Accueil > Défense > Des Rafale M de nouveau sur les porte-avions US ?

DéfensePublié le 27 mars 2016

Des Rafale M de nouveau sur les porte-avions US ?

Les opérations de maintenance lourde du Charles de Gaulle, d’une durée de 18 mois et programmées de 2017 à 2018, posent de nouveau la question de l’emploi du groupe aérien embarqué pendant l’indisponibilité du porte-avions. En cas de nécessité opérationnelle, une solution serait d’employer les avions depuis des bases terrestres.

Mais cela ne règlerait pas la question du maintien des qualifications à l’appontage pour les équipages. La possibilité existe alors de baser Rafale et Hawkeye sur un porte-avions américain. L’hypothèse a été récemment remise sur la table par le contre amiral Crignola, qui commandait le groupe aéronaval français lors de la dernière mission du Charles de Gaulle à l’est de Suez. Appareils et installations sont totalement compatibles et les échanges sont relativement courants. Déjà en 2008, cinq Rafale M avaient déjà été embarqués sur l’USS Roosevelt pendant plusieurs jours dans le cadre d’un exercice.

JPEG - 97.2 ko
Des Rafale de la 12F sur le pont de l’USS Roosevelt en 2008, dans le cadre de l’exercice JTFEX. Une image que l’on retrouvera sans doute dans les années à venir, au gré des indisponibilités du Charles de Gaulle…
© Frédéric Lert / Aerobuzz.fr
  • ROUSSEL

    Depuis la second guerre mondiale, la Marine française a toujours possédé deux porte-avions, (prêtés ou de construction nationale). Un second PA avait été programmé sous la présidence de M. Chirac ; en raison essentiellement d’une décision non favorable pour l’électorat, les présidents Sarkozy et Holande, se sont refusés à lancer la construction d’un 2° PA , qui pourtant parait être une nécessité pour l’efficacité de notre outil de défense. La situation est donc incommode et nous sommes complètement à contre-courant alors que les Britanniques mettront en ligne deux porte-aéronefs prochainement. Nous avons un GAN qui fonctionne à mi-temps.

    JPEG - 140.6 ko
    Signaler un abus
    • Roger Pessidous

      ... on peut etre surpris de la solution du porte avion US pendant la maintenance du CdG, et surtout de la raison :... maintenir la qualif appontage des pilotes !
      Faut il penser que le plus important de l’entrainement sont le catapultage et l’appontage ?....et non pas l’entrainement à l’utilisation du systeme d’arme particulierement complexe ; ce qui pourrait etre fait avec profit aux cotés des rafales Air... qui eux assurent les mission exterieures tout au long de l’année ... au moindre coût et sans barnum médiatique.

      Signaler un abus
    • Silve

      Je pensais la guerre révolue entre les aviateurs et les marins, je constate avec tristesse qu’il n’en est rien. A moins qu’il ne s’agisse que d’une réminiscence périmée d’une époque révolue ? C’est l’explication que je retiendrai. En tout cas certains commentaires, périmés avant d’être écrits, ne grandissent pas leurs auteurs.

      Signaler un abus
    • Stormy

      Tout à fait d’accord, cher camarade (2/33 ?)
      J’ai beau être de l’Armée de l’air, j’aurais bien aimé que notre pays ait deux porte-avions... alors que oui, tant de nos camarades manifestent une haine rabique contre ces merveilleux outils, depuis les débuts de l’aviation militaire.... c’est triste et bête à la fois. Certains théâtres (Falklands, Lybie, ?) se prêtent bien aux opérations aéronavales, d’autres un peu moins (Afhanistan, Irak) on n’y peut rien, c’est la géographie.
      Peut-être aurait-il fallu dès le début lancer la construction des deux simultanément, sans propulsion nucléaire, et puis tant qu’à faire un peu plus longs (merci la forme de Brest et sa CGT) A ce sujet, j’ai lu récemment un commentaire de marin anglais " steel is cheap, and space at sea is free" ... on ne peut pas mieux dire !
      Mon général RP, que j’ai connu aussi : parce que l’AA ne fait jamais de barnum médiatique ? on n’y peut rien si un bateau en mer est plus excitant que des hangars...

      Signaler un abus
    • Silve

      Au-delà de ces péripéties, heureux de retrouver la trace d’un ancien du 2/33 !! Que de bons souvenirs de ces deux années, en bonne amitié avec mes camarades de l’Armée de l’air... A bientôt sur LinkedIn ou Facebook ?

      Signaler un abus
    Répondre
  • G Lescalup

    Et notre deuxième porte avions. Celui ci a déjà 15 ans !!
    Nos arrière grands parents dans une France pauvre en avaient 4 et en avaient construits 2.
    Notre mollesse et notre incapacité à faire des choix positifs me désespèrent...

