Accueil » L’ESTACA propose une formation de pilote de ligne

L’ESTACA propose une formation de pilote de ligne

Aéropyrénées est basé sur l’aéroport de Perpignan et à Toussus le Noble. © Aéropyrénées

Les étudiants de la filière aéronautique de l’ESTACA pourront suivre à partir de mars 2017 une formation de pilote de ligne en parallèle de leur cursus initial, avec à la clé, outre le diplôme d'ingénieur, l’ATPL théorique ainsi que toutes les qualifications pratiques requises pour le pilotage professionnel. L’école d’ingénieurs vient de signer une convention de partenariat avec Aéropyrénées. 

« Nous avons constaté que certains étudiants de la filière aéronautique suivaient une formation de pilotage en parallèle de leurs études à l’ESTACA ou à l’issue de leur formation, et nous comptons déjà de nombreux pilotes parmi nos alumni. Nous avons donc décidé de donner à ces passionnés, l’opportunité de réaliser cette formation professionnalisante pendant leur formation à l’École » indique Jean-Michel Durepaire, Directeur délégué de l’ESTACA Campus Ouest.

Seront éligibles à la formation de pilote les étudiants de la filière...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

5 commentaires

array(2) { [0]=> int(36) [1]=> int(30) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • C’est vrai. Moi je n’ai pas pu faire l’ESTACA, je n’avais pas les moyens pour ça alors j’ai dû me contenter de l’Ecole de l’Air – ce qui ne m’a pas empêché de devenir pilote de ligne tout à fait sur la fin d’une longue carrière militaire ….

    Répondre
  • Magnifique !
    En plus des frais de scolarité de 7.650 Euros par an et des des frais d’hébergement en région Parisienne ou à Laval, l’Estaca propose une formation …à 66.982 Euros !
    A quand la vente de voitures de luxe pour étudiants par l’Estaca ?
    Certains se demandent pourquoi ils ne sont ni ingénieur Estaca, ni pilote de ligne…!

    Répondre
    • De nombreux ingénieurs passionnés de pilotage passent avant ou après leurs études d’ingénieur l’ATPL théorique et le CPL/IR. C’est bien qu’un aspirant pilote de ligne ait un diplôme d’ingénieur. Et c’est bien qu’un futur ingénieur aéronautique ait une connaissance approfondie du pilotage.
      Et je trouve plutôt bien qu’une école reconnaisse cela, l’encourage et propose d’adapter le cursus d’ingénieur en conséquence, ce qui permettra à un jeune ingé d’éviter les difficultés à faire un CPL/IR modulaire pendant les premières de travail de l’ingénieur. Après c’est en effet la question du financement qui pose problème. Mais ça ne coûte pas moins cher de faire ça après un diplôme d’ingé.
      De plus, le système franco-français de la formation pilote ENAC gratuite n’est actuellement pas mieux que les écoles privées en terme d’emploi à la sortie (du moins tant qu’Air France n’embauche plus) à part que c’est aux frais du contribuable…Et ces pilotes là, n’ayant pas d’autres diplômes se retrouvent bagagistes en attendant…

      Répondre
    • Jalousie quand tu nous tiens aha

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(2) { [0]=> int(36) [1]=> int(30) } array(0) { }

array(2) { [0]=> int(36) [1]=> int(30) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.