bose A20

Accueil » Aviation d'Affaires » Aerion et GE Aviation lancent une étude du moteur du supersonique AS2

Aerion et GE Aviation lancent une étude du moteur du supersonique AS2

Après deux années d'études préliminaires, Aerion Corporation et GE Aviation ont lancé un processus formel visant à définir et évaluer une configuration finale du groupe motopropulseur pour le jet d'affaires supersonique AS2.

Aerion veut être le premier constructeur aéronautique à faire voler un avion d'affaires supersonique. © Gil Roy / Aerobuzz.fr

« Nous avons soigneusement évalué au cours des deux dernières années plus de deux douzaines de moteurs civils et militaires chez tous les principaux producteurs de moteurs, et nous pensons que travailler avec GE Aviation va nous aider à relever le défi posé par les spécifications nécessaires pour satisfaire à nos objectifs de performances, ainsi qu’aux attentes élevées de nos clients », a déclaré Doug Nichols, PDG d’Aerion.

Mise à jour du programme Aerion

« Aerion a rassemblé un vaste ensemble de données sur les essais supersoniques en vue d’améliorer l’efficacité du vol à grande vitesse. Nous avons une très grande confiance dans l’aérodynamique et les performances de l’AS 2. Cela est corroboré par des essais complets subsoniques et supersoniques en soufflerie, ainsi que par la mise à l’essai en vol de l’écoulement laminaire naturel sur les surfaces portantes du NASA F-15B à des vitesses jusqu’à Mach 2. Nous avons également abouti à une conception préliminaire des aérostructures et de l’architecture des systèmes grâce à notre collaboration avec Airbus Defence and Space. » 

Aerion a travaillé sur l’aérodynamique de son supersonique AS2. © Gil Roy / Aerobuzz.fr

En 2014, Aerion a, en effet, établi une collaboration d’ingénierie avec le groupe Airbus pour mettre au point l’AS2. En novembre 2015, Aerion effectué des essais en soufflerie à des vitesses jusqu’à Mach 1,5 dans la soufflerie trisonique du Conseil national de recherches du Canada à Ottawa afin de valider les prévisions de CFD d’Aerion (modélisation mathématique de la dynamique des fluides) sur la stabilité et le contrôle à vitesse élevée.

Après l’aérodynamique, le groupe motopropulseur

« Nous travaillons avec GE Aviation afin de définir et d’évaluer une configuration finale de moteur. Nous avons conçu un aéronef qui peut être certifié et exploité sous le régime des réglementations actuelles, et aussi sous les règles susceptibles de régir l’aviation supersonique pour de nombreuses années à venir. »

L’AS2 conçu pour 12 passagers a une vitesse maximale de Mach 1,5 sur l’eau et les terres émergées où la vitesse supersonique est autorisée, et jusqu’à Mach 0,99 là où les réglementations imposent des vitesses subsoniques au-dessus des terres. Grâce à son aile à écoulement laminaire naturel supersonique, l’avion cumule, sur le papier, « long rayon d’action et efficacité à des vitesses subsoniques et supersoniques. »

 

Depuis 2003, Aerion existe par sa présence sur les grands salons d’aviation d’affaires, comme ici à Genève, en mai 2017, à l’occasion du salon Ebace. © Gil Roy / Aerobuzz.fr

Aerion Corporation travaille sur ce projet d’avion d’affaires supersonique depuis 2003. Il prévoit le premier vol de l’AS2 en 2023 et sa certification en 2025. Il a aussi annoncé, récemment, une commande d’une flotte de 20 aéronefs AS2 par Flexjet.

Aerobuzz.fr

A propos de Aerobuzz

Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable, et plus récemment du drone professionnelle, l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, … ). Il est l’auteur de 7 livres. Gil Roy est le rédacteur en chef d’Aerobuzz.fr.
Journaliste chez Aerobuzz.fr

4 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protection anti-spam *