Accueil » Crash d’un F/A-18 des Forces Aériennes Suisses dans le Doubs

Crash d’un F/A-18 des Forces Aériennes Suisses dans le Doubs

Un avion monoplace de l’armée suisse de type F/A-18 s’est écrasé vers 11 h 30 ce mercredi matin sur la commune de Glamondans, entre Besançon et Baume-les-Dames dans le Doubs.

F 18 Forces Aériennes Suisses

Le pilote avait décollé ce matin en mission d'entraînement dans une zone EUC 25 à cheval entre la Suisse et la France comme le prévoit un protocole d'accord entre les deux pays.
Le pilote âgé de 38 ans s'est éjecté de l'appareil. Conscient, il a été médicalisé sur place par les sapeurs pompiers, dans l’attente de son transport en hélicoptère au CHU de Besançon. Son pronostic vital n'est pas engagé.
L’incendie de l’épave de l’avion a été maîtrisé. Une enquête a été confiée à la section de recherches de la Gendarmerie des Transports Aériens de Villacoublay. En outre, un arrêté d’interdiction de survol du secteur a été pris par le préfet du Doubs.

C’est le 8ème crash d’un avion ou hélicoptère militaire suisse ces vingt dernières années. C’est le deuxième accident d’un F/A-18 en moins de deux ans et le troisième depuis 1998. La flotte initiale de 34 avions acquis dans les années 1990 est désormais réduite à 31 appareils. Leur remplacement ne devrait pas intervenir avant les années 2020.

Il ne subsiste désormais plus que cinq F/A-18 biplaces pour l’entraînement des pilotes, ce qui ne sera pas sans poser « quelques problèmes d’organisation », précise le général Aldo Schellenberg Chef d'Etat Major des Forces Aériennes Suisses lors de la conférence de presse tenue le soir même de l'accident. Une rapide conférence au cours de laquelle il annoncera que le biplace, en vol d'entrainement avec 2 F5 Tiger a "brusquement perdu de l'altitude"... Il ne révèlera pas plus de détails sur les circonstances de ce crash afin de ne pas "spéculer sur les résultats de l'enquête" menée conjointement par les services Suisses et Français. Le Général Schellenberg précise toutefois que le pilote, qui compte plus de 3500 heures de vol dont 1100 sur avion de combat était très expérimenté. Les vols opérationnels ont été maintenus et les vols d’entraînement devraient reprendre rapidement.

14.10.2015

Retrouvez nous en podcast et vidéo

3 commentaires

  • Lou Ravi

    Crash d’un F/A-18 des Forces Aériennes Suisses dans le Doubs
    Les Suisses se seraient plaint de la difficulté de se procurer des pièces de rechange pour leurs F/A-18 voici quelques années. Ceci n’a surement rien à voir avec cela. Les Suisses remplaceraient volontiers ces aéronefs par des Rafales, mais ils y mettent une condition suspensive, très compréhensible, que certains connaissent…

  • Larafieu

    Crash d’un F/A-18 des Forces Aériennes Suisses dans le Doubs
    Ben oui, en entraînement, des chasseurs se crashent parfois, et depuis toujours.
    Le principal est qu’il n’y ai pas de victime ni dégât au sol et le pilote vivant.
    Je ne vois pas à quoi va servir d’interdire de survol le secteur par le préfet du Doubs….??

    • nic

      Crash d’un F/A-18 des Forces Aériennes Suisses dans le Doubs
      Cet arrêté est l’équivalent du ruban qu’on pause autour d’une scène de crime ou d’un accident. Ici c’est pour éviter le survol de la zone par des curieux, journaliste ou je ne sais quoi. Rien a voir avec une quelconque peur de l’activité aérienne. Il ne faut pas voir le mal partout. Il n’est pas du tout écrit que le préfet du Doub ne souhaite plus voir d’avions au dessus de sa région. La même mesure a été prise pour le crash de la Germanwings

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.