Accueil » Les usagers proposent de racheter l’aérodrome de Salon-Eyguières

Les usagers proposent de racheter l’aérodrome de Salon-Eyguières

Par le biais de l’association AUPASE qui les regroupe, les usagers de l’aérodrome de Salon-Eyguières demandent au maire de leur vendre le domaine aéronautique. Ils proposent 500.000 euros pour lever les menaces que la mairie d'Eyguières fait peser sur la plate-forme.

20.07.2020

L'aérodrome de Salon-Eyguières : un millier d'usagers, 175 aéronefs basés, 8 associations, une cinquantaine de hangars… © Gil Roy / Aerobuzz.fr

Dernier épisode en date dans le dossier qui oppose, depuis plusieurs années, les usagers de l’aérodrome de Salon-Eyguières (LFNE) et le maire de la commune d'Eyguières, propriétaire du site : début juillet 2020, l’AUPASE (Association des utilisateurs de la plate-forme aéronautique de Salon-Eyguières) a adressé au maire d’Eyguières une offre d’achat du terrain pour un montant de 500.000 euros. Il n’est pas sûr, toutefois, que cette proposition face changer d’avis l’élu municipal qui s’est mis en tête de transformer cette...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Gil Roy

chez Aerobuzz.fr
Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

15 commentaires

  • ULMiste

    On peut comprendre le maire :
    Ça fait longtemps qu’il a devant lui des gens qui se plaignent alors qu’il profitent d’un superbe terrain qui ne rapporte rien à la commune. Les hangars ne sont pas comme les vestiaires des clubs de foot : se sont des espaces privatisés qu’on ferme à clefs et certains y entreposent des choses qui n’ont absolument rien à voir avec l’aviation.
    Imaginez prêter à un amis un coin de votre jardin afin qu’il y installe sa caravane pour venir passer ses vacances. Comment réagiriez-vous si cet opportuniste se plaignait que la haie est mal taillée !

    • Instructeur chômeur

      SAUF QUE:
      Par orgueil, le maire a refusé les versements annuels pour sa commune que l’association des utilisateurs lui avait proposés.

      Quant aux vestiaires des clubs de foot, sont ils gérés par des AOT ??? Exemple stupide.

      Pour la caravane au fond du jardin, si l’ami paye une redevance similaire à ce qui se pratique dans la région, qu’il paye une redevance pour l’entretien du jardin et qu’il a financé seul un chemin de 800 mètres d’enrobé pour accéder à sa caravane, il est assez logique qu’il demande pour la haie.
      Deuxième exemple stupide.

      Mais tout le monde a bien compris que vous travaillez pour le maire et CONTRE l’aérodrome, alors prière de rechercher des arguments mieux élaborés et étayés.

      • ULMiste

        Ou alors le maire voulais juste qu’on arrête de le faire chi…..

        Les vestiaires des clubs de foot sont un espace public à utilisation de loisir, appartient à la mairie et lui rapporte des électeurs.
        La base d’eyguières est un espace privatisé pour une utilisation de loisir, appartient à la mairie et lui retire des électeurs (nuisances).
        Voilà pourquoi j’écris « Les hangars ne sont pas comme les vestiaires des clubs de foot ».

        Concernant « la caravane », pouvez-vous nous dire quelle proportion des sommes perçues par l’AUPASE et versée par détenteurs des AOT + hébergés sont reversés à la mairie SVP ?

        Et non, je ne travaille pas du tout pour le maire.

  • BOUR

    Bonjour
    Il serait bon d’avoir le point de vue d’un voisin Michel Drucker. 12 km à vol d’oiseau
    Cordialement

  • woodplane

    Le cas d’Eyguières est similaire à d’autres aérodromes, cibles potentielles de promoteurs en tous genres soutenus, souvent dans l’ombre, par les collectivités locales ou départementales ou autres…
    Le foncier est devenu rare est cher. Un petit aérodrome occupe une grande surface facilement constructible.
    Les usagers ne pèsent pas bien lourds face à des projets où la promesse des politiques serait de muter ces sites sous utilisés pour des zones d’activités afin d’y créer des emplois ce qui, bien sur, à de l’écho dans la population qui estime qu’un aérodrome ne sert qu’à quelques individus générateurs de nuisances polluantes et qui de plus, n’habitent pas (ne votent pas) pour la majorité, dans la commune où se situe l’aérodrome (Ont-ils tort sur le fond?).
    Ce qui est le cas d’Eyguières, dont le Maire n’a que faire d’une association de défense qui veut sauvegarder un terrain de jeux qui ne rapporte rien à la commune.
    D’ailleurs, ce projet « d’aérodrome d’aviation d’affaire » est, peut être, un écran de fumée pour une destination tout autre, plus lucrative en terme de taxes et génératrice d’emplois stables pour la commune?
    Force est de constater que l’aviation dite « légère » est un loisir qui se meurt à petit feu, face aux coûts pour les pratiquants dont le pouvoir d’achat ne cesse de baisser, face aux contraintes diverses et variées qui finissent par prendre le pas sur le plaisir de pratiquer, face à la pression grandissante des mouvements écologistes (des électeurs!) et de la pression foncière, source de profits.

  • georges quivole

    La question est : une fois que le Maire, qui est tout sauf idiot, accepterait la saugrenue idée de vendre ses 200 hectares a un privé il les vendrait au plus offrant non ? Parions que les offres bien au dela de celle de l’AUPASE pleuvraient…De nos jourss, réunir des sommes conséquentes sur internet est courant. Genre des pilotes Anglais qui se payeraient bien un aérodrome dans le sud poue vivre leur hobby au soleil en cette epoque Brexiteuse…Ou des fanas des oiseaux pour limiter toutes activités anti-aviaire….Ou un vrai riche qui aime l’espace et la tranquilité et pas les avions….