    Signaler un abus
    • stanislas

      Je ne sais pas quel age vous avez ni à quelle époque vous faites référence pour dire cela de vos arrière-grands-parents.
      Pour moi cela va bien comme cela de mettre autant d’argent dans notre armée. Nous sommes devenus un pays désargenté qui doit cesser de vivre au dessus de ses moyens.
      Si une action politique devrait être menée avec conviction et donc fermeté c’est de mettre sur pied ENFIN une force armée Européenne et pour commencer oui construire avec les anglais (s’ils restent dans l’UE) les allemands, les espagnols et les italiens un P.A. au moins à propulsion conventionnelle. Ce qui limitait avant tout l’autonomie du Clémenceau c’était ses réservoirs de kérosène. Pour aller de Toulon à l’Est de la Méditerranée on n’a pas besoin de propulsion nucléaire. Peut-être que les brésiliens voudraient bien nous revendre le FOCH ?

      Signaler un abus
    • G Lescalup

      Budget des Armées : 31 milliards, budget de la Formation professionnelles des Armées : 32 milliards et je n’ai jamais vu un diplômé au cours de ma carrière.
      Concernant les Armées, on ne tient même pas compte des 2% du pib imposés par l’OTAN, soit au moins 40 milliards.
      Il est temps de réarmer, de restaurer une forme de service militaire, au moins pour les BAC+5 pour inculquer l’esprit de défense qui serait bien utile dans la vie économique.
      Quant à une défense européenne, quand on voit ce qu’est devenu ce beau rêve, pour moi, il n’en est pas question. Vive De Gaulle dont les idées reviennent à l’ordre du jour.

      Signaler un abus
    Répondre
  • corail 15

    Merci à Roussel qui avalise la fonction d’intermittent de la défense pour la Marine et pour ses Rafale.

    Intermittent : comme les intermittents dans d’autres secteurs d’activité on ne combat, au mieux, qu’un jour sur quatre.

    Intermittent : on veut être payé et avoir les mêmes budgets que ceux qui sont toujours à la tâche

    Intermittent : Comme on est capricieux et que l’on n’est pas dans l’action on désire manifester son existence par tous les moyens surtout médiatiques.

    Intermittent : les actions que l’on mène sont par définition éphémères et discontinues, il faut durer par des moyens artificiels qui n’ont rien à voir avec l’exercice du métier.

    Intermittent : l’important c’est que l’on parle d’eux et que l’on séduise les médias et les politiques.

    Intermittent : Plus on est vulnérable plus il faut faire monter les enchères et mentir pour masquer les manques.

    Intermittent : il faut se vendre comme un élément indispensable et se dire capable de remplacer les autres dans toutes les situations.

    Signaler un abus
    Répondre
  • Grisez Ph

    @Roger P : pour marcher ,il faut ...2 jambes !
    Pour opérer depuis un PA , il faut ...ne pas perdre sa qualif . Vital ! Après ça ,on peut faire le reste ...
    Je le dis comme je le pense ...

    Signaler un abus
    • 552 eme Awac_Tinker AF

      Bonjour
      Déployer des Rafales sur un PA de l’US-Navy ne sera gratuit et nous rends dépendants de l’agenda ops de la Navy.
      En plus on va encore se faire habiller......., et j’en vois même qui vont nous offrir une paire de béquilles quand on va prendre nos quartiers à bord......!

      En être rendu à ce point de dépendance des américains est humiliant. Faire l’économie d’un deuxième porte-avion est une absurdité incompatible avec notre politique de projection des forces.
      Lorsqu’on voit les gabegies budgétaires qui ont été faites du temps de Chirac, Sarkozy et autres vendeurs de rêves ; il y avait largement de quoi mettre un deuxième porte-avion à la mer. Maintenant, avec plus de 2000 milliards de dette c’est évidemment trop tard.
      Il faut dire que la prospective n’est pas la cheville ouvrière de la politique de défense de notre république : des économies contre-productives à terme de besoins pourtant clairement prévisibles !

      Mais on fera comme avec les AWACs ; on attendra qu’un pays de l’OTAN programme la construction d’un P-A chez les "ricains" pour venir se greffer sur le contrat.

      Signaler un abus
    Répondre
  • popoaviateur

    Du calme les amis. L’union fait la force. Opposer aviateurs de la Marine Nationale à aviateurs de l’Armée de l’Air est une ineptie.
    Pourquoi proposer le nivellement par le bas ? Tous ces talents nous sont nécessaires. la paix n’est pas un état stable.... L’auriez-vous oublié ?

    MP

    Signaler un abus
    Répondre

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

Haut