Accueil » Le second Cessna SkyCourier prend son envol

Le second Cessna SkyCourier prend son envol

Deux mois et demi après le vol inaugural du prototype, le second SkyCourier a pris son envol le 11 août 2020. L'appareil de test, dénommé P1, est le premier conforme aux avions de production et le premier dans la version transport de fret.

12.08.2020

Cessna (Textron Aviation) prévoit six appareils de test pour le SkyCourier. © Textron Aviation

Le premier vol du SkyCourier P1, piloté par Peter Gracey et Todd Dafforn, aura duré 1h35 à une altitude maximale de 14.200 ft et à la vitesse maximale de 210 kts. L'appareil sera utilisé pour le programme de tests en vol, et en premier lieu pour tester les différents systèmes, incluant la motorisation, les différents contrôles ainsi que l'avionique. [caption id="attachment_7857521" align="aligncenter" width="1000"] Les SkyCourier en patrouille : en bas, le prototype et en...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Retrouvez nous en podcast et vidéo

27 commentaires

  • Jean-Luc soullier

    et l’AN 28?

  • Marcello

    Cessna a sorti cet avion tout simplement parce que FedEx cherche depuis des années à trouver un remplaçant au Short360, pour combler un vide entre le C208 et l’ATR42 qu’il exploite déjà via ses feeders franchisés aux USA. La demande est simple : un appareil « moderne » et économique pour transporter 3 containers LD3 entre aéroports municipaux/régionaux.

    Le projet Skylander devait y répondre, on connait la (lamentable) suite…

    Cessna est un constructeur réputé, avec les reins solides, l’expérience du Caravan, il a 50 achats fermes + 50 options dès le départ de FedEx en financement, donc il lance son avion cargo, il n’y a pas 10 000 designs ni moteurs, point. Si en plus, il peut effectivement le placer en version passagers/combi pour remplacer le Twin, alors tant mieux pour lui.

    Le reste n’est que fantasmes et vieilles rancunes stériles.

    • Morbier

      Et voilà:ils ne l’auraient pas lancé si Fedex n’avait pas fait ces 50 achats fermes + 50 options (ce fût la même chose, de mémoire, avec le Cessna 208 du moins la version cargo). Mais, ils n’auraient jamais fait ça avec un constructeur hors US.

    • Pilotaillon

      Merci Marcello !
      Vous avez dit Protectionnisme ?
      Allons expliquer aux utilisateurs de F16, F35 ou autres « devices made In USA » que l’Europe est lâchée par les States (retrait de l’OTAN, de l’OMS, etc…) et que la seule solution à long terme consiste à changer la stratégie d’achat et donc de privilégier nos produits.
      Je sais je ne vais pas me faire des amis chez les B777 et 787 addicts, ou chez les opposants d’une l’Europe plus forte, qu’importe.
      Après cette belle leçon provoquée par ce virus, cela donne à réfléchir sur la notion de fédéralisme et d’alliance continentale qui démontre son efficacité outre Atlantique.

  • Le twin other lui ressemble un peu, pourrait il servir efficacement pour le larguage de parachutistes sportif.

    • Joel

      Pour une question de coût, un monomoteur plus petit du type du PC6 sera probablement préféré : pour rentabiliser le Cessna 408, il faudrait le remplir avec 19 para au moins, c’est beaucoup.

  • Cet avion a une ressemblance étrange avec le Skylander SK-105 donc j’avait vu la maquette au salon du Bourget en 2009?! En plus il correspond au même capacité qui a le Cessna SkyCourier en 2020?!

    • Pilotaillon

      S’il ressemble au SK105, c’est parce qu’il doit répondre à un cahier des charges assez proche.
      Par contre, et c’est surement ce qui a manqué au français, l’écosystème dont Cessna dispose au sein de son groupe industriel pour à la fois disposer de la technologie et des savoirs, de l’outil industriel et la force commerciale pour amener à bonne fin un tel projet.
      C’est pour cela que je me dis que les plans du Skylander n’ont peut-être servis que de « cas d’école ».
      Il me semble me rappeler que la définition de cette machine a été le fruit d’une étude de marché et d’avis (promesses) de futurs utilisateurs.
      Au-delà des haubans d’aile et des trains fixes, j’imagine que le BE n’a pas dû se passionner pour ce dessin, ayant à lâcher des plans de biz-jets, un peu plus « sexy » à concevoir mais qui se vendent moins aujourd’hui.
      Les valeureux équipiers Cessna ont dessiné une brouette à plume, la voilà, et les marketeux nous la vendent comme la 8eme merveille du monde.
      Com d’Hab !

