Accueil » Les adieux de l’Airbus A340 d’Air France à Roissy CDG

Les adieux de l’Airbus A340 d’Air France à Roissy CDG

L’Airbus A340-300 immatriculé F-GLZK aux couleurs de Joon, marque éphémère d'Air France, a décollé en toute intimité ce lundi 12 octobre 2020 à 10h13 locale pour être convoyé vers Istanbul. La crise Covid avait précipité la fin de secteur du quadriréacteur au printemps 2020… Un pilote raconte ici quelques souvenirs liés à ce quadriréacteur singulier.

13.10.2020

Compagnie de lancement de l'A340, Air France en a exploité jusqu'à 34 exemplaires. © Air France

Exploité depuis 1993 par Air France, qui fut aussi le client de lancement, l’Airbus A340 de la compagnie nationale a fait ses adieux au tarmac de Roissy CDG. F-GLZK vole toujours aux couleurs de Joon, l’ancienne filiale low-cost long-courrier d’Air France qui a cessé ses opérations au début de l’été 2019. Seuls les A320 avaient repris la parure tricolore. « Cet avion a marqué ma carrière de pilote, il était à la pointe de la technologie lorsqu’il est arrivé dans la flotte »...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Jérôme Bonnard

chez Aerobuzz.fr
Journaliste polyvalent, à la fois rédacteur et vidéaste, Jérôme a couvert tous types d'actualités en France comme à l'étranger et a été co-finaliste du Prix Albert Londres en 2012 pour sa couverture du conflit Libyen. Il est surtout passionné par tout ce qui vole depuis son plus jeune âge et pilote sur ULM 3 axes. Il écrit pour Aerobuzz.fr depuis 2018 et consacre la plus grande partie de ses activités au monde aéronautique en réalisant aussi des films.

21 commentaires

  • Farid

    Avec son M.82 en croisière, il en a emm….é du monde alors que les autres long courriers sont à M.84 à .86

  • Dom

    Bonjour,
    Il me semble que vous avez été mal renseigné. La division 330/340 d’Air France ne comportait que la moitié de 340 soit 17 sur les 34 appareils. Mais peut être ma mémoire me fait elle défaut?
    Merci de vos publications.

  • Digipat

    22 ans pilote sur cet avion… Un régal du début à la fin. Fiabilité. Gestion du vol et ergonomie révolutionnaires, bien meilleures que celles d’un 777. Ceux qui ont fait le « Switch » ont la nostalgie.

  • Krementchuck Yeager

    « Chaque réacteur CFM56 n’offre une poussée « que » de 140 à 150 KN comparé aux 425 à 515 du GE90 sur le Boeing 777… »

    L’un est quadrimoteur et l’autre bimoteur, ceci explique peut-être cela ?

    Ne comparons que ce qui est comparable :
    https://fr.m.wikipedia.org/wiki/CFM_International_CFM56
    Les CFM-56 sont, au niveau mondial, la gamme de moteurs à réaction la plus vendue des années 1990 et 2000, avec plus de 26 500 exemplaires livrés en 2014 en service sur plus de 12 000 avions[1]. Ils équipent de nombreux modèles dont, en 2014, sept modèles d’avions militaires, comme le McDonnell Douglas DC-8, le Boeing C-135, le Boeing 737, toute la famille des Airbus A320 (une partie des clients ayant néanmoins opté pour le V2500 proposé par le consortium International Aero Engine IAE), ainsi que l’Airbus A340 (excepté les versions A340-500 et A340-600, équipés de réacteurs Rolls-Royce).
    En 1978, le gouvernement français est le premier client du CFM56 sélectionné pour remotoriser les onze Boeing KC-135 Stratotanker de l’armée de l’air française[3]

    https://fr.m.wikipedia.org/wiki/General_Electric_GE90
    Ce réacteur, dont la poussée varie de 329 à 512 kN, est spécialement construit pour le Boeing 777 et n’est utilisable que pour ce type d’avion. Il a pour la première fois été utilisé sur un Boeing 777 de British Airways en novembre 1995. 

