Accueil > Transport Aérien > Le centre de formation de Latresne démantelé

10 commentaires Transport Aérien

Le centre de formation de Latresne démantelé

Le ministère de la Défense a décidé de fermer son Centre de formation aéronautique de Latresne. Les mutations de personnels ont débuté au détriment des élèves qui préparent leur bac pro.

JPEG - 39.5 ko
Le centre de Latresne dispose d’un bon outil pédagogique.

La fermeture du Centre de formation aéronautique de Latresne, en Gironde, sera effective en juin 2011 quand les derniers élèves encore présents dans l’établissement auront passé leur bac pro de mécanique aéronautique. Ainsi en a décidé le ministère de la Défense à qui appartient cette école créée en 1941 et qui forme des mécaniciens aéronautiques civils et militaires (Bac pro et mentions complémentaires). Le problème est que le ministère n’a pas attendu pour muter son personnel, enseignants comme administratifs.

JPEG - 39.5 ko
Le centre de Latresne dispose d’un bon outil pédagogique.

Cette situation commence à poser des difficultés et fait peser des doutes quant à la capacité du centre à assurer jusqu’au bout la formation des 24 élèves qui devront passer leur bac pro, l’année prochaine. Ils sont actuellement en Première. Leurs parents qui estiment que le ministère de la Défense ne tient pas ses engagements ont lancé une pétition en guise de signal d’alarme.

JPEG - 42.3 ko
Le Conseil général d’Aquitaine a des vues sur le château du centre de Latresne.

Des pourparlers sont en cours avec le Conseil régional d’Aquitaine qui pourrait reprendre cet établissement implanté dans un magnifique château. Les actuelles élections ont mis entre parenthèses les négociations, mais pas les mutations…

Gil Roy

A propos de Gil Roy

Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport (...)
Journaliste chez Aerobuzz.fr

10 Commentaires

  • Supercopter

    Je suis scandalisé par la fermeture successive de toutes les écoles militaires et dépendantes du ministère de la défense. Toutes, une à une sont effectivement démantelées. Que le ministère des armées veuille baisser ses couts, c’est compréhensible mais ce n’est pas en laissant la tache à des entreprises privées que ce cout de formation va baisser. Moi personnellement, je penserai plutôt le contraire.

    La solution est simple, encore faut il que l’on insuffle un peu de bon sens aux décideurs qui normalement ont fait des études pour gérer la France et ses institutions.
    Il suffit de transférer la compétence du ministère de la défense à celui de l’éducation dont c’est la vocation première ou pourquoi pas au nouveau ministère du développement durable qui vient d’absorber celui des transports et avec la DGAC DGAC Direction Générale de l’Aviation Civile .
    Mais par pitié ne perdons pas les infrastructures, les moyens pédagogiques et surtout les professeurs et laissons la possibilité aux générations de futurs mécaniciens, la possibilité de se former sans autre coût que l’inscription à cette école qui a su évoluer pour proposer aujourd’hui des techniciens titulaires de la JAR66 licence B1 ou B2 en conformité avec les reglements de L’agence européene de sécurité aérienne.

    Bruno Vogeleisen mécanicien hélicoptère formé à Feu l’ E.N.T.S..O.A ( Ecole Nationale Technique des Sous Officiers d’Active ) à Issoire. Ecole occuppée aujourd’ui par un régiment de Train ( où est l’économie ?)

    Signaler un abus
    • Banzaï

      Bonjour à tous les anciens du CFPEA Villebon et CFPEB Latresne
      Et oui vous m’appeliez Banzaï à Villebon entre 1965 et 1968 (promo Gunther) ... j’en ai fait mon pseudo. Puis j’ai fait une 4° année PAT à Latresne de 1968 à 1969. Je suis parti au CEV Brétigny (LEA) qui a migré ensuite à Toulouse au CEAT en 07/1979. Maintenant retraite depuis 12/2004 et j’y suis bien !
      Je viens (21/01/2015) de visiter le centre de Latresne avec mon épouse et l’aimable tolérance du gardien (et oui il y a un gardien en bas ..) ... globalement rien de changé ... mais des bâtiments en plus en haut et en bas (ex ateliers). Bien sûr le nom a changé et pas de marmots de 15/17 ans qui grouillent de partout ... je n’ai pas vu le Pof !!
      La cour d’honneur est toujours là ... même le drapeau je crois ... mais ce n’est celui de la France .... le parking où le curé avait emplafonné sa voiture après oubli du frein à main est idem ! Les avions sont un peu plus modernes ...... Fouga et Paris
      J’ai subi "là haut" le départ du CFPEA Villebon ... et voilà celui du bas aussi ! Navrant de perdre de telles qualités d’enseignement et d’enseignants !!!
      Meilleurs vœux à tous

