Accueil » Pierre Labrosse bouscule le conservatisme des aéro-clubs

Pierre Labrosse bouscule le conservatisme des aéro-clubs

Pierre Labrosse a vendu l’entreprise de maintenance informatique qu’il avait créée et qui employait 145 salariés, pour vivre entièrement sa passion de l’aviation. Entre temps, il est tombé amoureux d’un bimoteur diesel Diamond DA42 avec lequel il sillonne la France pour convaincre des ateliers de maintenance aéronautique de rejoindre le réseau Aviapro qu’il a mis sur pied. Il visite aussi les clubs pour faire la promotion du concept " Fly and Forget " qu’il a imaginé avec Apex. Il défend la formule " Fly & Forget " avec un enthousiasme et une sincérité qui ne laissent pas indifférent.

1.08.2006

Le concept Fly & Forget qui s’inspire en fait du principe de la location longue durée bien connue en automobile paraît tellement bien adapté aux besoins des aéro-clubs qu’il est presque incroyable que personne n’y ait pensé plus tôt ! Comme expliquez-vous qu’il ait fallu attendre si longtemps pour qu’un tel produit soit transposé à l’aviation légère ? Pierre Labrosse – Tout simplement parce que le milieu aéronautique est très conservateur. En fait, le concept Fly & Forget tourne autour...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Martin R.

chez Aerobuzz.fr
Martin R. est le développeur et webmaster d’Aerobuzz depuis sa création en 2009. Développeur de formation, il a fait ses classes chez France Telecom. Il lui arrive d’oublier ses codes le temps de rédiger un article sur un nouveau produit multimedia ou sur un jeu.

Comments are closed here.