    Soit au bas mot, 17 ans après…

  • Aff le loup

    « C’est un appareil particulier et rassurant à la fois avec ses 4 réacteurs. Il était un peu plus lent que les autres avec ses Mach. 0,82. On en blaguait parfois en expliquant que son APU était son cinquième moteur, ou qu’il pouvait décoller car la terre est ronde. »

    Et pourtant :
    https://www.ladepeche.fr/article/2008/12/10/505700-accident-a340-bea-denonce-derives-airbus.html

    • Tlolo

      Rien a voir, cet accident s’est produit lors des 1 et essais chez Airbus. C’est la facon de faire ces essais sol qui a été revue. Cela ne concerne en aucun cas l’appareil

  • Guillaume Brabant

    Il n’en reste pas 2 mais 4. Les 2 autres font partie de la grosse arnaque d’Air France à Air Madagascar en leur refourgant des poubelles volantes payées une fortune pour achever la compagnie malgache. Un vrai scandale!

    • Marina

      Jusqu’à preuve du contraire AF n’a pas mis une arme sur la tempe du signataire. Il est de la responsabilité de incompétent ou plutôt du corrompu fini avoir signé moyennant sa commission.
      Le vendeur propose (qu’importe qualité ou poubelle) , acheteur est décisionnaire.
      Faut un jour assumez ces conneries et pas toujours éternel, rejettez c’est la faute des autres .
      Lorsqu on passera cette étape on pourra peut être avancé.
      Juste pour précision, je suis un gasy pour éviter les commentaire bidon.
      C’est le reflet du pays. Politique du c’est pas ma faute c’est Celui de l’autre

      • Stef

        Ah, Marina, apparemment (car je n’ai pas tout compris, peut-être êtes vous étrangère et dans ce cas vous êtes pardonnée !), vous n’avez jamais croisé de vrais escrocs, car vous ne tiendriez pas le même discours. L’humilité vient avec les galères. Personne n’a la science infuse et tout le monde doit à un moment faire confiance à quelqu’un d’autre. Mais avec votre raisonnement, les victimes d’attentats par exemple, c’est leur faute….

  • UTA était compagnie de lancement en échange de l obtention des droits de trafic sur l Europe pour sa compagnie charter aeromaritime
    Les avions étaient
    FGLZA- ZB et ZC… A certains endroits sur ces avions on trouvait des plaque d Identification avec PN UT

    • Jérôme Bonnard
      Jérôme Bonnard

      Bonjour, UTA avait annoncé une commande ferme mais c’est bien chez Air France qu’ils ont débuté après la fusion et pour être précis, Lufthansa est aussi cliente de lancement (les deux compagnies ont reçues leur premier A340-200 en février 1993). Cdlt, JB

  • Nicolas

    J’ai eu également la chance de voyager dans cet appareil, l’A340-600 exactement. Que de beaux souvenirs.
    Un super avion, vraiment…. beau, rassurant, spacieux….

  • patex

    Plus de 370 avions produits, une pelletée de records dont certains doivent toujours tenir, et l’un des rares avions commerciaux (peut-être le seul?) à ne jamais avoir été impliqué dans un accident ayant entrainé un décès. L’A340 fut un grand succès et son jeune descendant est parti pour faire largement mieux…

    • Georges LESCALUP

      N’oubliez pas le Breguet 2 ponts.

    • Humphrey

      C’est oublier un peu vite que 1) le faible nombre davions produits explique en partie cet état de fait, 2) dune façon générale les avions modernes depuis le B747-400 sont heureusement beaucoup moins, voir pas, impactés par les catastrophes aériennes, 3) Air France a connu l’accident de Toronto, certes non mortel mais gravissime toutefois.

  • J’ai eu la chance de voyager en A 340 … Paris / Yaoundé… j’adore les Quadri réacteurs… Adieu Bel Oiseau…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.