Accueil » Des Rafale en mer Egée

Des Rafale en mer Egée
premium

Cet été, les "Rafale grecs" ont défrayé la chronique. La presse grecque a prêté à la France l'intention de vendre des Rafale à la Grèce : 18 Rafale dont 8 d'occasion… A l'occasion du Med7, le sommet européen qui se déroule le 10 septembre 2020, en Corse, le président français et le chef du gouvernement grec vont-ils remettre le sujet sur le tapis ? En attendant, deux Rafale français ont été envoyés en Mer Egée…

10.09.2020

On ignore si les deux Rafale français détachés à Paphos ont réellement pris part aux accrochages du 27 août, comme l’ont avancé certains medias © ECPAD

Depuis plusieurs semaine, la Grèce et la Turquie se livrent un inquiétant face à face en Méditerranée orientale, émaillé de provocations militaires. Tout a commencé le 10 août 2020, lorsque Ankara a envoyé son navire de « recherche sismique »  Oruç Reis - escorté par des bâtiments de guerre turcs - dans les eaux chypriotes protégées par la Grèce, afin d'y opérer des forages. La marine grecque les a placés sous surveillance. D’après l’Institut Montaigne, le plateau continental en Mer...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

 

Identifiez vous pour voir le contenu !

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de François Brevot

chez Aerobuzz.fr
François Brévot est un reporter globe-trotter, chroniqueur, et photographe, passionné d’histoire contemporaine, aéronautique et spatiale, et de géopolitique. Il écrit en particulier, sur l’aviation militaire moderne ou ancienne, française ou internationale, et de nombreux récits de voyages sur des destinations et musées à caractère aéronautique. Spécialisé sur les nouvelles puissances aériennes, il visite très régulièrement les salons aéronautiques émergents du nouveau Siècle, que ce soit en Russie, en Chine, en Asie, en Turquie, et se passionne pour les nations d’Europe centrale.

23 commentaires

  • Tont Volant

    Rafales 40 000€ de l’heure, rien que pour les faire voler. Sans compter ce qu’ils emportent …
    C’est cher d’argent public pour montrer ses petits muscles de Président. Être là partout ! Que ne s’illustre-t’il pas en venant en aide à « www.sosmediterranee.fr/ » ( 1 journée en mer = 14 000€ ), au « Louise Michel », au « Sea watch ». Mais, ça, ce n’est pas dans ses gênes.
    Qu’on ne méprenne pas, il ne s’agit pas d’exonérer le Grand Turc de ses folies nationali-religieusetés. Les hostilités greco-turques ne datent-elles pas d’avant la guerre de Troie ?

  • Papy

    Rafales d’occasions : on brade le standard F3, alors que certaines sociétés ont reçu pas mal d’argent pour y arriver !! Amis Grecs attendez encore un peu bientôt on va brader le standard F4 …..

  • Vous croyez que Macron fait ça par pur altruisme vis a vis de ses camarades européen ?. Quand les italiens tombaient comme des mouches à cause du covid l’Italie a supplié la France de lui envoyer du matériel médical mais Macron a fait la sourde oreille et à laissé l’Italie à son propre sort. C’est la Chine et la Turquie qui leur ont fourni les masques et les respirateurs.
    Si Macron se mêle de cette histoire et fait son coq boy dans la région c’est uniquement pour avoir sa part du gâteau dans les gisements de gaz.
    Si la Turquie commercialisait le gaz le pays deviendrait l’un des plus riche et puissant au monde. Vous dites que le forage se fait dans une zone chypriote protégé par la Grèce. Alors que la Turquie soutient le contraire. Ça fait 18 mois que la Turquie fait des recherches dans cette zone sous l’oeil de la Grèce et Chypre et c’est qu’après qu’ils aient découvert ce gisement que leur présence devient une violation du territoire ? Comme par hasard!
    Macron devrait s’occuper de ses affaires au lieu de hatiser la haine entre les nations. Si ce qu’il cherche c’est une guerre alors il l’aura parceque la Turquie ne baissera jamais son pantalon.

  • patex

    Les allemands jouent en vain la partition de la négociation et du suivisme dans les grandes questions internationales. Qu’on me cite une décision courageuse de l’Allemagne en matière de politique internationale ces vingt dernières années. L’Allemagne ménage la chèvre et le chou en Russie, en prenant une posture très consensuelle dans l’affaire Navalny, fait mine d’agiter des sanctions sur Nord Stream, alors que le gouvernement allemand fait tout pour faire aboutir le projet (Merkel et son ministre des affaires étrangères sont sortis de leurs gonds en août/début septembre, rappelons-le). En Libye maintenant, la conférence de Berlin pour tenter d’arracher un cessez le feu en début d’année fut présentée par les médias européens comme un triomphe de la diplomatie allemande, et nombreux furent les titres français à pointer – avec aveuglement – un remplacement de la France par l’Allemagne dans ces négociations (rôle qu’elle a habituellement pu tenir). De ces discussions à Berlin, il ne reste rien, le conflit a complètement dérapé et les allemands sont bien passés pour des jambons. Ces gens sont à côté de la plaque, n’ont pas d’armée, une population dépourvue de conscience nationale, d’attachement à la Nation. Aussi, les politiques allemands ne se rangeront jamais à une solution plus musclée proposée par la France, car ce serait reconnaître leur incapacité d’intervention (on peut même imaginer une grève dans la Bundeswehr ou la Luftwaffe, qui, rappellons le, ont autorisé les syndicats…).
    Dans les conflits de cette région de la méditerranée, l’Allemagne a systématiquement été du mauvais côté et les Grecs s’en souviennent bien. Il est temps de mettre les points sur les i avec les trucs.

