Accueil » Le dernier P51 Mustang français s’est envolé !

Le dernier P51 Mustang français s’est envolé !

Abrité depuis dix-sept ans sous les hangars de l’association France’s Flying Warbird,  basée sur l’aérodrome historique de Melun-Villaroche, le P51D « Nooky Booky IV » vient d’être vendu par son propriétaire français. Il a quitté l’Ile de France, le samedi 6 mars 2021 pour rejoindre l’Autriche. Il était le dernier P51 en vol basé en France.

13.03.2021

George Perez, surnommé "Monsieur Mustang" par ses pairs, est certainement le pilote de P-51 Mustang le plus expérimenté en France, ici au retour d'une présentation en vol à La Ferté-Alais © FFW

Il était le dernier Mustang d’un petit groupe qui a compté une petite poignée d’ appareils en situation « V » dans l’hexagone dans les années 90. Après « Jumping Jack » d’Aérorétro vendu en Grande Bretagne et « Moonbean Mc Swine »  de Mistral Warbirds aux Etats Unis, c’est au tour de « Nooky Booky IV » de passer les frontières et rejoindre la collection des Flying Bulls, stationnée sur l’Aéroport de Salzburg (Hangar 7).

Escorté depuis la frontière Germano-Autrichienne par le F4U Corsair et le Lightning P38 des « Bulls » qui lui avaient donné rendez-vous, le P51 Mustang a fait une arrivée très remarquée sur l’aérodrome de Salzburg, en tête de la patrouille ainsi constituée…

Intercepté par le Ligthning et le Corsair des Bulls le Mustang vole vers sa destination définitive. © Flying Bulls

Sous l’œil attentif du pilote Raimund Riedmann et des mécaniciens des Flying Bulls, George Perez explique… © Michel Gérard

L’équipage (George Perez pilote et Michel Gérard) restera quelques jours sur place pour « passer la main » et instruire les mécaniciens autrichiens à la maintenance particulière de l’appareil avant de regagner la France et laisser Nooky Booky à sa nouvelle vie.

Né aux USA en 1945

Ce North American P-51D-30-NA Mustang (s/n 44-74427) fut construit en 1945 mais ne sera jamais livré à l’USAAF. Acquis en 1950 par la Royal Canadian Air Force, il portera le Sérial 9592, puis sera revendu quelques années plus tard à la société Trans Florida Aviation et immatriculé N9148R, afin d’être démilitarisé et transformé en  » Mustang Executive » pour un riche propriétaire privé.

Ce fut le célèbre Bob Hoover qui l’acquit en 1962, avec lequel il effectua de nombreux shows aériens. Il fut revendu ensuite à divers pilotes aux Etats Unis avant d’être acheté en France par Jean Claude Baudet en 1998. Il arrivera à Nîmes en container totalement désassemblé… Il sera remis en croix et entièrement révisé par Bruno Ducreux dans ses ateliers de Dijon avant de reprendre son vol.

Une star de cirque aérien

Il porte depuis cette époque les couleurs et le serial number du P-51D s/n 44-74622 piloté en 1944 par le Major Leonard “Kit” Carson, premier as du 357th Fighter Group avec 18 victoires aériennes homologuées. Enfin, c’est en 2004 qu’il sera acquis par la Société Pour le Développement Aéronautique présidée par Christian Amara et intègrera la collection France’s Flying Warbirds. Il participera depuis à tous les plus grands shows aériens en Europe avec George Perez aux commandes, suppléé parfois par le regretté Marc « Léon » Mathis.

Le Hangar 7 de Salzburg, nouvel écrin pour Nooky Booky IV © Flying Bulls

Si les amoureux de Warbirds expriment aujourd’hui leur déception de voir partir l’un des plus beaux fleurons des collections Françaises, ils peuvent toutefois être rassurés, Nooky Booky est entre d’excellentes mains et sera bien présent au meeting aérien Air Legend des 11 et 12 septembre 2021. Son histoire continue ! Ph.C

Retrouvez nous en podcast et vidéo

16 commentaires

  • Gee Bee [ LEB ]

    Le projet F-AZFI est parti de France vers les USA suite au décès de son propriétaire.

