à l’hélice.

Cet hélicoptère bi turbine sera étudié par Sikorsky tandis que Boeing se chargera de l’avionique et des systèmes de mission. Selon Boeing cette solution, destinée à séduire l’US Army en 2017 n’a que des avantages par rapport aux hélicoptères conventionnels en termes de vitesse de croisière, d’endurance et de performances en « haut et chaud ».

La rédaction

A propos de la rédaction :

Journaliste chez Aerobuzz.fr
- ses articles

Recommander l'article à un ami

Commenter l'article

Commentaires

Montgomery a dit le samedi 14 mars 2015 à 18h56

Le X3, bien que détenteur d’un record de vitesse n’est qu’un démonstrateur, sans une réelle révolution technologique ou ajoute deux hélices de chaque coté le tout entraîné par la boite de transmissions principale. L’exercice de qualité est louable, mais la formule des deux hélices en sabord n’a pas d’avenir de mon point de vue, trop contraignant et peu sécurisant etc..
En revanche la formule du X2 est éminemment plus prometteuse à mon avis et le X2 n’a pas manqué non plus de voler vite !
le but n’est pas, in fine, qu’un simple record de vitesse et ensuite de remiser la formule au musé, ce qui est le cas du X3 !
L’idée est de proposer une formule viable opérationnellement donc, exploitable au quotidien et proposant une réelle avancée en matière de technique du transport héliporté.
C’est le cas avec le concept du X2 et de ses dérivés pour l’armée américaine.
Bref, entre le convertible et cette formule de contra-rotatif avec propulsion arrière l’innovation technologique est de l’autre côté de l’atlantique et non chez Airbus AIRBUS Constructeur européen (filiale à 100% d’EADS) détenant 50% du marché mondial des avions de ligne. Airbus a vendu 11.500 avions depuis sa création en 1970. Hélicoptère qui à plus actuellement intérêt à se "sortir les doigts" pour ne pas se faire bouffer par Agusta-westland-Bell..

Signaler un abus
Répondre à ce message
atoll a dit le jeudi 7 mars 2013 à 18h39

ca va etre economique commercialement ca ??, ? un double rotor avec helice propulseur a l arriere , , ?,,

Signaler un abus
Répondre à ce message
andré a dit le mercredi 6 mars 2013 à 14h21

Bonjour,

La technologie développée par Sikorsky est le fruit de nombreux contrats de toutes sortes avec les Forces armées américaines, de même qu’avec la NASA. Encore une fois les USA veulent montrer leur puissance au monde entier ! à suivre...

André

Signaler un abus
Répondre à ce message
Franchouillard a dit le mercredi 6 mars 2013 à 11h38

Après les avoir humilié lors de sa tournée triomphale, Super Dupont et son X3 vont mettre les liberaux americanoides au pas !!

Signaler un abus
Répondre à ce message
Logo de lavidurev
lavidurev a dit le mercredi 6 mars 2013 à 10h17

Ce que l’Oncle Tom veut Dieu le veut...

Signaler un abus
Répondre à ce message
napooiseau a dit le mercredi 6 mars 2013 à 09h29

Vous dites que les Européens talonnes Boeing BOEING Premier groupe industriel aéronautique et spatial au monde. Constructeur d’avions de lignes et d’avions d’arme, est également présent sur les marché de l’espace et de la sécurité. 170.000 salariés. et Sikorsky....
Il n’y aurait pas là une légère inversion des rôles ?
Mais il est vrai que dans le monde parfait des impérialistes anglo-saxon il ne saurait en être autrement ! Je me trompe ?

Signaler un abus
Répondre à ce message
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes Vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document