Accueil > Industrie > 1000 km d’autonomie pour l’avion solaire Elektra One Solar de (...)

7 commentaires Industrie

1000 km d’autonomie pour l’avion solaire Elektra One Solar de PC-Aero

Grâce au recours à des cellules photovoltaïques, Calin Gologan ambitionne de portée l’autonomie de son avion électrique Elektra One à 1.000 km. Premières livraisons prévues fin 2012. Une version biplace est à l’étude.

JPEG - 45.3 ko
PC Aero annonce les premières livraisons de son avion électrique Elektra One avant fin 2012
© PC Aero

Solar Impulse SOLAR IMPULSE Les pionniers suisses Bertrand Piccard (président) et André Borschberg CEO) sont les fondateurs, les pilotes et les forces vives de Solar Impulse, le premier avion capable de voler de jour comme de nuit sans carburant, ni émissions polluantes. n’a qu’à bien se tenir. Si le HB-SIA a fait la démonstration que l’énergie solaire peut suffire à faire voler un avion pendant plus de 24 heures, PC-Aero affirme que son Elektra One Solar va se contenter de 7 kg de batteries pour un vol d’une heure. Pas si mal pour un motoplaneur qui se destine à une carrière commerciale – ce qui n’est pas le cas du projet Solar Impulse.

JPEG - 45.2 ko
Calin Gologan, le concepteur de l’Elektra One Solar, promet un coût réduit à moins de 35 € l’heure de vol.
© Th. Dubois / Aerobuzz

Calin Gologan, le concepteur, a réussi à intégrer des cellules photovoltaïques sur un profil laminaire. Il a utilisé un nouveau procédé d’infusion de résine et superposé de très fines couches de fibres de carbone. Un matériau particulier et coûteux, reconnaît-il. Le résultat est spectaculaire : les cellules épousent parfaitement le profil. Leur rendement énergétique est de 18,5 %, précise Calin Gologan.

JPEG - 42.9 ko
PC Aero introduit des cellules photovoltaïques sur un profil laminaire de l’Elektra One Solar
© Th. Dubois / Aerobuzz

L’Elektra One Solar a été présenté au salon Aero 2012 bien que sa construction ne soit pas terminée. Calin Gologan vise l’été 2012 pour un vol de démonstration où un record serait battu. L’Elektra One Solar doit voler environ 1000 km, bien plus que les 850 km du record « électrique » actuel.

Le nouveau monoplace, une évolution de l’Elektra One, n’a besoin que de 2,5 kW en croisière. Les surfaces recouvertes de cellules photovoltaïques fournissent jusqu’à 1,2 kW. Le reste est fourni par les batteries, préalablement chargées.

Et encore, on peut les charger grâce au « Sun Port », un toit solaire de 20 m2 vendu avec. Sous le climat allemand, on peut bénéficier de 300 heures de charge par an. C’est le double sous un climat méditerranéen, estime-t-on chez PC-Aero. Au bilan, l’heure de vol coûte moins de 35 €. Les premières livraisons de l’Elektra Solar One sont envisagées pour la fin de l’année.

JPEG - 45.3 ko
PC Aero annonce les premières livraisons de son avion électrique Elektra One avant fin 2012
© PC Aero

Du monoplace, Calin Gologan compte extrapoler un biplace. Il se destinerait à l’écolage, notamment grâce à un niveau de bruit inférieur à 50 dB. PC-Aero promet un prix compétitif avec celui d’un avion à moteur classique. Le coût horaire n’aurait rien à voir, grâce à l’énergie meilleur marché et à une révision moteur qui n’intervient que toutes les 10.000 heures.

Thierry Dubois

A propos de Thierry Dubois

Thierry Dubois est journaliste aéronautique depuis 1997. Ingénieur Enseeiht, il s’est spécialisé dans la technologie – moteurs, matériaux, systèmes, (...)
Journaliste chez Aerobuzz.fr

7 Commentaires

  • rouletabille

    Dans cinq ans, avec l’ augmentation programmée du rendement des cellules solaires et un coût d ’achat diminué par la grande série, ce peut être une solution pour le motoplaneur d’ école , on aimerait connaitre le prix de " la bache " de 20 M2 pour recharger. sa fragilité, son poids ainsi que le temps qu’il faudra atteindre pour que les batteries soient rechargées...et pouvoir revoler.
    visiblement , il y a des impasses que le concepteur passe volontairement sous silence, car ce sont ( actuellement ) les points faibles de cette solution.

