Accueil > Culture Aéro > Décès d’André Turcat

Culture AéroPublié le 5 janvier 2016

Décès d’André Turcat

André Turcat est décédé, lundi 4 janvier 2016, en soirée, à Aix-en-Provence. Il était âgé de 94 ans. C’est l’une des grandes figures de l’aéronautique française d’après-guerre, peut-être même la dernière, qui disparaît. Son nom restera éternellement associé à l’épopée du Concorde dont il fut l’un des pilotes d’essais, et surtout le premier à avoir fait voler le supersonique franco-britannique, en 1969. Mais comme il l’expliqua aux lecteurs d’Aerobuzz.fr en 2014, sur le plan aéronautique, la grande fierté d’André Turcat, était d’avoir offert à la France, son premier record mondial de vitesse d’après-guerre, aux commandes du Griffon, en 1959. En juin 2015, quelques semaines avant sa disparition, Pierre Sparaco, avait signé une biographie sans concession d’André Turcat. Elle révélait la face méconnue du théologien qu’il était aussi. G.R.

JPEG - 54.6 ko
André Turcat (1921-2016)
© Jacques Clipet


- Nous reviendrons plus longuement dans la journée, sur la carrière extraordinaire d’André Turcat.

  • Sam PICARD

    R.I.P à ce grand monsieur !

    Signaler un abus
    • Annie Duchemin

      Un au revoir triste a Andre Turcat que mon père a cotoyé durant sa breve carriere de mecanicien d’essais puisqu’il est mort dans un accident survenu le 27 avril 1957 a Villaroche a bord d’un Nord 2501. Pour le 50ème anniversaire de cet accident une ceremonie a été organisée et je me souviens des mots tres gentils que André Turcat a prononcés à cette occasion. Ses propos traduisaient sa grande humanité et son amour effréné pour le monde de l’aviation et tous ses habitants. Le voilà parti rejoindre ses amis disparus avant lui et dont il gardait fidelement le souvenir. Je le garde dans ma mémoire personnelle comme un homme bon et simple .Une pensée pour sa famille qui peut etre fière de ce grand personnage

      Signaler un abus
    Répondre
  • Didier

    La France perd un grand Homme.
    Dommage que les médias toujours aussi ignorants ne consacrent leur "une" qu’aux saltimbanques.

    Signaler un abus
    Répondre
  • Bruno Rivière

    Une page est tournée. De là où il se trouve, ce très grand Monsieur de l’Aviation doit regarder le monde comme il ne l’avait jamais fait auparavant. Même des plus hauts sommets atteints avec Concorde. Respect.

    Signaler un abus
    Répondre
  • François

    Repose en paix grand personnage,je n’ai pas entendu de double-bang lors de ton dernier vol...

    Signaler un abus
    Répondre
  • ratel

    voila une grande figure de l’aviation qui nous quitte, le voila dans un ciel bleu sans
    nuage !!!! bon voyage cher ami !!!! je me permets de présenter a toute sa famille mes
    plus sincères condoléances pour ce grand homme de valeur.

    Signaler un abus
    Répondre
  • Bernard Bacquié

    C’est une époque qui se clôt. André Turcat a rallié l’escadrille du C.E.V. des années 50 qui vole très haut dans notre ciel. Jean Sarrail, mon Jean, a battu des ailles de son Leduc et lui a fait un signe amical. Dans l’éloge funèbre de Jean Sarrail, j’avais dit que s’il y avait un paradis des pilotes, il devait y avoir pris sa place au premier rang. Le curé d’Istres, théologien proche d’André Turcat, m’avait répondu dans son homélie : "Je ne sais pas s’il y a un paradis des pilotes, mais je suis sûr qu’il y a des pilotes au paradis". Nul doute qu’il se plaira à répéter ces mots pour André Turcat.

