cfadelaerien

Accueil » Avions fétiches » Marc Scheffler et le Mirage 2000

Marc Scheffler et le Mirage 2000
premium
libre

Marc Scheffler a démontré dans son livre « La guerre vue du ciel » son talent d’auteur. Il en donne un nouvel exemple dans ce court récit qui a donné… la pêche à Jean Barbaud !

© Jean Barbaud / Aerobuzz.fr

C’est à moi. Je pénètre sur la piste et m’aligne. Neuf tonnes de poussée dans la main gauche, 12 tonnes de métal dans la main droite. J’affiche pleins gaz ! Quelques mètres dans mon dos, le réacteur prend des tours. Le rugissement enfle à travers les couches de protection de mon casque.

Des tonnes de poussée retenues

Amortisseur avant comprimé, le Mirage salue, hurle et vibre. Je sens ses roues frémir alors qu’elles sont mises à rude épreuve pour retenir les tonnes de poussée. Je vérifie les instruments moteurs, les pressions et le tableau d’alarmes. Tout est bon… Je porte mon regard sur les 2400 mètres de bande qui s’ouvrent devant moi.

Le lieutenant-colonel Marc Scheffler à bord de son Mirage 2000D. © Coll. M. Scheffler

3-2-1 Top décollage !

Je lance le chrono en même temps que je relâche les freins.

Ça roule, pleine charge !

J’enclenche d’un coup sec la postcombustion. Le calculateur du moteur commande l’injection monstrueuse de carburant directement dans la tuyère : 400 litres par minute…

Les genoux dans les épaules

Le réacteur déchaîne sa fureur dans un vacarme assourdissant tandis qu’une main géante me catapulte sur la piste. Plaqué contre le siège, je surveille la vitesse tandis que l’avion accélère… accélère…

125 nœuds, rotation !

Je tire fermement sur le manche. Le Mirage se plante dans le ciel et l’avion s’arrache du bitume. J’ai les genoux dans les épaules. Par réflexe, j’actionne la palette du train d’atterrissage vers le haut. Petits chocs. Les roues sont rentrées et les trappes se sont refermées.

Je relâche la pression et me mets en palier. À 250 nœuds, je coupe la postcombustion. J’ai la sensation que le « 2000 » s’arrête sur place. C’est à nouveau le calme en cabine.

Je me laisse accélérer vers 450 nœuds avant de reprendre la montée vers mon secteur de travail. De premières barbules rapides et fuyardes déferlent sur ma verrière. Le sol disparaît par intermittence et je suis peu à peu enveloppé d’une écharpe grise. En quelques minutes, j’efface des milliers de mètres.

Vers 26.000 pieds, les nuages rendent les armes et j’émerge sans transition au-dessus d’un océan d’écume baigné par un soleil éclatant…

Lieutenant-Colonel Marc Scheffler

© Dessin : Jean Barbaud / Animation : Martin Roy

 

A propos de Marc Scheffler

Marc Scheffler est lieutenant-colonel dans l’Armée de l’air, pilote de Mirage 2000D. Il est l’auteur du livre « La guerre vue du ciel » (Ed. Nimrod, 2013). Un témoignage remarquable sur la vie le quotidien et l’engagement de pilotes de combat. Plus récemment, il a signé « La naissance d’un pilote » (Ed. Nimrod, 2016), dans lequel il raconte sa passion de l’aviation, ses débuts en aéro-club, sa formation militaire, son métier. 
Journaliste chez Aerobuzz.fr

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

36afc68e28f3f4b62a2d3870aec4b4a3pppppppppppppppppppp