Accueil » Aventures aériennes en Nouvelle-Calédonie

Aventures aériennes en Nouvelle-Calédonie

Nouvelle-Calédonie possède un patrimoine historique aéronautique
peu connu et marqué par plusieurs générations de pionniers.
Cette histoire est une succession d’aventures et d’innovations depuis
la venue en septembre 1923 du premier aéronef à voler au-dessus du Caillou :
 le Vought V-E7H du croiseur américain Milwaukee.
 Depuis cette première, de nombreuses pages de l’histoire de l’aviation en
Nouvelle-Calédonie ont été écrites par des Australiens, des Américains,
des militaires français et surtout des aventuriers calédoniens. Ils ont tous
eu pour ambition, parfois au péril de leur vie, de rompre l’isolement de l’île,
de développer le transport vers les archipels et pays voisins et d’apporter
l’innovation de ce fabuleux outil qu’est l’avion.

PumaKingfisher
Successivement, les pionniers de l’aviation légère, les marins des hydravions
des avisos coloniaux, les héros du raid du Biarritz (1932) et les passionnés
de la Pan American ont montré aux Calédoniens des années trente le
formidable potentiel de l’aéronautique pour leurs îles. L'armée
américaine se déploie entre 1942 et 1946, développant des infrastructures
gigantesques et déployant des centaines d’appareils sur le « porte-avions
calédonien »…

De Havilland DH-89 Dragon rapide a l'atterrissage à Hienghene, ATR 72-500 d'Air CalédonieShort S-23 Coriolanus de la Qantas au mouillage à l'hydrobase de Nouméa
L’après-guerre est une succession d’épopées d’aviateurs entrepreneurs
qui ont développé une aviation locale et internationale. Peu à peu, ils ont
oeuvré pour la fin de l’isolement de la Nouvelle-Calédonie. Le temps d’une
exploitation commerciale innovante a succédé au temps des pionniers.
Parallèlement, l’Aéronautique navale s’est implantée à Tontouta avant
l’arrivée de l’Armée de l’air en 1975.
D’autres aventures plus contemporaines, comme les venues de Concorde et
plus récemment de l’Airbus A-400M Atlas démontrent que la Nouvelle-
Calédonie est aujourd’hui comme hier une terre d’aventures aéronautiques…
C47 de la 9S au dessus du lagonConcorde au décollage de la Tontouta
Dans un livre à paraître prochainement, Antoine Sadoux, l’actuel commandant de la BA 186 de Tontouta (Nouvelle-Calédonie), retrace cette épopée à travers 19 chapitres (140 pages) illustrés par 70 aquarelles originales de Tiennick Kérével. La préface est signée du nouveau Chef d’Etat-Major de l’armée de l’Air. Les auteurs ouvrent une souscription (25 € jusqu’à la sortie du livre, 33 € après). La parution est prévue en fin d’année. Vous pouvez feuilleter le livre ici, et le commander là

Aventures aériennes en Nouvelle-Calédonie

21.09.2015

4 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.