  • Jean Luc langeard

    Ce n’est qu’un commencement de l’expatriation de nos beaux avions, le nouvel arrête du 24 décembre 2020 voulant imposer une cartographie amiante à tout ce qui vole, va accélérer le processus… Convoquer un expert amiante (non encore formé aujourd’hui) les coûts supplémentaires ou impossibilités de prélèvements …vont finir de désertifier notre patrimoine

  • Bouvier BERNOIS

    Réponse à François BOTTE :
    Mais si , mais si ! La France a bien été équipée de Mustang .
    Certes , il ne s’agissait pas de l’exemplaire cité ; certes il s’agissait de RF-6 , lesquels n’étaient rien d’autre que des D équipés de caméras obliques ; certes ils n’ont pas participé à des missions de guerre à proprement parler mais seulement à des opérations de reconnaissance au-dessus de territoires Allemands occupés .
    Enfin , l’exemplaire vendu a été transformé en biplace après guerre , vraisemblablement par Cavalier . Cordialement .

    • Jean Baptiste Berger

      Merci François (et Lucien) pour ces précisions sur les Mustang Français.
      Par contre, celui du sujet d’aérobuzz, s’il a bien ėtė modifié pour la double commande, ne l’a pas ėté par Cavalier.
      Seuls quarante « D » ont été « retrofittés » en biplaces par cette sociėté (il y en a trois chez « Stallion 51 » à Kissimee ) reconnaissables à leur dėrive rehaussėe et à leur verrière allongée et galbée.

  • Kévin

    Le proprietaire de l’avion a decidé de le vendre , c’est bien triste mais c’est son droit le plus strict .
    Je crois savoir que le P40N est lui aussi à vendre …

  • François BOTTE

    Il est toujours dommage de laisser partir un tel objet du patrimoine, mais il est vrai, à ma connaissance, qu’aucune escadrille française n’a été équipée de ce type d’avion, donc peut on parler de patrimoine ????

  • Iza

    Air Legend c’est les 11-12 septembre. Voir http://airlegend.fr

  • JmB

    Pour les P-51 en France des années 90s, on peut ajouter le « Short Fuse Salle » de Flying Legend et le F-AZJM au cheval cabré blanc sur la dérive de Christophe Jacquard.
    Peut-être d’autres ?….

    • Frédéric Marsaly
      Frédéric Marsaly

      Il y a eu 8 P-51 Mustang au registre français

      F-AZAQ (44-73206). Il était jaune à liseré bleu. Basé à Tahiti (1975-1983)
      F-AZMU (44-72035) Jumpin’Jack (1988-2005)
      F-AZFI au couleurs du Savoie. (1988-1998) Détruit à la Roche sur Yon
      F-AZIE « Short Fuse Sallee » (1991-1996)
      F-AZJM « Temptation » (1993-1998) détruit en Suisse en 1998
      F-AZJJ « fourth fighter group » (1993-2000)
      F-AZSB « Nookie Bookie » (1998-2021)
      F-AZXS « Moonbeam McSwine » (2013-2018)

      • JmB

        Bravo, au moins c’est complet, merci !
        Je ne me souvenais plus du F-AZJJ pourtant les lettres sur le fuselage étaient immanquables: G -*- AN, assureur bien connu…. ni du nom de celui-ci de C. Jacquard, « Temptation », ah la vieillesse !

      • Seb

        Oui et jusqu’à cinq au même moment, dans les années 90. Quatre ensemble à une Ferté Alais.
        F-AZFI est en restauration. Il est, au dernière nouvelle, en croix.
        Et y a toujours celui du Bourget en statique.

        La plupart des warbirds français sont à vendre.

      • Jean-Mi

        Haaaa… Temptation et sa décoration « clinquante », et sa pin-up sexy…
        F-AZFI est de retour ? Combien de fois ai-je tourné autour, ou plutôt bavé autour à la Ferté, du temps ou on l’appelait « Empire of the Sun », quand le son d’un Merlin était quelque chose de nouveau pour moi… Quelle bête cet avion pour le p’tit bonhomme que j’étais !

      • JmB

        Empire of the sun…….. Le P-51, c’est la Cadillac du ciel !
        (dixit un autre petit bonhomme dans un film du même nom…)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.