Accueil » Archives pour Gil Roy

Gil Roy

Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

Son actualité Ses articles

  • De gauche à droite : Gil Roy (Aerobuzz), Loïc Robin (DSNA), Richard Thummel (DSAC), Régis Fusenig (Air France) et Yann Lardet (Airbus). © Aerobuzz.fr

    Paroles d’experts de la chaine de sécurité

    Le

    La table ronde organisée dans le cadre de l’Université du Transport Aérien (ENAC) sur le thème de la Chaine de la sécurité aérienne, a réuni le 25 juin 2019, à la Maison de l’environnement de Roissy, un panel de haut niveau. Richard Thummel, directeur régional de la DSAC, Régis Fusenig, commandant de bord 777 à Air France et responsable de la Sécurité des Vols de la compagnie, Yann Lardet, directeur des opérations aériennes chez Airbus (instructeur pilote de ligne et pilote d’essais) et Loïc Robin, responsable de la mission du Management de la Sécurité, de la Qualité et de la Sûreté (MSQS), à la direction des services de la navigation aérienne (DSNA) ont dialogué avec les 25 stagiaires de la Promotion Icare.

  • Vincent Martin (à gauche), référent métier et méthodes de surveillance à l’OSAC, en compagnie du Commandant Cyril-Hervé Farret de l’ALAT et Gil Roy. © Aerobuzz.fr

    Rencontre avec un gagnant du concours Aerobuzz 10 ans

    Le

    Au salon du Bourget, Vincent Martin, le gagnant du deuxième jeu-concours organisé par Aerobuzz pour ses 10 ans, a rencontré le Commandant C.H. Farret, chef de cabinet et conseiller en communication du Commandement de l’aviation légère de l’armée de Terre. L’occasion de caler le rendez-vous pour aller visiter l’école de l’ALAT au Canet-des-Maures et organiser la séance de simulateur de NH90.

     

     

  • Les deux Aerobuzz en terrain neutre

    Le

    Genève, 20 mai 2019. A la veille de l’ouverture du salon européen de l’aviation d’affaires EBACE 2019, le diner de presse organisé par Collins Aerospace est devenu un repère.

    Aerobuzz.fr (Gil Roy) et Aerobuzz.de (Volker K. Thomalla). © Aerobuzz

  • Premier contact avec la 3ème promo de l’Université du Transport Aérien

    Le

    Deux tables rondes consacrées aux enjeux environnementaux auxquels la filière aéronautique doit faire face. Deux débats passionnants qui d’un côté démontrent l’engagement de l’industrie aéronautique pour atteindre des objectifs ambitieux de réduction de l’empreinte environnementale du transport aérien, et de l’autre met en lumière la prise de conscience à tous les niveaux de l’industrie. Les attentes des individus sont fortes.

    Première table ronde avec (de gauche à droite) : François Charriat, directeur délégué aux relations territoriales du Grand Roissy, d’Aeroports de Paris, Nathalie Simmenauer, directrice du développement durable au sein d’Air France, Véronique Martin, sous-directrice du développement durable à la Direction du transport aérien, et ancienne élève de l’UTA, Gilles Leblanc, président de l’ACNUSA, la haute autorité sur les nuisances aéroportuaires, Dominique Lazarski, présidente de l’EUCNA, l’union des associations de riverains d’aéroports en Europe et Gil Roy, Aerobuzz et animateur de la table ronde. © Aerobuzz

    Deuxième table ronde avec (de gauche à droite) : Bruno Hamon, chef du bureau de la performance environnemental des aéronefs, Olivier Penanhoat, Expert en combustion chez Safran Aircraft Engines, Nathalie Simmenauer, directrice du développement durable au sein d’Air France et Gil Roy, Aerobuzz et animateur de la table ronde. © Aerobuzz

    Le 15 mai 2019, sur le site d’Aerocampus, à Latresne.

