Accueil » China Southern : la carte skyteam

China Southern : la carte skyteam

La plus occidentale des trois grandes compagnies chinoises accélère sa mise au standard occidental.

1.07.2005

Pour China Southern Airlines, la priorité désormais est d’intégrer Skyteam, à part entière. Il y a tout juste un an, le 28 aoùt 2004, le numéro un chinois a signé un protocole d’entrée dans l’alliance, dans le but d’en devenir membre au printemps 2006. Dans l’intervalle, elle a pris le contrôle de deux importantes compagnies régionales chinoises qui lui ont permis d’étendre son réseau domestique à 434 lignes. Un bijou supplémentaire dans la corbeille de mariée. Elle s’est surtout employée à se hisser au niveau des standards occidentaux. La dernière initiative en date est la réorganisation de ses trois classes.  » Nous avons déclassé notre première pour nous adapter au niveau des premières des marchés occidentaux « , déclare Webin Wang, directeur général de China Southern à Paris. Faute de pouvoir offrir un vrai lit, depuis le 11 juillet, sur la ligne Canton-Paris desservie en 777, la Première a donc fait place à une  » business plus  » et la classe Affaires à une  » éco plus « .  » Les A330 que nous prévoyons de mettre en service sur cet axe aussi, seront équipés de lits à 180°. Ils sont déjà opérationnels sur Sydney et Los Angeles « .

Celle qui fut la première chinoise à mettre en ligne des Boeing et à ouvrir son capital, a été aussi précurseur en matière de centre d’appels et de billetterie électronique. Elle a également révolutionné le paysage aéronautique chinois en se dotant récemment de son propre terminal à Pékin, marquant ainsi ouvertement sa volonté de déployer son réseau international depuis la capitale, ce que lui a refusé jusqu’à présent le gouvernement. La commande récente de 5 A380 ne peut se comprendre qu’à travers un assouplissement de cette règle. D’ailleurs China Southern ne cache pas son intention de mettre en service son futur très gros-porteur, en priorité, sur l’axe Pékin-Paris, ligne qu’elle prévoît d’ouvrir en avril prochain.

Cet objectif global s’inscrit dans le cadre du partenariat que met en place la compagnie chinoise avec Air France dans le but évident de tirer parti du fort développement des échanges entre les deux pays.  » La France est la première destination chinoise, d’ici à 2010, nous estimons que 1,5 million de chinois s’y rendront chaque année « , affirme Webin Wang.

Les deux compagnies ont passé un accord de partage de codes sur Canton-Paris. Il concerne la totalité des vols (4 par semaine pour China Southern et 7 pour Air France).  » Cet accord va être élargi et amplifié « , précise Pierre-Stéphane Austi, directeur commercial de China Southern France. Des SPA ont également été mis en place :  » ils portent sur Bordeaux, Lyon, Marseille, Nice et Toulouse en France, ainsi que sur les principales villes européennes. En Chine, ils concernent Chengdu, Wuhan, Kunming, Wenzhou, Chongqing, Fuzhou et Xian pour l’essentiel. 50 % des passagers en provenance de Paris s’arrêtent à Canton, 50 % poursuivent sur un vol intérieur. Les relations avec Air France sont appelées à évoluer dans le sens d’une coordination plus étroite des programmes et des tarifs dès cet hiver « .

Gil Roy. Tour Hebdo N°1184 / Juillet 2005

A propos de Martin R.

chez Aerobuzz.fr
Martin R. est le développeur et webmaster d’Aerobuzz depuis sa création en 2009. Développeur de formation, il a fait ses classes chez France Telecom. Il lui arrive d’oublier ses codes le temps de rédiger un article sur un nouveau produit multimedia ou sur un jeu.

Comments are closed here.