  • bingofioul

    Il semble que les vidéo HUD, très bien analysées d’ailleurs par Até, seraient un gros fake et qu’il s’agirait de vidéo d’entraînement turco-turque

    • François Brevot
      BREVOT

      Votre rédacteur, avec son oeil perçant de photographe, a bien vérifié, et bien reconnu les profils et couleurs ( j’ai l’oeil !) si caractéristiques des F-16 Block 52 grecs. Je confirme qu’ils sont bien dans le viseur du turc. Merci pour votre oeil critique, c’est important en ces temps de fausses informations tant véhiculées de part et d’autre ….

  • Les Allemands ne feront rien qui pourrait contrarier les Turcs, car il y a en Allemagne une grosse communauté turque qui est un réservoir de main d’œuvre à pas cher.

    • Peter

      Ou un gros réservoir militaire…
      J’espère qu’un jour nos élites supérieurement intelligentes qui nous dirigent et nous orientent sur les ronds point, le comprendront. (ressenti pour avoir vécu et travaillé en Turquie).

    • Sourire

      Haha votre commentaire m’a fait sourire, en Allemagne on compte plus de 3 millions de nationalité turc ou d’origine turc.
      On compte également 400,000 entreprises détenu par ces personnes qui représentent des millions d’emplois.
      Il faut pas les comparer au pays de l’Europe de l’est qui arrivent à l’Europe de l’ouest.. Bref.

  • Erdogan truc

    Vive la France . Faudrait montrer aux turcs que leurs drones ne sont pas invincibles .

  • Hack

    Tkt donc pas l Allemagne
    Et la France joue juste aux bon et méchant flic
    Nous on sait très bien qu ils sont les même

  • Comme d’habitude, les teutons sont prêts à tourner casaque devant les turcs. Décidément l’Europe de la défense n’est pas pour demain à cause de ce pays, je parle de l’Allemagne bien évidemment.

  • Aup59

    Belle article, heureusement que la France est là pour aider la Grèce. Les partisans de la négociation oublie une chose, on ne négocie pas avec des dictateurs, suffit de regarder l’histoire….

    • Taupin73

      Toute à fait d’accord avec aups59, quand la France et le Royaume-Uni négociaient avec l’Allemagne dans les années 30 en baissant la culotte on a vu le résultat. Il faut tirer les leçons de l’histoire.

  • Vogel

    Bonjour,
    le plus intriguant est le silence des usa sur l’affirmation Turque d’un entrainement commun avec un bâtiment Américain dans la même zone et quasiment au même moment que les maneuvres greco-françaises.
    Les Usa amis de qui?

    • Les USA, surtout leur président, veulent que tous les pays soient de leur côté pour tirer que des bénéfices à leur profil….au détriment des autres….Cependant c’est dommage que les Européens, comptent toujours trop sur les USA…Vivement une Europe forte, autonome, solidaire….qui sera prendre des décisions seule, et qui arrive à dire « Merde » aux États-unis …Alors enfin on sera pourquoi L’Europe a été créé….Mais en attendant ce temps….nos dirigeants ferment leurs g…..

    • François Brevot
      BREVOT

      Les USA espèrent ramener la Turquie de leur côté, et je le précise souvent, cela était déjà le cas, sous leur président précédent … La Turquie, est un pivot stratégique fondamental pour les USA. Comment vont-ils articuler cela, avec leurs alliés européens ? Cela va être très intéressant à suivre .

    • Pilotaillon, peace'nd love warrior

      Plutôt que d’interpréter la divergence par le seul biais de la « vénalité », il me semble qu’avec les US (et le Canada, dégressivement si l’on prolonge l’observation jusqu’à la Belle Province) nous ne lisons pas les situations avec la même grille.
      En France, c’est définitivement pas l’équilibre du modèle économique qui nous guide. Nous sommes d’ailleurs vus comme des extra-terrestres. Nous « faisons » de l’emprunt, des dépenses « pour la beauté du geste », pour une certaine « éthique » pour défendre un modèle extravagant par sa générosité… Faire de l’Emprunt, comme si c’était un métier…
      C’est, il me semble, une des raisons pour laquelle il est si difficile de mesurer l’action publique : ce serait observer le fond du tonneau des Danaïdes. Raisons qui brouille la compréhension – la communication – entre l’Entreprise (qui est riche par nature) et le Citoyen (que la société doit tenir par la main). Ce sont des mondes opposés par l’approche. C’est inouï d’offrir tant, financé par l’impôt et la tête de l’actif… Le travail est cher (trop) en France. Heureusement que nous sommes débrouillards.

      Les US croient à leur toute puissance, car SuperMan ou les Héros de Marvell, c’est leur histoire leur mode pensée, qu’ils se sont construite entre autre, en « sauvant » la France, en 45. Pour mémoire…

      Aucun point communs, à moins de faire l’effort de sortir du dogme.

      Bravo à Dassault, qui s’est toujours sortie d’affaire, qui irrigue des bassins d’emplois « chers » ! Peut-être est-ce à cause de l’avance technologique, de la volonté d’innover, d’être réactive ?!?
      J’ai oublié quand cet merveilleux Rafale a été conçu… Rien de plus normal donc, de souligner la performance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.