Accueil » Culture Aéro – brèves » Intérim à la tête du musée de l‘air et de l’espace

Intérim à la tête du musée de l‘air et de l’espace

La salle des 8 colonnes marque le début de la restauration de l'ensemble de l'Aérogare, dont les travaux se termineront en 2019. © V. Pandellé MAE

Après deux mandats  à la direction du musée de l’air et de l’espace de Paris-Le Bourget, Catherine Maunoury a quitté ses fonctions le 1er mars 2017. Le Général de Corps Aérien Gérard Vitry, directeur adjoint du musée, lui succède, dans l’attente de la nomination du futur directeur.

On se souvient qu’au mois d’août 2010, la double championne du Monde de voltige aérienne avait été choisie pour succéder à Gérard Feldzer (2005 – 2010). Deux civils ont ainsi dirigé ce haut lieu de la mémoire aéronautique. Une première. Cet intermède civil de 12 ans consécutifs vient de s’achever puisque c’est à nouveau, pour le moment tout au moins, un militaire qui en prend les commandes.

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

10 commentaires

array(1) { [0]=> int(31) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • par BACCELLA Michel

    Merci Catherine pour préserver le hall d’accueil du Bourget où des « gamins » de la génération Halliday ont connus leurs premiers émois à l’arrivée d’un vol de plus de 3h depuis Nice en quadrimoteur Bréguet Languedoc qui les a conduits, comme dans mon cas, à une carrière aéronautique. Voir ce lieu emblématique préservé est un hommage à tous ceux qui nous ont précédés pour faire du Bourget un des premiers plus beaux aéroports du monde choisi par Lindbergh pour son exploit transatlantique.

    Répondre
  • Merci à vous Madame , au delà des actions engagées qui ne manquaient ni d’originalité ni de pédagogie dans la lignée de votre prédécesseur, vous avez su représenter avec classe cette institution qu’est le MAE en lui rendant de son attractivité dont on aurait aimé qu’il puisse prendre,à sa modeste échelle, une mutation comparable à ce que fut le Louvre durant les années 80.
    il reste à espérer que le retour à un management digne de la grande muette ne porte pas un coup d’arrêt préjudiciable à ce que fut cette belle fenêtre ouverte sur l’avenir…Encore merci .

    Répondre
  • par claudine clostermann

    Gérard Feldzer n’était probablement pas le premier civil à prendre les commandes du MAE mais, lorsqu’il est arrivé, ce musée était un cimetière de première classe pour beaucoup d’ avions. Il a su redonner de l’existence, de la vie à ces tombes aéronautiques et il a redynamisé cet édifice par sa volonté d’avancer dans l’actuel, le vivant et l’écologie….une action spectaculaire de sa part. Nous avons fait ensemble « l’Aviation Verte » qu’il comptait produire un an sur deux, en alternance avec le Salon du Bourget. Pour la première édition en Juin 2008, nous avions réussi à faire décoller des planeurs tractés sur la 03 du Bourget et à les larguer à 2000ft, ce qui ne fut pas facile au vu de la réglementation aérienne mais Gérard était toujours resté droit dans ses bottes face aux gendarmes, à la DSAC …etc. J’ai beaucoup admiré son courage et sa détermination puisque j’étais directrice adjointe des vols auprès de Jack Krine.
    Certes, Catherine a repris le flambeau brillamment mais elle avait déjà auparavant toutes ces racines solides bien implantées, parfois difficilement dans un sol aéronautique abrupte par son prédécesseur, aussi il convient de ne pas oublier Gérard Feldzer l’auteur de cette œuvre et de cette transformation de cimetière en hôtel de luxe pour le MAE.

    Répondre
  • Un grand regret,c’est dommage que cette grande dame arrête

    Répondre
  • Dans cette article d’hommages sans doute méritées pour la directrice et cette collection exceptionnelle, on ne parle cependant pas d’une chose : le public !!! Quelle a été l’évolution des chiffres de fréquentation durant ses 2 mandats ?
    un éclairage sur ce point serait le bienvenue merci.

    Répondre
  • Répondre
  • Gérard Feldzer n’était pas le premier civil à la tête du Musée de l’air : Charles Dollfus, qui en fut le 2e directeur avec le titre de « Conservateur des collections de l’aéronautique », a tenu la fonction de 1928 à 1958. Trente ans seulement.

    Répondre
    • par Monmarson-Frémont

      Heureusement qu’il nous reste quelques historiens de votre niveau pour rectifier les « oublis ». Merci pour Charles Dollfus et sa famille.
      Félicitations à Catherine Maunoury, parfaitement légitime à la présidence de l’Aéroclub de France, comme elle l’a été à la direction du Musée de l’air et de l’espace du Bourget.
      Félicitations et courage aussi à son successeur, le général Vitry qui va avoir l’honneur de poursuivre les efforts entrepris pour le MAE pour sa rénovation.

      Répondre
  • par Jean-Louis Chollet

    Brillante Catherine, grande Dame parmi les Étoiles féminines françaises de ces premières décennies du XXIème siècle ! Soulignons également que Catherine, nommée présidente l’Aéro-Club de France en 2016, marque l’élection d’une femme à ce poste ; c’est une première dans l’histoire de cette Institution prestigieuse.

    Répondre
  • Merci à Madame Maunoury pour une superbe prestation qui aura su préserver intacte l’âme de notre Musée de l’Air et même l’embellir. Puisse Icare continuer de vous porter.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

array(1) { [0]=> int(31) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(31) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.