Accueil » Le bras de fer entre Norwegian et ses PNC de Roissy continue

Le bras de fer entre Norwegian et ses PNC de Roissy continue

Les avions Norwegian se posent et décollent à Paris Roissy Charles-de-Gaulle malgré un appel à la grève massif de l'UNAC. © Norwegian

Le syndicat UNAC représentant les hôtesses et stewards a lancé un préavis pour les 24, 25 et 26 avril et menacent de le poursuivre. Les discussions avec leur employeur Norwegian sont en effet pour l’heure au point mort.

Les vols au départ ou à l’arrivée à Paris (où sont basé 6 Boeing 787) ne sont pas perturbés pour autant. D’après l’UNAC, la low cost Norwegian avait anticipé l’appel à la grève de ses PNC parisiens. Alors que sur 158 personnels basés à Roissy CDG, 70% ont répondu favorablement au mouvement, la compagnie a fait venir des équipages d’autres bases européennes, « et même de Thaïlande ! » a précisé la déléguée syndicale Anastasia Durand pour remplacer les grévistes.

Sur un trac publié sur...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

7 commentaires

array(1) { [0]=> int(30) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • La France championne du mon de la grève toute catégorie confondues.
    Mesdames, messieurs si vous pensez que c’est mieux ailleurs, changez de crémerie. Venez travailler aux USA et vous comprendrez bien vite qu’il fait meilleur vivre en France.
    Déplus Norwegian fait face à de lourdes difficultés financières, et pourraient bien vous laisser sur le tarmac. Pour ma part, ce n’est pas le moment de demander quoique ce soit à la compagnie aérienne pour l’instant.
    Savez vous qu’à ce stade, il n’est plus possible de réserver un billet QSF (SFO ou OAK) vers CDG après le 28 octobre prochain.
    Donc avant de vous plaindre mesdames messieurs les PNC et PSC, réfléchissez et pensez plutôt à votre avenir.

    Répondre
    • Puisque les Etats laissent se développer de nouveau « l’esclavage » (exploitation de l’Homme par l’Homme, tel des bêtes) heureusement qu’il y a encore des gens qui ne veulent pas alimenter le système par crainte de la perte d’un salaire et qu’ils luttent avec les moyens dont ils disposent.
      Il y en a marre de la course aux prix bas dans tous les domaines au détriment des salariés alors que certains patrons et actionnaires s’en mettent plein les poches.
      Tant mieux si en France on ne se laisse pas faire et qu’on réagit.

      Répondre
      • par Pilotaillon du 21eme siècle

        C’est si facile de faire référence à un passé si proche et si sombre…
        Il m’a semblé entendre d’autres interprétations sur la fin de l’esclavage, le vrai, celui que les blancs ont instauré pour d’évidentes et « très bonnes » raisons. A cette époque l’esclave était séquestré, enchaîné…

        Des analystes considèrent l’arrivée du moteur à explosion, et donc de l’énergie carbonée comme la véritable raison de l’extinction du marché des esclaves.
        Il est en effet plus souple – et moins cher – d’acheter un moteur avec quelques litres d’essence pour obtenir autant d’énergie mécanique que de « gérer » et nourrir des groupes d’humains…
        Alors parler de l’esclavage me semble particulièrement inopportun dans le contexte de Norwegian, même si chacun peut penser et revendiquer de meilleures conditions de travail… Ou penser également que certains métiers se transforment, se banalisent et perdent donc de la valeur marchande.
        L’accroissement du trafic offre des opportunités.

        PS : pour mettre à profit la mécanisation, il a fallu troquer l’assujettissement par les armes et les chaînes (l’arrogance d’une catégorie humaine) pour la technique. #ethic
        La paix en Afrique du Sud n’a pas été obtenue par les armes… En clair, utilisons notre matière grise !

        Répondre
  • 55 Heures par mois, ca fait 1 A/R Miami tous les 10 jours.

    Répondre
  • Ce qui est rapporté ici semble inexplicable.
    En tous cas voila qui va faire réfléchir Norwegian à deux fois avant de (re)considérer l’emploi de PNC français…

    Répondre
  • 55h, ça ne semble pas énorme et c’est pour celà qu’ils – demandent – à voler plus, en vue d’un meilleur salaire, justement…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(1) { [0]=> int(30) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(30) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.