  • Gil Roy (Aerobuzz.fr) aux commentaires, en compagnie de François Baffou directeur général de Bordeaux Technowest pour le coup d’envoi des présentations en vol. © Gosia Petaux

    Les drones en action à Sainte-Hélène (LF3327)

    Le

    L’aérodrome privé de Sainte-Hélène (Gironde) est l’un des sites du Centre d’essais en vol du CESA-Drones (Bordeaux Technowest). Le vendredi 12 octobre 2018, dans le prolongement du salon UAV Show 2018, y ont eu lieu une série de démonstrations en vol proposées par Altamétris (SNCF), Enedis, Azur Drones, Aermomapper, Engie et Air Marine. Dans le cadre du partenariat d’Aerobuzz.fr et UAV Show, les commentaires ont été assurés par Aerobuzz.fr. (suite…)

  • Débat sur la formation de télépilote avec (de gauche à droite) : Michel Cordonnier (Enedis), Laurent Geeraerts (BEUAS), Erwin George (Engie), Gil Roy (Aérobuzz.fr), Patrice Rosier (Reflet du monde), Dominique Vial (ENAC) et Bertrand Huron (DSAC). © Aerobuzz.fr

    Au coeur d’UAV Show

    Le

    Dans le cadre du partenariat d’Aerobuzz.fr avec UAV Show, le salon européen du drone professionnel (Mérignac, 10 et 11 octobre 2018), animation de deux tables-rondes, l’une sur la formation au métier de télépilote et l’autre sur les nouvelles opportunités pour le drone. (suite…)

  • RTS 1 a envoyé un technicien de Lausanne, un technicien, en l’occurence David Chapuis, pour réaliser le direct depuis Lyon. © Aerobuzz.fr

    L’invité de la rédaction de RTS 1

    Le

    Le 19 juillet 2018, dans la matinale de Radio Télévision Suisse La Première, la question des besoins en pilotes de ligne était posée. Compte tenu des prévisions du doublement de la flotte mondiale, dans les 20 ans à venir, existe-t-il un risque de pénurie ? En direct, sur les ondes de la RTS la Première, nous avons rassuré les auditeurs suisses. C’est toujours un plaisir…

  • Après un passage basse altitude, l’A220-300 est venu se ranger devant les journalistes invités et le personnel Airbus. © Airbus

    Un nouveau départ

    Le

    Bien sûr, l’A220-300 n’est pas un nouvel avion. Parmi les journalistes présents à Toulouse ce 10 juillet, aucun n’est dupe. Il n’en demeure pas moins qu’il s’agit d’un événement qui fera date. La concrétisation du rapprochement de Bombardier avec Airbus. Et rien que pour cela, le voyage en valait la peine.

  • A bord de la navette autonome Navya, en compagnie de Francis Massé (au centre), initiateur de l’Université du Transport Aérien, et Yves de Saintignon (à gauche), cheville ouvrière de l’UTA. © Aerobuzz.fr

    L’UTA à bord de la navette autonome Navya

    Le

    A l’occasion du quatrième module (« capacité, sécurité, sûreté ») de l’Université du Transport Aérien (ENAC) qui s’est déroulé du 12 au 14 juin 2018 à la Maison de l’Environnement de Roissy-CDG, nous avons testé la navette autonome Navya qui dessert le nouveau siège social d’ADP depuis la gare RER de l’aéroport. Expérience intéressante qui préfigure ce que seront les déplacements courts dans un futur proche. Navya est opérationnelle en Nouvelle-Zélande.

  • Les participants de la table-ronde (de gauche à droite) : Gil Roy (Aerobuzz), Charles Hauton (FFA), Françoise Horiot (GIPAG), Thierry Bigara (mécanicien), Emanuel Davidson (AOPA France), Caroline Gognet-Renard (Air Courtage Assurances) et Romain Hornung (OSAC). © Aerobuzz.fr

    La maintenance des avions au coeur des débats au Bourget

    Le

    Le Bourget, 8 juin 2018 – A l’occasion du salon France Air Expo (Le Bourget, 7-9 juin 2018), le GIPAG et l’OSAC ont organisé une table-ronde intitulée « Propriétaires, assurez la maintenance de vos avions« . L’objectif était de sensibiliser les propriétaires sur leurs responsabilités et les garanties de la maintenance de leurs aéronefs au moment où l’évolution de la réglementation européenne leur octroie de plus en plus de liberté. Les organisateurs ont confié la préparation de la table-ronde et son animation à Aerobuzz.

     

  • Un pilote et mécanicien attentionnés pour un passager… fatigué ! © Martin Roy / Aerobuzz.fr

    Visage pâle au pays des Apaches !

    Le

    Dijon-Longevic, 1er juin 2018 – Merci Jacques (Apache Aviation) de m’avoir permis de vivre une nouvelle expérience aéronautique au sein de la Breitling Jet Team. Merci aussi à Vincent, mon pilote, qui a pris pitié de son passager et s’est contenté d’un break tout en douceur après 30 minutes de vol éprouvantes (pour le passager, pas pour le pilote évidemment).