    Peut être le concepteur /constructeur pourra nous donner un ordre d’ idée pour le biplace , et s’il y aura une possibilité de recharge rapide ( pour faire l’ école )

    et, nous donner touters garanties pour la tenue dans le temps du taux de charge...une ganratie de 10 ans serait le bienvenue ! ...10.000 heures pour le moteur, peut être...et les cellules ? et les batteries ?

    Pour l’ instant, c’est du proto, mais certainement la solution d’ avenir( plus ou moins lointain ) dans un créneau bien cilblé...donc attendre et voir.

    Signaler un abus
    • Deshayes

      1h=8kw 80 kg. En gros. 5kw=50kw. Les recharges sont rapides. 2 à 4 h . La fiabilité est dorénavant acquise avec les contrôles .
      Si pc aero faisait un bi place avec une voilure de planeur un motoplaneur de 15 a 17 m permettant une surface pour les solars et
      une hélice comme sur le e viva de yuneec , on aurait un planeur de formation et un petit avion de voyage. .. Succès assuré, eet je serais immédiatement preneur d au moins 2 pour mon club privé.

      Signaler un abus
    Répondre
  • pathern

    magnifique ....la technologie prend tout son sens dans l écologie !

    Signaler un abus
    Répondre
  • Brian

    @rouletabille
    C’est surtout l’augmentation programmée des capacités des batteries qu’on verra émerger une aviation électrique.
    Quand on voit les recherches (uniquement en labo pour le moment) il y a de quoi être optimiste, à moyen terme.

    Signaler un abus
    Répondre
  • rouletabille

    @brian = c’est exactement ce que je dis, mais attention, ne pas penser que c’est la solution miracle pour l’ aviation générale, actuellement, il s’agit d’un monoplace qui demande peu d’énergie ( pour rappel la luciole vole avec 26 cv. et le MC 100 avec 80 ) et tout porte à croire que pour une vingtaine d’ années , il faudra s’en tenir à des appareils écoles qui pourront recharger sur l’ aérodrome basé.
    lorsque PC aéro parle de 35 euros de l’ heure, il oublie le prix d ’achat de l’ appareil, qui en fonctin de la technologie utilisée ( haut de gamme et fabrication marginale ) est d’un prix très elevé, volontairement il en fait l’ impasse...mais l’ acheteur devra le payer !
    dans la vie tout est compromis et l’on peut se demander si , pour un biplace, une motoridsation fiable, mais très bon marché acceptant l’ E 85 ne serait pas le plus économique...tout compris
    faire des impasses sur des postes très coûteux n’est pas une solution
    Qui dit motoplaneur, dit planeur à 70 à 80 % , il se pose la question s’il est rentable d’investir une somme très elevée alors qu’un moteur thermique 4 temps, très économique et bon marché fera le même résultat en consommant 5 litres de E 85.qui, en plus est un carburant écologique, pourquoi nos dirigeants en bloque la vente ?devinez ? et regardez du coté du Brésil !

    .

    Signaler un abus
    Répondre
  • Wolfgang Breitfeld

    Bonjour !
    I suis Wolfgang Breitfeld, je regrette, que je dois cerire ici en englais, j’aime la france, mais je ne peux pas parler en francais.
    So I respond in english : the mentioned price of 35 € per hour very well includes the price and depreciation, plus all running costs, too. Since I joined the project in 2010, the market is moving to the advantage of the future clients. Batteries, for example, gain in efficiency, number of life clycles and at same time they loose weight and the prices drop.
    I invite you to ask anything I can answer, or get the answers for you, by contacting me personally : w.breitfeld@neowings.eu
    thank you and mark my words : in 15 yerars you will travel from France to Germany in an electric aircraft of a commercial provider.

    Signaler un abus
    Répondre

Laisser un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

Haut