Accueil » Archives pour Gilles Rosenberger

À propos Gilles Rosenberger

Gilles Rosenberger se définit comme ingénieur, pilote (aile delta, planeur et avion monomoteur) et entrepreneur.
Il a construit son expérience et son expertise dans des sociétés telles que Socata, Aircelle, Safran, GECI-Skylander, Thales, Airbus-Voltair et Faraday Aerospace,

Son implication dans le projet eFan d'Airbus lui permet de découvrir la propulsion électrique et à l’arrêt du programme, il fonde en 2018, avec 5 autres spécialistes issus de Safran, Boeing, Valeo, Faraday Aerospace, une start up dédiée à la propulsion électrique et hybride pour aéronefs certifiés. La société disparaitra dans les tourbillons de la covid et pour continuer à développer sa vision d’une aviation décarbonée, il rejoint Time To Fly, une société de conseil dédiée à une aviation sure et durable.

De la compensation des vols …

Dans cette tribune, Gilles Rosenberger démontre les limites de la politique de compensation des émissions de CO2 : « Nous émettons collectivement environ 40 milliards de tonnes de CO2 chaque année et il faudrait l’équivalent d’au moins trois Terres pour planter tous les arbres. » Selon lui, la solution passe par « l’évitement et la réduction » des émissions. Il focalise ici son propos, plus spécifiquement sur l’aviation de loisir.

7 commentaires

« Ce serait magnifique si la production de SAF était proportionnelle au bruit médiatique des annonces des premiers vols et des projets d’usine. »

Dans cette tribune, Gilles Rosenberger, expert en aviation durable chez Time to Fly, exprime ses doutes à propos des choix stratégiques qui orientent la transition énergétique du transport aérien. Et plus encore de leurs vitesses de déploiement. Il se demande si « un sursaut est encore possible ? »  

1 commentaires

« Net Zero Carbon : l’IATA parie sur les carburants de substitution »

A l’occasion de sa 77e assemblée générale annuelle qui vient de se tenir à Toronto, l’Association du transport aérien international (IATA) a approuvé une résolution visant à ce que le secteur du transport aérien mondial atteigne des émissions nettes de carbone nulles d’ici 2050. Cet engagement s’alignera sur l’objectif de l’Accord de Paris visant à ce que le réchauffement de la planète ne dépasse pas 1,5°C.

4 commentaires

Les Assises de l’aviation ou le risque d’un colloque à charge

Dans la deuxième quinzaine de septembre 2021, plusieurs associations ouvertement hostiles au transport aérien organisent des rencontres sous le titre « Assises de l’aviation ». Gilles Rosenberger, ingénieur aéronautique impliqué depuis de nombreuses années dans la transition énergétique de l’aviation, s’interroge ici et interpèle la communauté aéronautique à propos de cette initiative militante.

38 commentaires

premium
3 questions encore ouvertes à propos des futurs taxis volants

L’urban air mobility (UAM) attire les capitaux. Les projets de taxis volants se multiplient. Les promesses aussi. Plusieurs eVTOL (aéronef électrique à décollage et atterrissage vertical) tiennent la corde. La communication qui entoure les programmes évite discrètement trois sujets dérangeants : les émissions sonores, la sécurité des vols et le coût réel de l’heure de vol. Et derrière ces paramètres, les calendriers annoncés pour les maîtriser.

8 commentaires

premium
Les taxis volants rattrapés par un puissant vortex financier

Le trou d’air du chinois eHang en bourse. Une large redistribution des cartes chez les investisseurs de Joby au détriment de Toyota. Un fonds d’investissement luxembourgeois impliqué dans le rachat d’Ampaire (propulsion hybride en retrofit). L’ancien PDG de Boeing qui tente de fédérer des petits investisseurs. Lilium qui peine à lever plusieurs centaines de millions. Côté Mobilité Aérienne Urbaine, l’actualité est d’abord financière.

12 commentaires