      JPEG - 677.4 ko
      Signaler un abus
    Répondre
  • pierre06

    Quel dommage de fermer ce centre de formation, ayant fait un bac pro je regrette que l’on transfère l’ équipe pédagogique, des anciens professionnels, mines de savoir ,et très compétents dans leurs matières .
    Le cadre était super et permettait de bosser dans une super ambiance.
    Après avoir discuté avec des jeunes formés un peu partout en france, je pense que Latresne était l’ un des meilleurs centre de formation aero public.
    Je remercie les enseignants qui m’ont permis d’arriver la ou j’en suis ( Bureau technique )et de m’insérer dans le monde du travail rapidement.
    Apprentis Bac Pro MSC 2004/2006

    Signaler un abus
    Répondre
  • J’ai 40 ans, 2 enfants, divorcé, gérant d’une petite société commerciale depuis une dizaine d’années.
    Je suis un de ces ancien de Latresne qui a eu un parcourt atypique.
    Bien que ça n’a pas été facile pour moi à cause de la discipline à l’époque...
    Je garde un profond respect pour tout le personnel et pour mes semblables.
    J’étais seul, une mère handicapée, un père que je connais pas, des grands parents qui m’ont élevé mais qui ne me comprenaient pas.
    J’ai trouvé là bas une nouvelle famille.

    Je suis outré qu’on ait changé cela et que maintenant on veuille le supprimer...
    A l’époque, on entrait sur concours, ça assurait de la main d’oeuvre qualifiée à pas cher pour l’état et une sécurité pour ceux qui étaient pris.
    c’était un bon deal à l’époque.
    Nicolas S. est passé par là...

    Bref, je suis vraiment contre la fermeture du CFPAB et pour le maintient de ses profs, soit dit en passant, très compétents, malgrès leurs carractères pour certains...

    GAWAL.

    Signaler un abus
    Répondre
  • Gilbert THOMAS

    Quel desastre d’apprendre que ce magnifique lieu va changer de destination .
    J’y fus élève , il y a bien longtemps = pensez donc : de 1948 à 1951 =
    Après 10 ans en usine aéronautique et un concours je suis devenu prof. technique , puis chef des travaux dans un Lycée professionnel .
    Je n’ai que d’excellents souvenirs avec une éducation tant humaine , générale que professionnelle .
    = G. T. =

    Signaler un abus
    • jean claude THOMAS

      bjr gilbert----on n’est pas directement de la meme famille je suppose. . je suis un ancien de Villebon sur Yvette ( cfpea) 60/63—ecole qui a subit le meme outrage—est ce que quelqu’un a crée un site sur votre ancienne ecole ? 01 3429 0778—06 0361 7732—
      merci de me tel , je suis pas pour les écritures, je prefere parler---
      à bientôt---tjc.

      Signaler un abus
    Répondre
  • popaul

    très déçu des portes ouvertes. présent vers 13 h, malheureusement les stands étaient fantômes pour les infos sous le hangar 2(sauf le stand école de rochefort.(formations, écoles).les intervenants et profs mangeaient devant nous sans venir nous rencontrer !!nous avons pris les plaquettes et sommes partis.lamentables !!

    Signaler un abus
    Répondre
  • thomas jean claude

    bjr
    pour fixer le souvenir du CFPEAe de Villebon sur Yvette
    j’ai créé le site de cette école et rajouté les souvenirs de l’école de Latresne
    url = cfpeae.eu
    mes coordonnées y sont-
    si vous avez des souvenirs a écrire,des photos,ect
    me contacter , merci.

    Signaler un abus
    Répondre
  • bering

    Je suis de la promo René Lassialle 1953-56 à l’école de Latresne. 3 années avec des copains supers. Le dortoir à 40 élèves, clairon de service en 2ème et 3éme Année.
    Après avoir travaillé à l’AIA à BX, j’ai passé le concours d’entrée à l’ENSET, puis prof et retraite prof Agrégé de génie mécanique.
    Il fallait bosser, les profs étaient exigeants, la formation était d’un très bon niveau.

    JPEG - 1 Mo
    Signaler un abus
    Répondre
  • bering

    En 1956 l’équipe de Foot, dont j’étais le gardien, a été jouer contre celle de Villebon sur Yvette ; très bien reçu par le centre, nous avons passé un WE Super (je pense que nous avons perdu le match)

    JPEG - 74.8 ko
    Signaler un abus
    Répondre

Laisser un commentaire

Modération à priori :

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

Haut