    Signaler un abus
    Répondre
  • André 17

    Une très grande tristesse en ce Mardi 05 Janv 2016 à l’annonce du décès de ce grand homme, aux multiples facettes. La disparition de Monsieur Turcat dont le nom restera associé à Concorde, va laisser un grand vide dans les rangs de ceux qui ont contribué à écrire l’Histoire de l’aéronautique française et mondiale. Notre dernière rencontre, il y a quelques mois, restera à jamais gravée dans ma mémoire. Respect et admiration, André, pour tout ce que vous avez fait. Reposez en paix... Sincères condoléances à sa famille et intimes...

    Signaler un abus
    Répondre
  • JC.ADT

    Moi qui tout gosse rêvais en lisant "Aviation Magazine", des débuts de cette prestigieuse aviation à réaction dont André Turcat fut un des grands acteurs, Je m’aperçois que avec lui et la fin du Concorde, l’histoire de cette aviation est terminée.
    Merci Monsieur Turcat.
    L’Aviation continue, mais c’est une autre Histoire ...

    Signaler un abus
    Répondre
  • Teil P.

    Ça me rappelle mon premier contact, avec ce grand Monsieur, lors d’une séance de dédicace en 2005, qui me dit : Bonjour, vous êtes pilote privé ? Moi je suis privé d’avion ! Les vols du Concorde étaient arrêtés à cette époque.
    Bon vol André
    Sincères condoléances aux proches

    Signaler un abus
    Répondre
  • Michel

    Vous m’avez fait vibrer !! vous resterez dans ma mémoire , ce dernier envol doit résonner dans le ciel !! reposez en paix

    Signaler un abus
    Répondre
  • Gilles

    Oui grand monsieur ....il était mon ancien ....nous avions 26 ans de difference ...

    quand j avais 13/14 ans , il présidait la distribution des Prix de mon college en qualité d Ancien , respecté et envié par les garçons de mon age ...il était pilote d ’essais ....dejà
    et sa poignée de main amicale m est restée comme signe indélébile , d un modele ....ce qui manque cruellement aux jeunes de toutes couleurs ....que nos gouvernants depuis plus de 35 ans maintiennent dans un nuage d illusion....plus de selection , tous les glandus en classe avec les memes notes que les bons ....suppression des critères signes d excellence .....
    Bon vol mon cher Maitre vous l avez bien mérité votre dernier bouquin est sur la table de mon salon et il va y rester ....

    Signaler un abus
    Répondre
  • André 17

    Une très grande tristesse en ce Mardi 05 Janv 2016 à l’annonce du décès de ce grand homme aux multiples facettes. La disparition de Monsieur Turcat dont le nom restera associé à Concorde, va laisser un grand vide dans les rangs de ceux qui ont contribué à écrire l’Histoire de l’aéronautique française et mondiale. Notre dernière rencontre, il y a quelques mois, restera à jamais gravée dans ma mémoire. Respect et admiration, André, pour tout ce que vous avez fait. Reposez en paix... Sincères condoléances à sa famille et ses intimes

    Signaler un abus
    Répondre
  • Jean-Loup FROMMER

    Il nous l’avait annoncé sur Aérobuzz au décès de Pierre Sparaco, qu’il ne serait pas long à le retrouver là haut dans les étoiles.
    Les voici réunis.

    Signaler un abus
    Répondre
  • lieutenant Bleubéret

    André Turcat a rejoint son ami Jean Boulet...deux légendes de nos ailes.

    Signaler un abus
    Répondre
  • CHABOT Claude

    Juste un souvenir : en 1959, en Algérie, j’étais avec un frère d’André Turcat dans une flottille de l’Aéronautique Navale. Je me souviens avec émotion du moment passé autour du poste de radio, dans notre chambrée, lorsque pendant quelques minutes, nous avons suivi en direct à la radio le record des 100 km sur Griffon. Notre joie fut donnée à cet excellent camrade qui assistait, du bled, à l’exploit de son frère dans le ciel de France. Ce fut un jour lumineux dans notre modeste chambrée.

