Accueil » Décès de l’aviatrice Margot Duhalde Sotomayor

Décès de l’aviatrice Margot Duhalde Sotomayor

Margot Duhalde Sotomayor, née le 12 décembre 1920 à Río Bueno au Chili est morte le 5 février 2018 à Santiago du Chili à l'âge de 97 ans. Ce fut la seule aviatrice des Forces françaises libres pendant la Seconde Guerre mondiale. J'ai eu la chance de la rencontrer lors d'un Salon de la FIDAE à Santiago, où, très francophile, elle venait bavarder dans le hangar où se tenait l'exposition de "Paris vu du ciel"

14.02.2018

Chilienne d'origine française, elle a seize ans, en 1937, lorsqu'elle obtient de ses parents l'autorisation de quitter sa campagne pour se rendre à Santiago, pour apprendre à piloter. Elle est brevetée (troisième femme pilote) en 1938. Quand elle apprend l'appel du 18 juin 1940 du général de Gaulle, elle décide de combattre pour la libération de son pays d'origine. Elle s'inscrit d'abord au consulat, puis au comité gaulliste local. Son engagement est accepté en mars 1941 par les Forces françaises...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Retrouvez nous en podcast et vidéo

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

2 commentaires

  • Dorian

    Merci pour cette rétrospective assez précise. Espérons que l’Histoire la retienne, et qu’elle ne se retrouve pas dans quelques années, toujours aussi noyée dans un flot d’articles journaleux à sensations, de ceux qui gonflent chiffres et faits, pour le sacro-saint tirage.
    Quand à Margot, tous mes souhaits d’un bon dernier vol.

  • Arès

    En regardant sa photo, on s’attend à voir apparaître Burt Lancaster, Gregory Peck ou Charlton Heston..Quelle beauté! et dire qu’elle voulait être Française..non mais franchement, comment a-t-on pu lui refuser notre nationalité??. Est-ce qu’on a eu , au moins, la délicatesse, le simple respect, de lui expliquer les raisons de cette fin de non recevoir?.
    Pour les chiffres fantaisistes, Monsieur Ponsignon, envoyez votre bel article à MidiLibre, mais vous savez dans le sud, 1=3 voire plus parfois..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.