Accueil » Transport Aérien – brèves » La grève des PNC d’Air France occultée par l’événement d’Orly-Sud

int(1)

La grève des PNC d’Air France occultée par l’événement d’Orly-Sud

 

L’évacuation manu-militari de l’aérogare d’Orly-Sud et la suspension du trafic aérien à Paris-Orly ont évidemment eu plus de retentissement médiatique et d’effet sur le trafic aérien que la grève des hôtesses de l’air et stewards d’Air Francequi se termine ce soir

© Air France

Il est évident que les médias se sont focalisés, durant tout le week-end passé, sur l’événement d’Orly-Sud et la pagaille qui s’en est suivi. Peu de reporters n’étaient disponibles pour tendre un micro aux représentants du SNPNC et de l’UNSA-PNC d’Air France qui entamaient au même moment trois jours de grève (18,19 et 20 mars 2017) contre le projet d’accord collectif sur les conditions de travail, de rémunération et d’avancement et contre le projet « Boost » de nouvelle compagnie low cost à la mode d’Air France.

La direction de la compagnie nationale fait état d’un taux de participation de l’ordre de 30%, variable d’un jour sur l’autre. Elle assure par ailleurs que 100% des vols long-courriers sont assurés, ainsi que plus de 90% des vols courts et moyen-courriers. « Néanmoins, et ponctuellement, des annulations et des retards de dernière minute ne sont pas à exclure. Des difficultés dans la composition des équipages sont également susceptibles d’entraîner des limitations dans le nombre de passagers par vol ».

Même si elle n’a pas eu l’écho escompté par l’intersyndicale, cette grève témoigne des difficultés de dialogue au sein d’Air France.

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protection anti-spam *

Sur Facebook

Sur Twitter