Accueil > Industrie > Dassault Aviation a mal à ses Falcon

11 commentaires Industrie

Dassault Aviation a mal à ses Falcon

En 2015, les commandes d’avions d’affaires enregistrées par Dassault sont en chute libre (45 contre 90 en 2014). Ce spectaculaire recul est accentué par les 20 annulations émanant de NetJets. Il faudra attendra la publication du chiffre d’affaires 2015 (fin février), pour savoir si les deux premiers contrats à l’export du Rafale compensent la mévente des Falcon.

JPEG - 142 ko
Le redressement escompté en 2015 du marché des avions d’affaires n’a pas eu lieu. Sur le haut de gamme, la concurrence entre les grands avionneurs est exacerbée.
© Ph. Stroppa / Dassault Aviation

C’est un étonnant retournement de conjoncture que met en lumière la publication des résultats commerciaux enregistrés par Dassault Aviation, en 2015. Pendant de nombreuses années en effet, les performances des Falcon sur le marché mondial de l’aviation d’affaires qui ont pesé jusqu’à 70% dans son chiffre d’affaires, ont permis à l’avionneur français d’afficher de bons bilans. En 2015, le Rafale triomphant reprend le pas sur les Falcon en perte de vitesse.

Dassault vient d’annoncer qu’en 2015, 45 Falcon ont été commandés contre 90 en 2014. Dans le même temps, il déplore l’annulation de 20 Falcon par NetJets. « Après une croissance de l’activité Falcon en 2014, la situation économique, notamment dans les pays émergents, a fortement pesé sur nos prospects et clients », explique le constructeur. Alors qu’il escomptait 65 livraisons Falcon en 2015, il n’en a livré que 55 (66 en 2014) : « nous avons dû faire face à un affaiblissement des prises de commandes  ». Au 31 décembre 2015, le carnet de commandes compte 91 Falcon contre 121 au 31 décembre 2014.

En revanche, côté Rafale, les indicateurs sont au vert. 2015 marque les spectaculaires débuts à l’export du chasseur « made in France » avec l’entrée en vigueur des contrats Égypte (24 Rafale) et Qatar (24 Rafale). Ces premiers succès se sont également matérialisés par le début des livraisons à l’Egypte, en l’occurrence, 3 appareils qui viennent s’ajouter aux 5 destinés à la France. Au final, si ces deux clients ne représentent que 8 livraisons contre 11 en 2014, le carnet de commandes Rafale comptait à fin 2015, 83 unités (38 France et 45 Export), contre 43 France exclusivement. [1]

Il va falloir attendre le 26 février 2016, date de la publication du chiffre d’affaires 2016 du Groupe Dassault Aviation pour voir dans quelle mesure les succès du Rafale ont compensé le recul des Falcon. Eric Trappier, l’actuel PDG du groupe, et avant lui Charles Edelstenne, ont toujours insisté sur le fait que la bipolarité était la force du constructeur. Cela s’est vérifié à l’époque récente où les avions d’affaires se vendaient bien. Alors que le haut de gamme des jets d’affaires semble durablement impacté par le ralentissement de l’économie chinoise, la récession qui frappe l’Amérique du sud, la crise russe et les conflits au Moyen-Orient, la signature d’un troisième contrat export avec l’Inde (36 Rafale) est plus que jamais attendu avec impatience à Saint-Cloud.

Gil Roy

Notes

[1En 2015, Dassault Aviation a poursuivi la livraison des travaux de modernisation des Mirage 2000 indiens et des Rafale Marine rétrofités au standard F3. Les 2 derniers Falcon 50 de SURveillance MARitime ont également été livrés à la Direction Générale de l’Armement au cours de l’année écoulée.

A propos de Gil Roy

Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport (...)
Journaliste chez Aerobuzz.fr

11 Commentaires

  • Dvl

    Dassault est dans l immobilisme depuis de nombreuses annees, il est temps d’innover pour redevenir le fleuron mondial de l aviation d’affaire. Ceux sont les seuls a avoir les connaissances aeronautiques pour construire un jet d’affaire supersonique ! Mais qu’attendent ils ?

    Signaler un abus
    • fbs

      Euh....un marché solvable ? Un tel appareil propulserait le cout du voyage a des hauteurs accessibles à bien peu de monde...Et je suis convaincu qu’il n’y aura pas de successeur même à concorde. Si vol supersonique il y a à nouveau un jour, il sera hypersonique et balistique, seule formule capable d’avoir un bilan énergétique qui en fasse un moyen de transport économiquement viable. Et c’est pas gagné entre les passagers secoués qui rempliront des sacs à vomi, et la problématique de sécurité de ce qui est déjà un voyage spatial (pas de possibilité de gérer une décompression de la cabine par une descente assez rapide...), c’est pas pour tout de suite....

      Signaler un abus
    Répondre
  • Lou Ravi

    Dassault aviation traverse une petite zone de turbulences ?

    Signaler un abus
    Répondre
  • Garcia

    @Dvl "Mais qu’attendent ils ?"...... ben que vous leur donniez les 2 ou 3 milliards d’euros qu’il faut pour développer un tel avion..... N’oubliez pas non plus de mettre un peu d’argent de coté pour développer le moteur...(qui n’existe pas pour ce type d’avion...).