      Pourquoi ne sommes nous pas davantage solidaires en Europe, un peu plus « couillus » pour accompagner l’entrepreneuriat ?
      Nous regrettons ensuite que des groupes étrangers, malgré l’inertie propre à des entreprises de cette taille, finissent par s’approprier les besoins que nous avions identifié il y a plus de 10 ans…
      Cet engin cubique aurait bien complété la gamme Daher par ex.

      • Joel

        Alors pourquoi, Daher par exemple, ou un autre, ne s’est-il pas réveillé ?

      • bob

        Arrêtez de croire que Cesnna ai eu besoin de « pomper » le skylander (lequel d’ailleurs car il y a eu 2 itérations bien différentes elles mêmes basées sur le travail de GECI fait sur le N-219 en Indonesie… celui de 2008 ou celui de 2011?) .
        Quand a l’aspect général pas besoin d’être grand clair pour comprendre qu’un bi turbo prop a aile haute rustique (pour pouvoir se posé sur autre chose qu’une piste en bitume) de la classe FAR part 23 ça va finit toujours par se ressembler, simplement car il n’y a pas 50 endroits pour mettre les portes (cargo et pax) les fenêtres et les moteurs…

        « Couillus » et « solidaire » c’est bien mais pour le coup GECI a reçu plus de 100 millions d’euros de financement public pour développer un avion de petite taille sur plus de 10 années, et n’as pas était en capacité de livrer quoi que ce soit d’autre qu’une maquette de salon de l’aménagement intérieur…
        Faudrait quand même pas nous prendre pour des couillons….

      • Pilotaillon

        Merci Bob de l’avoir écrit d »une autre manière : je pense à que les investisseurs auraient dû se prémunir avec un calendrier de délivrables (mailstones) autant qu’un scénario de sortie incluant la propriété des actifs, comme cela se fait habituellement.
        Il y a du y avoir autant d’amateurisme des 2 cotés, dont un était un peu plus intéressé (pour le moins).
        Le étazuniens ne font pas de sentiments avec les startups, ils savent récupérer / valoriser les actifs…
        Je réitère en tant que contribuable : lorsque l’on a crée ou avancé sur un sujet susceptible de créer de la valeur en Europe qui a mobilisé des fonds publics, un dispositif « stratégique » devrait pouvoir agir pour l’intérêt collectif, à un niveau supérieur à l’entrepreneur défaillant (ou à fortiori malhonnête).
        Personne « n’ose » mesurer les effets de l’action publique, c’est un des maux endémiques français. Le guichet est ouvert, continuons !

      • Joel

        @Pilotaillon: »Les étazuniens ne font pas de sentiments avec les startups, ils savent récupérer / valoriser les actifs… »:en tout cas dans le cas présent, s’ils ont récupéré quelque chose du Skylander, ils l’ont « piqué » sans rien payer.

      • Pilotaillon

        @Joel : Parce sans doute que rien n’a été fait pour l’éviter…
        Mais est-ce si important au fond ?
        L’idée ou quelques traits ne suffisent pas.
        Cessna a fait son étude et a jugé le marché à sa portée.
        Qu’en a-t-il été en France à propos du SK105 (sans connaitre toute l’histoire) :
        La définition de la machine est-elle le fruit d’une intuition ?
        Un format de machine à la portée d’une startup ?

        Dans tous les cas la firme – ou l’entrepreneur – qui sent l’objectif à sa portée s’y met et le résultat (prévisible) est face à nous. Même si les SkyCouriers ne sont pas encore vendus, avouons que ses promoteurs ont pris le sujet dans le bon sens et avec les bons moyens.
        Une grande volonté, un budget ou l’implication ne suffisent pas. Il faut, à mon sens, l’écosystème adéquat pour conduire une initiative à son terme.
        Il a fallu l’expérience et les outils qui ont créé des dizaines de machines avant d’entreprendre la construction de l’A300 et la suite que nous connaissons.
        L’argent ou quelques plans ne sont que des éléments du projet.

