Accueil » Le trafic aérien de Tahiti reprend des couleurs

Le trafic aérien de Tahiti reprend des couleurs

 

En 2016, la société Aéroport de Tahiti (ADT) qui gère les quatre aéroports de Tahiti-Faa’a, Bora Bora, Raiatea et Rangiroa affiche une croissance de +3,82% en nombre de passagers. L’attractivité retrouvée de la Polynésie française est parvenue à compenser une grève dure d’Air Tahiti en mai 2016.

30.01.2017

Les trois semaines de grève qui ont cloué au sol les avions d'Air Tahiti (mai 2016) ont eu des répercussions importantes sur la croissance du trafic aérien inter-île en Polynésie française. © ADT

Le trafic aérien de la Polynésie française a été tiré, en 2016, par l’international. Sur l’aéroport principal de Tahiti-Faa’a sur lequel se concentre l’activité et qui constitue le point d’entrée dans l’archipel, la croissance de l’international est de +4,5% (596.295 passagers) contre +4,1% pour l’ensemble (1,243 million). Pour ADT, cette situation vient « confirmer la reprise de la fréquentation touristique de Tahiti et ses iles, déjà observée en 2015. Cette embellie est marquée par la progression des marchés asiatiques, notamment chinois, ainsi que d’Amérique du Nord (USA et Canada). La Polynésie française fait partie des destinations considérées comme sûres et profite en partie du transfert de flux touristiques observé depuis quelques années ».

Avec +3,7% de croissance, le trafic domestique de Tahiti Faa’a profite des bons résultats du tourisme, mais révèle en outre une reprise des voyages inter iles de la population locale. Cette croissance a été entravée, en mai 2016, par le mouvement social de 3 semaines au sein de la principale compagnie domestique de Polynésie, Air Tahiti.

AEROPORT DE TAHITI : TRAFIC PASSAGERS 2016
Aéroports2015201616/15
Tahiti Faa’a1.195.1061.242.862+4,1%
Bora-Bora274.014285.603+4,2%
Raiatea213.763216.950+1,5%
Rangiroa73.90978.562+6,3%
Total17567921.823.977+3,82%

L’impact de cette grève d’Air Tahiti a eu des conséquences diverses pour les trois autres aéroports gérés par ADT. Raiatea (+1,5%) a été l’aéroport le plus touché ; il a vu sa fréquentation chuté de 30% sur ce seul mois. Rangiroa (+6,3%) bénéficie du retour en force du tourisme dans l’atoll des Tuamotu, le deuxième plus grand au monde. Bora Bora (+4,2%), le fleuron touristique du territoire, suit chaque année d’assez près la croissance du trafic international de Tahiti-Faa’a.

3 commentaires

  • Porco Rosso

    Ce n est pas grave Gil, vous etes pardone 🙂
    Un atoll en vol, au raz de l eau, sous la pluie, sans soleil, cela ne se voit pas forcemment, car ca culmine a 1,5 ou 2 m maximum..
    Il faut juste y aller un jour, ca vaut le coup
    Survoler les atolls (au soleil) et danser le Tamure lors d une bringue.
    Bons vols :))

  • roy

    La Polynésie est composée de 5 archipels. Ensuite ce que vous dites sur Rangiroa n’est pas clair. On devrait lire, Rangiroa est un atoll de l’archipel des Tuamotu.

    Renseignez vous un minimum maintenant que vous faites des posts sur la Polynésie…

    • Gil Roy
      Gil Roy

      Merci de cette remontée de bretelles « amicale » ! Et si possible, utilisez un autre pseudo. Il pourrait y avoir confusion. Vous avez tout à y perdre compte tenu de l’estime que vous semblez nous porter !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.