    • Instructeur Chômeur

      « Les offres pleuvraient »???
      « Réunir des sommes conséquentes est courant »???

      Ah oui???

      Pour les pilotes anglais; lorsqu’ils découvriront les règles françaises et les contraintes associées, en ajoutant les gilets jaunes et contestataires de tout poil, ils risquent de revoir rapidement leur copie les amis « Anglais ».

      Quant aux fanas « écologie-oiseaux », avant de vider le porte monnaie sans retour… faut pas rêver!

      A moins que « george qui vole  » se propose de les aider financièrement.

      « Le riche » oui, mais pour investir dans une plaine réputée aride, sans aucune viabilité, loin de tout, plate et désertique, donc tout sauf idiot le riche!

      Sacré georges!

  • Rr

    Les promoteurs ont toujours de bons arguments

  • JPL

    Pour plus d’infos, voici l’adresse du blog qui explique en détails la situation: https:\\sauvonseyguieresaerodrome.wordpress.com
    Tous membres de clubs de passionnés de la petite aviation, nous avons besoin du soutien de la communauté aéronautique.

    • Nesseir

      Bonjour à tous,
      Il est temps de se rendre compte de la disparition progressive de  » l’ aéronautique française. Je suis touché de savoir qu’il existe encore des mordus comme moi.. À ceux là, je suis fier de leur demander d’aller jusqu’au bout de leur combat.. Dites moi quoi faire pour vous apporter ma maigre contribution..
      Cordialement

  • delmondo patrico

    Bon, il faut savoir aussi et vous, vous le comprendrez bien, c est que l aviation d’affaire va prendre un « envol » des plus conséquent ! qui plus est dans une région trés prisée , aisée et en fort développement d affaires !
    Une nouvelle génération d avions qui vont obligatoirement apparaitre, de plus petites capacités ( 12 , 50, .. pl, )turbo propulseurs, hybrides, économiques ,avec beaucoups moins de nuisances environnementales ! et surtout ! pour moi, de rapidité d’accés et pour les liaisons inter villes moyennes, nationales ou européenne .En véritable toile d araignée évitant les problèmes routiers trop importants. Alors cet Aérodrome comme beaucoups d autres pourrait revivre avec tous les passionnés qui doivent avoir leurs places, et dynamiser l économie environnante!
    C est mon point de vue, qui est lié à l évolution des communications aériennes que je prévoient totalement différentes d ici peut d années , passagers et type d Avions ! Merci a vous .

    • Pierro

      Chère monsieur c’est très mal connaître le secteur est la proximité des des aérodromes et aéroports en difficulté économique depuis des années maintenue à coup de subventions et nos impôts.
      C’est de plus très mal connaître l’aérodrome de Salon Eyguières et l’astrologie environnementale.

      • woodplane

        L’astrologie pour prédire le futur de cet aérodrome!?

        L’aérologie pour savoir que cet aérodrome est implanté au sud du massif des Alpilles, donc avec fortes turbulences et rabattants lorsque le mistral est établi.

    • Jean-Baptiste Berger

      Aucune plateforme historique, en France,n’a jamais vu les aéroclubs et les petits avions privés survivre à la prédation des rapaces financiers qui briguent ces surfaces. En particulier dans des zones où le terrain est très cher (comme la côte d’Azur).
      Le prétexte du développement de l’aviation d’affaire est de la poudre aux yeux pour justifier de cette prédation et on peut être assuré que cette belle surface sera vite offerte à des promoteurs qui n’ont rien à voir avec l’aviation.
      Votre prétexte du développement circonstanciel d’une nouvelle forme d’aviation d’affaire (pour ceux qui y croiraient) se heurtera à deux obstacles :
      -Les riverains (dont je doute que l’augmentation du trafic et de la taille des avions les enthousiasment beaucoup)
      -Les Aérodromes commerciaux déjà implantés, qui ne vont certainement pas laisser s’échapper cette nouvelle forme d’aviation qui doit, selon vous, remplacer sans le moindre doute l’aviation de ligne « classique ».
      Le Covid crée énormément de dégâts et ça ne manque pas d’opportunistes qui en profitent pour nous « vendre » le monde d’après, écologique, et donc forcément radicalement différent du monde actuel.
      Dans deux ans, une fois le vaccin contre cette vacherie inoculé à la population, il y aura à nouveau des compagnies aériennes « classiques », sûrement aussi quelques « low-cost », simplement les pavillons auront changé de couleur ou plutôt les rapaces opportunistes auront repris l’activité des moins solides, celles qui n’auront pas pu « tenir » dans l’intervalle.
      Alors si je devais suggérer un positionnement aux utilisateurs d’Eyguière, je dirais simplement : Résistez !
      Et, pour une fois, utilisez la force des riverains en leur expliquant qu’en vous « lâchant » ils auront au mieux un aéroport d’affaires très bruyant et sinon….des industriels bien plus polluants que les planeurs qui les survolent actuellement.
      …mon avis

      • Raoul Volfoni

        Parfaite analyse de la réalité, beaucoup de riverains d’aéroports heureux un temps de voir le terrain fermé s’en mordent les doigts aujourd’hui au vu des nuisances crées à la place des avions et de la perte d’un énorme espace vert sous leurs fenêtres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.