Accueil » Après l’échec du lanceur nord-coréen

Après l’échec du lanceur nord-coréen

La fusée qui a tant fait trembler de colère les voisins de la Corée du nord s’est finalement transformée en pétard mouillé, une minute après le lancement.

16.04.2012

Le vendredi 13 avril 2012 devait être être le couronnement des efforts nord coréens en matière de technologie spatiale. Il n’en fut rien. Le tir de la fusée UNHA-3, pourtant annoncé avec tambours et trompettes devant des représentants de la presse internationale, s’est avéré un désastre…

Cet échec du lanceur à trois étages à ergols liquides a eu lieu une minute seulement après le décollage du pas de tir de Tonchangri, pour une raison qui reste à déterminer. Les débris sont tombés en mer à 200 km environ des côtes de la péninsule. Dans sa chute, le lanceur a entrainé avec lui la perte du satellite de communication Kwang Myong Song 3 (étoile brillante).

Cet échec est le troisième consécutif, puisque les précédentes tentatives qui ont eu lieu en 1998, 2004 et 2009, ont connu le même résultat.
Si l’amertume domine à Pyong Yang, la communauté internationale, le Japon et les USA en tête, n’auraient pu espérer un dénouement plus favorable. Les moyens aériens, spatiaux et navals pré positionnés par les forces américaines et japonaises se tenaient prêts, au besoin, à détruire en vol le lanceur au moyen de missiles standard et Patriot Pac 3. Ils en ont été quittes pour une bonne semaine d’alerte et nul doute que cette répétition leur a permis d’engranger des données de télémesure et une expérience opérationnelle incomparable qui sera mise à profit ultérieurement. A suivre…

La rédaction

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Martin R.

chez Aerobuzz.fr
Martin R. est le développeur et webmaster d’Aerobuzz depuis sa création en 2009. Développeur de formation, il a fait ses classes chez France Telecom. Il lui arrive d’oublier ses codes le temps de rédiger un article sur un nouveau produit multimedia ou sur un jeu.

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.