Accueil » Transport Aérien – brèves » Vol TCX2643, dernière rotation de Thomas Cook (ou presque)

Vol TCX2643, dernière rotation de Thomas Cook (ou presque)

Les Boeing 757-300 aux couleurs de Condor bientôt cloués au sol ? Pour l'heure ils volent toujours (notamment entre Hambourg et Hurghada en Egypte) © Thomas Cook / Condor

L’Airbus A330-200 a décollé dimanche 22 septembre 2019 vers 19h locale de Orlando pour Manchester. La faillite du voyagiste Thomas Cook n’était pas encore officielle. La flotte est désormais clouée au sol à l'exception des avions de son autre filiale Condor, qui résiste.

L’A330-200 devait repartir de Manchester lundi 23 septembre 2019, au matin, pour une nouvelle rotation vers New-York cette fois. Il est désormais cloué au sol comme une grande partie de la flotte. Le groupe Thomas Cook exploite 85 Airbus (de l’A320 à l’A330) et 31 Boeing (B757 et  B767), soit un total de 116 appareils basés en Europe (UK, Allemagne, Espagne et Scandinavie) selon les données du cabinet britannique de conseil en aviation IBA. Aussitôt la faillite du plus ancien...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

4 commentaires

array(1) { [0]=> int(30) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • Et après on va nous sortir qu’il y a un manque de pilotes de ligne ! Et qu’il faut donc penser aux avions avec un voir sans pilotes. Une bonne blague encore de la part des constructeurs Boeing, et Airbus et aux vendeurs de rêves ATO

    Répondre
  • Juridiquement Condor est en sursis, parce que meme avec une avance de tresorerie, elle ne pourra pas s’emmenciper du sort de sa maison mere. Un cas similaire se produit avec la filiale « voyages » de XL Airways qui bien que non deficitaire , va subir le meme sort que sa maison mere.

    Répondre
    • Quand c’est comme ça la maison mêre en faillite vend la filiale profitable, ca lui fait du cash pour rembourser une partie de ses dettes et le repreneur est content vu qu’il récupère quelque chose qui marche.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

array(1) { [0]=> int(30) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(30) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.