    Signaler un abus
    • Vladimir K

      Ajoutez encore quelques milliards pour réduire le bang sonique (parce que concevoir un avion trois fois plus cher qu’un jet standard, qui ne peut survoler que l’Océan Atlantique et l’Océan Pacifique en supersonique, est-ce pertinant ?)

      Et au final, certaines personnes volent en jet privé parce que le rapport temps/gagné est viable, mais si l’heure de vol en supersonique coûte le triple d’un vol sub, et que le gain de temps est double (soyons optimistes), quel sera alors l’intérêt ?

      Signaler un abus
    Répondre
  • PLEINBADIN

    Tout d’abord meilleurs voeux et longue vie à Aerobuzz
    Suis je le seul à m’étonner que Dassault ne propose pas déjà un successeur au Rafale apparu dans les années..... 80 ?
    la chine la Russie l’Inde et les USA planchent depuis des années sur des avions de 5 eme génération pilotés et de sixième génération (pilotés ou optionnellement pilotés c’est pas très clair)
    et la France et l’Europe ......affichent un silence radio consternant !
    il serait temps de se secouer un peu non ? sauf à renoncer à une avance technologique qui a longtemps fait notre signature internationale.

    Signaler un abus
    Répondre
  • dvl

    Et bien que de pessimistes ! Je ne suis pas d accord avec vous du tout, d ailleurs un projet supersonique est entrain de se developper outre atlantique avec l Aerion sponsorisé excusé du peu, par Airbus AIRBUS Constructeur européen (filiale à 100% d’EADS) détenant 50% du marché mondial des avions de ligne. Airbus a vendu 11.500 avions depuis sa création en 1970. . Donc il y a bien un marché, notamment au niveau des grandes fotunes du Golf qui reverait chacun d avoir son petit supersonique perso. Il est aussi possible d avoir de passer le mach sans post combustion (ref Typhoon). L arret du Concorde est le seul evenement qui a fait reculer l aviation. Je pense qu avec les technologies d aujourd hui c est largement faisable et rentable. N oubliez pas qu avant des gens aussi pessimistes croyaient qu ils etaient impossible de voler, encore moins d aller sur la lune. Et je sais de source sure que Dassault a bel et bien et projet dans ses tiroirs...

    Signaler un abus
    • Garcia

      @dvl ....malgré votre beau discours (digne du merveilleux monde des bisounours...), vous nous avez toujours pas dit comment (et ou !!) Dassault va trouver l’argent pour financer un tel projet. Tous les constructeurs ont de merveilleux projets dans leur tiroirs... mais combien aboutissent à un avion certifié ?
      Pour ce qui concerne le moteur, la question n’est pas de savoir si il aura une PC ou pas, mais plutôt de savoir à quoi ressemblera un moteur certifié civil (donc pas un M88 ou un EJ200) intégrable sur un avion supersonique (donc avec un faible taux de dilution pour limiter son diamètre et donc la trainée du système propulsif). Aucun motoriste ne possède un tel moteur dans son catalogue aujourd’hui.
      Quant à la présence d’Airbus AIRBUS Constructeur européen (filiale à 100% d’EADS) détenant 50% du marché mondial des avions de ligne. Airbus a vendu 11.500 avions depuis sa création en 1970. sur l’Aerion, il s’agit simplement d’un coup de com’.....tout au mieux de quelque chose qui relève de la veille technologique. Quand on voit qu’ils hésitent à financer un A380 Neo ou un ATR92 (deux avions ultra révolutionnaire dans leur genre....) on peut légitimement douter qu’un avion d’affaire supersonique sorte un jour de leurs chaines. D’ailleurs, Airbus est tellement intéressé par l’aviation d’affaire, qu’ils sont sortis du capital de Dassault.
      Sortez le train et atterrissez.....

      Signaler un abus
    • dvl

      J atterris si je veux.... Et je suis bien mieux dans mon monde de bisounours que de celui du bon franchouillard qui c est tout mieux que tout le monde et qui plonge la France dans un immobilisme total, empechant d’avancer et de developper des projets.
      Mon post aura au moins servi a une chose : etaler votre science dont je me fou royalement....

      Signaler un abus
    Répondre
  • Grisez Ph

    Résumons : Aérion est au départ , est-ce sérieux ? et quid des incrédules ,quand on se souvient que les gens ne croyaient pas au train , pensant que la vitesse allait les tuer ...
    Je vote oui . La science avance ,et le fric est là , quelque part !

    Signaler un abus
    Répondre
  • GERARD G.

    OUI !
    Dassault est incontestablement capable du meilleur pour ce qui est de la R et D en aéronautique.
    Mais...
    Mais aussi capable du pire en ce qui concerne la communication et le "commercial ".
    J’ai en effet eu le privilège d’apprécier à DUBAÏ l’orgueil, l’arrogance, la suffisance (et j’en passe) démesurés dont sont capables les équipes présentes au salon, et dont le seul objectif devrait être : accueillir, choyer, satisfaire, bref TOUT FAIRE pour que celles et ceux qui les approchent aient une irrésistible ENVIE d’acheter un Falcon...
    Alors NON !
    Nous irons donc chez Bombardier...
    Pardonnez-nous Monsieur Marcel Dassault.

    Signaler un abus
    Répondre

Laisser un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

Haut