Accueil » Un Cap 232 de l’EVAA exposé à Angers

Un Cap 232 de l’EVAA exposé à Angers

L’Espace Air Passion présente pour la première fois, jusqu’au 15 octobre 2017, le Cap 232 n°18 qui a appartenu à l'équipe de voltige de l'Armée de l'Air.

23.08.2017

Un Cap232 de l'EVAA dans le ciel corse, en 2004. © EVAA

L’EVAA a évolué sur Cap 232 de septembre 1999 jusqu’à l’été 2005. Le retrait de ce monoplace a été décidé par l’armée de l’air à la suite d’une rupture en vol qui a couté la vie au capitaine Jean-Michel Delorme, au cours du championnat de France 2005.

L’avion exposé à Angers est le n°18, immatriculé 300-CA. Il est le premier Cap 232 livré par la société Mudry à l’EVAA. A la suite du drame de 2005, l’armée de l’air a cloué au sol sa flotte de Cap 232 avant de les remplacer par l’actuel Extra 330SC.

Le n°18 a été offert à l’Espace Air Passion en 2010. Stocké jusque-là dans les réserves du musée, il est pour la première fois présenté au public entièrement monté par les bénévoles du musée et exposé sous l’aéroplane de René Gasnier datant de 1908, jusqu’à la fin de saison (15 octobre 2017).

A propos de Aerobuzz

chez Aerobuzz.fr
Actualité aéronautique, transport aérien, aviation générale, défense, industrie, drones, hélicoptères, emploi, agenda.. Tout est sur Aérobuzz.fr.

6 commentaires

  • Jean-Mi

    Bravo et félicitation à l’EAP pour l’organisation de cette belle journée ayant permis de rencontrer « en vrai » des personnes que l’on connait et respecte de nom et de réputation. Entendre et de parler de vive voix de cette belle aventure « Mudry » par ses acteurs est quelque chose à faire quand on aime ces avions. Ca valait le coup de faire 600km dans la journée…
    Signé Jean-Mi, l’homme au petit Cap10B 😉

  • Dom MONTEL

    En effet, le souvenir de Jean-Michel DELORME reste bien présent dans nos cœurs, et hommage lui sera rendu au cours des journées du Patrimoine, ainsi que le 29 septembre.
    Dominique Montel, Espace Air Passion.

  • Gibus

    Une pensée pour Jean-Michel DELORME de l’EVAA qui connu le meilleur mais, malheureusement, le pire sur cet avion.

  • Jean-Marie Klinka
    JMK

    A titre d’info, et en attendant l’expédition par email, début Sept., d’une invitation concoctée par Sylvain Mariat (Airbus), le GPPA/musée d’Angers procédera au « vernissage » de la restauration du Cap 232 le Ve 29 Sept. de 14h à 16h.
    Au programme, peut-être provisoire, des réjouissances:
    Michel Mudry contera l’histoire technique des Cap, du Cap 20 au Cap 232.
    Christian Ravel nous parlera d’Auguste Mudry (qui aurait eu 100 ans cette année).
    François Blondeau nous parlera de la restauration du Cap 232 par le GPPA
    Et moi même, j’aurai le plaisir de vous offrir la 1ère partie de mes « mémoires » de 1972 à 1992, la suite (1992-2012) l’année prochaine … Il vous faudra me laisser une adresse postale.
    Un cocktail (non alcoolisé) suivra. Qu’on se le dise. Merci de prévenir le musée de votre présence au plus tard le Di 24 Sept.
    Jean-Marie Klinka

    • Jean-Mi

      Superbe idée ! J’ai bien envie d’en être… Bravo !

      Et en effet, une pensée à JM Delorme que j’avais vu voler à Saint-Yan deux jours « avant » en clôture des championnats du monde de voltige F3A (aéromodélisme), en me disant que « nididiou qu’est ce qu’il se mets dans le nez avec son programme de show ! ». Ce fut un choc d’apprendre le mardi le crash de cet avion…

      Quelle bête quand même ce CAP 232 !

      • Jean-Marie Klinka
        JMK

        C’est un peu facile de se cacher derrière un pseudo pour avoir une pensée pour un disparu (dans des conditions non élucidées). Mais il ne faut pas oublier ceux qui restent, les plus traumatisés (à vie ?) :
        -La famille -Les potes qui ont assisté à l’accident -Les mécanos qui assuraient la maintenance de l’avion -Le constructeur (au sens large, ceux qui conçoivent et ceux qui construisent).
        Il faut une certaine dose d’abnégation pour continuer, pour positiver, il faut se dire que Jean-Michel, ce bonhomme exceptionnel, le souhaitait (j’avais commencé à envisager, avec lui, un futur Cap 400 tout carbone), il n’a pas eu le temps de devenir un ami, seulement un pote.
        Une pensée à ceux qui restent.
        Jean-Marie Klinka

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.