  • Catherine Bouroullec
    Catherine Bouroullec

    Il ressemble étrangement au Skylander, projet français mort-né dans les années 2011…. Comme quoi, il y avait de la demande et le projet répondait à un besoin ! Quel dommage que nous ne soyons toujours pas capables, en France, de valoriser nos compétences ni de faire aboutir nos projets….
    Accessoirement, le Skylander était bien plus beau….. 🥺

    • Morbier

      Il y a eu plusieurs versions du Skylander dont celle d’avant 2008 (avec haubans) qui ressemblait fortement au SkyCourier (de là à dire que les américains auraient pompé dessus, il n’y a qu’un pas). La fin du Skylander c’était en avril 2013 (Liquidation judiciaire).

    • Jean-Mi

      Cessna avait pas racheté la liasse du Skylander quand GECI à coulé ? mhhmmm ? Ils ont refait l’avion à la sauce Cessna en deux coups de cuillère à pot et ça marche tout seul…
      Pragmatiques les ricains, et ils se posent pas de questions : quand ils ont décidé un truc, ils font.
      (même les conneries parfois…)

      • Morbier

        La liasse a fait un voyage aux USA via « Redstone Capital » qui l’avait récupérée « pour voir » et qui avait essayé de la vendre sous le nom Sky 205 chez « Castleplacement » (sites internet fermés aujourd’hui,mais on en trouve des archives) . Il ne serait pas surprenant que Cessna s’en soit procuré une copie.

      • Michmich

        Cessna a-t-il vraiment besoin de pomper le travail de GECI aviation pour faire un avion de ce genre qui n’est pas vraiment le sommet de l’innovation (ce qui n’est pas une critique) ? Je pense qu’ils ont largement les compétences internes pour mener à bien ce type de projet sans difficulté …

    • delmondo patrico

      Sur vos 1eres analyses vous avez totalement raison . Un pays comme le notre pionnier de l aviation , aurait dû suivre et accompagner cette entreprise ! Je savais déjà que pour d autres créations industrielles il fallait une « certaine » notoriété référente ! C est très dommage. L aviation est un monde que les lecteurs d Aérobuzz connaissent mieux que moi. J en tire les enseignements pour mon futur projet novateur. Merci.
      Secondo , je dit plus loin que j adore cet avion ! Oui Ce type va être appelé a une forte demande dans ce nouveau contexte et comportement des déplacements personnes, transports colis , secours, sauvegarde etcc.. CESSNA est une très belle entreprise mais… au USA ! ! Merci .

      • Morbier

        « Un pays comme le notre pionnier de l aviation , aurait dû suivre et accompagner cette entreprise ! « : Ca a été fait dans une certaine mesure : les subventions diverses et variées se sont comptées en dizaines de Million d’€ (voir la presse de cette époque)

  • Morbier

    Les américains, quand ils décident de sortir un truc, ils ne tournent pas autour du pot pendant 10 ans.

  • Jean-Mi

    Enfin le remplaçant du Twin-Otter ?
    L’élève remplacera t’il le maitre ? Va falloir convaincre !
    Mais oui, j’aime bien aussi cet avion, il « semble » bien né et sain d’aspect. Voir Marcel Dassault : un bel avion vole bien.
    Faudra quand même lui prévoir les roues « brousse » et les skis pour le grand nord…

    • HeliHenri

      Il n’a pas été fait pour concurrencer le Twin. Il n’a pas de capacités STOL. Pour info il lui faut 3 fois plus de piste que le Twin en conditions standards mais il a des capacités bien supérieures dans d’autres domaines.

  • Sagnama

    Pas mal déjà, surtout le côté simplicité et pratique de l’avion pour des frets et des vols courts courriers pour des missions et des déploiement en zones peu pratiquables telles que les chantiers pétroliers ou les zones à besoins humanitaires. On attend la suite…

  • delmondo patrico

    J adore cet avion ! Pour sa structure et sa configuration générale Top ! Ce sont ces types d’avions si peut qu’ ils soit hybrides ! vont quadriller partout les pays, de part les nombreux aérodromes en jachères ! Bravo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.