Accueil » Sur les traces d’un Airbus Beluga ST au Japon

Sur les traces d’un Airbus Beluga ST au Japon

Le Beluga ST N°3 (F-GSTC) d'Airbus Transport International a été utilisé pour livrer au Japon, un hélicoptère Airbus H225. © Airbus

Lors des fêtes de fin d'année, un Beluga ST d'Airbus a mobilisé l'attention des spotters de la planète qui l'ont suivi à la trace (radar) de Toulouse à Kobe et retour. Un périple de neuf jours commentés en temps réel sur les réseaux sociaux.

C’est le feuilleton de la fin de l’année auquel Airbus a participé malgré lui. Le Beluga ST immatriculé F-GSTC a quitté Toulouse peut avant 14H00 (locale), dimanche 19 décembre 2021. Le plus ancien de la flotte résiduelle des A300-600ST d’Airbus Transport International (ATI) a mis le cap sur Marseille-Marignane. Chez Airbus Helicopters il a chargé un hélicoptère H225.

L’avion-cargo est reparti mardi 21 décembre à 18h49 à destination du Japon. Il a fait une première escale à Varsovie. Il est arrivé...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

3 commentaires

array(2) { [0]=> int(11) [1]=> int(3) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • Ca a du couter une blind ce voyage de 35 h de vol a 10 ou 15.000 € l’heure de vol…. 500.000 € au bas mot. Prix d’ami ! 1 million peut-être ! Ce doit être un bon client, pressé et à l’aise ! Mais réjouissons nous. Il faut que les hélicoptères se vendent, et les japonais sont de très bons clients, il faut que les avions volent, que les équipages gardent la main, etc. …. Bonne année à tous et bons vols !

    Répondre
    • par Jérôme Bonnard

      Le client a été identifié sur les réseaux sociaux, il s’agirait de la « Tokyo Metropolitan Police » qui jusque là exploite le H155… On peut en effet s’étonner d’un tel moyen de transport qui n’est certainement pas le moins cher pour cette livraison…
      Bonne Année à vous aussi !

      Répondre
      • Sûr que s’agissant d’une commande publique, il devait y avoir un sacré enjeu commercial…
        Un hélico ricain en veille dans un coin ? 🤔

        Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(2) { [0]=> int(11) [1]=> int(3) } array(0) { }

array(2) { [0]=> int(11) [1]=> int(3) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.