    Signaler un abus
    Répondre
  • monleau

    J’avais la trentaine , je construisais mon premier avion, un cricri mc 12 de M. Colomban ,un grand Monsieur de l’aéronautique aussi. Exposant mon avion au salon du Bourget en 1980 avant le premier vol, un Monsieur s’approcha de moi et me posa des questions sur l’appareil ,des questions simples mais précises, il resta à bavarder avec moi une demi heure, puis me demanda mes coordonnées . Je fit mon premier vol avec cet avion un mois apres, j’avais 50h de vol en tout et pour tout , j’avais pris ma première leçon de pilotage avec la pose du premier rivet du Cricri deux ans auparavant . Je reçu un colis , a l’intérieur , un instrument de rêve, un horizon artificiel miniature en 80 mm , un petit mot avec , ´´pour votre petit avion ,avec cet instrument pour une grande aventure´´ André Turcat. C’était l’horizon de secours du Concorde. Quelle leçon de simplicité et de transmission des savoirs de la part de ce Monsieur.

    Signaler un abus
    Répondre
  • christian valadon

    Ce Monsieur est pour moi un grand personnage de simplicité et très bon conteur de sa vie professionnelle......
    J’ai vu le Griffon II en vol lors d’un salon au Bourget en 196 ?? et surtout entendu l’allumage de la PC pour une montée en chandelle.......J’ai encore le son dans les oreilles......
    Je n’oublie pas la journée au musée du Bourget des 40 ans de Concorde.
    Merci Mr Turcat pour tout.........
    Sincères condoléances à la famille et à nous tous.
    Ch. Valadon

    Signaler un abus
    Répondre
  • NADAUD Didier

    André TURCAT est parti pour son dernier vol… J’avais 11 ans en ce dimanche de Mars 1969 lorsque j’ai assisté devant notre téléviseur en noir & blanc au premier vol de Concorde.
    J’étais en admiration devant cet appareil et ce grand monsieur qui a contribué au prestige et à l’honneur de notre pays dans le domaine de l’aéronautique.
    Je suis triste également de voir que le journal de 20h sur France 2 n’a consacré que 10 secondes à ce monsieur qui devrait avoir des funérailles nationales…
    Je vais relire son livre qu’il m’avait dédicacé en 2001 (Concorde essais d’hier batailles d’aujourd’hui)
    Adieu Monsieur TURCAT.

    Signaler un abus
    Répondre
  • Ludovic Goret

    La France et l’aéronautique perd un grand Homme.
    Reposez en paix...

    Signaler un abus
    Répondre
  • Danielle Sparaco

    Adieu Cher André. Tu poursuivras ta conversation avec mon mari Pierre là haut.
    Bon vol.

    Signaler un abus
    Répondre
  • Daniel Faget

    Un grand homme de l’aviation vient de disparaître. Comme l’écrivait Pierre Sparaco dans son dernier ouvrage, André Turcat a "marqué son temps" et l’histoire du monde aérien . Il fera parti désormais des noms que l’on ne peut pas oublier tant il a contribué au "renouveau de l’aéronautique française". Quelques cinq mois après Pierre qui lui avait consacré son dernier ouvrage, André Turcat a rejoint le grand cercle des aviateurs disparus. A sa famille, ses amis et les membres de l’Académie, mes plus sincères condoléances.

    Signaler un abus
    Répondre
  • Martinoty

    J’ai trouvé sur Internet le charmant récit suivant, dédié au "prince André"
    (dernier article de la liste) :
    http://lesdessousdelapolicenationale.blogs.nouvelobs.com/tag/andr%C3%A9+turcat
    Aussi charmantes photos à l’appui, on reconnaît la base de la fameuse tour Denecourt, en forêt de Fontainebleau.

    Signaler un abus
    Répondre

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

Haut