Accueil » Le Skeyetech d’Azur Drones en vol au Bourget

Le Skeyetech d’Azur Drones en vol au Bourget

Et il est le seul drone autorisé à le faire. A condition de montrer patte blanche avant chaque démonstration toutes les 30 minutes sur le stand de la startup française. 

19.06.2019

Skeyetech de Azur Drones, ici en démonstration au Salon du Bourget, est le premier drone autonome homologué en Europe pour de la surveillance aérienne automatisée notamment sur les sites industriels. © Jérôme Bonnard / Aerobuzz.fr

La première condition pour que Skeyetech reste un drone « ami » durant la semaine du salon du Bourget était l‘installation d’un filet géant. « Avec la volière, c’est considéré comme du vol indoor. Nous sommes donc affranchis de toutes les démarches auprès de la DGAC ou de la préfecture » précise Lucie Lecestre, Directrice du Marketing chez Azur Drones interrogée par Aerobuzz.fr.

En revanche, il a fallu déclarer le drone (caractéristiques, certificat d’assurance) auprès des organisateurs du salon, en particulier le BPV (bureau de présentation des vols). Il a été aussi nécessaire de déclarer la plage de fréquences de l’aéronef auprès de l’ANFR (Agence Nationale des Fréquences) spécialement pour le Bourget. La bande de fréquences a en effet été légèrement réduite car l’environnement est pour le moins très fréquenté et sollicité (au moins 380.000 visiteurs attendus à nouveau cette année et presque tout autant de téléphones portables et autres objets connectés).

Pas de décollage sans le feu vert des autorités

Mais c’est au quotidien que les procédures de sécurité sont les plus strictes. L’aéronef doit systématiquement obtenir un créneau de vol. Ainsi avant chaque décollage, l’opérateur de Skeyetech doit contacter l’escadron de défense sol-air d’Avord en charge du dispositif anti-drone déployé sur le salon. Sans autorisation, le drone reste au sol, ou risque d’être intercepté ou victime des puissants systèmes de brouillage s’il s’aventurait à décoller quand même. Une fois la démonstration de 3-4 minutes terminée, il faut de nouveau prévenir l’escadron que l’engin est de retour au sol.

Quand aux vols sans volière, « cela viendra » avait précisé Eric Trappier quelques semaines avant l’ouverture du salon. Mais pas cette année…

Jérôme Bonnard

Pas encore de drone en vol au prochain Salon du Bourget

A propos de Jérôme Bonnard

chez Aerobuzz.fr
Journaliste polyvalent, à la fois rédacteur et reporte d'images, Jérôme a couvert tous types d'actualités en France comme à l'étranger et a été co-finaliste du Prix Albert Londres en 2012 pour sa couverture du conflit Libyen en 2011. Il est surtout passionné par tout ce qui vole depuis son plus jeune âge et pilote sur ULM multiaxe. Il a rejoint l'équipe rédactionnelle de Aerobuzz.fr en 2018 et consacre la plus grande partie de ses activités au monde aéronautique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.