Accueil » Indonésie : Le SU-35 s’imposait logiquement face au Rafale

Indonésie : Le SU-35 s’imposait logiquement face au Rafale

Le Su-35 en vedette russe au salon du Bourget 2013. © Gil Roy / Aerobuzz.fr

L’Indonésie qui est un client historique de la Russie ne pouvait pas choisir un autre chasseur que le SU-35, d’autant que le Kremlin avait besoin d’une première vente export pour cet appareil.

Le gouvernement indonésien a finalement décidé d’acquérir 16 avions de combat polyvalents SU-35 pour remplacer ses vieux monoplaces biréacteurs F5E Tiger 2. Cette annonce n’est en aucun cas une surprise, et l’éviction des concurrents occidentaux parmi lesquels figuraient le Gripen, le Typhoon, le F-16 et bien évidemment le Rafale, est logique.

C’est une erreur de présenter cette affaire comme un nouveau contrat perdu par Dassault. Les performances des avions n’entrent pas en ligne de compte. Le choix de l’Indonésie est essentiellement...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

8 commentaires

array(1) { [0]=> int(10) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • Est ce que l’armée suisse ne pourrait pas s’intéresser au Su35 pour renouveler ses Tiger vieillissant ? Pour une fois changer de fournisseurs.

    Répondre
  • Indonésie : Le SU-35 s’imposait logiquement face au Rafale
    Ce n’est pas qu’un choix politique:
    – politiquement, s’il arrivait à l’Indonésie de s’embrouiller avec la Russie, elle pourra trouver des pièces détachées en Chine ou en Inde, alors que si elle se fâchait avec la France les rafales seraient cloués au sol
    – techniquement, vu la taille de l’Indonésie, prendre des rafales implique d’avoir des avions ravitailleurs, alors que les sukhoi peuvent couvrir leur territoire sans ravitailleurs. Les australiens ont même été étonnés de voir les Su-27 et Su-30 indonésiens arriver à Darwin sans réservoirs supplémentaires
    – le rafale est au bout de ses capacités avec le standard F3, tandis que le Su-35 peut encore évoluer (radar AESA prévu pour les Su-30MKI indiens, leurre radar remorqué, brouilleur khibini si la Russie veut bien l’exporter, missile antinavire Brahmos..)
    – les indiens ont démontré une fois de plus en Angleterre, la supériorité en dogfight des sukhoi à poussée vectorielle face aux appareils occidentaux
    – l’avantage des avions furtifs peut être très réduit avec une combinaison d’intercepteurs à long rayon d’action et missiles à longue portée – radars VHF ou UHF – brouilleurs Krasukha, tout cela disponible seulement en Russie. Le Vietnam a déjà fait ce choix

    Répondre
  • Indonésie : Le SU-35 s’imposait logiquement face au Rafale
    Rien à dire, chacun son pré carré.

    Répondre
    • Indonésie : Le SU-35 s’imposait logiquement face au Rafale
      Oui, d’ailleurs Dassault ne se plaint surtout de perdre des appels d’offre quand le client prétend au départ se baser sur des critères techniques mais qu’au final, les critères politiques prédominent. En effet, d’un point de vue commercial, les dépenses sur un appel d’offre (déplacement de démonstrateur, partenariat avec l’industrie locale, …) vont se faire à hauteur des chances de le gagner. Donc découvrir à la fin que l’appel d’offre était « truqué » et que toutes les dépenses étaient vaines est une mauvaise surprise.

      Répondre
  • Indonésie : Le SU-35 s’imposait logiquement face au Rafale
     » Les performances des avions n’entrent pas en ligne de compte. Le choix de l’Indonésie est essentiellement politique. »

    « et la Malaisie qui pourrait devenir le quatrième client export. »

    bonjour les clichés et les mensonges

    cliché performance avion et essentiellement politique , choisir un système d’arme étranger de très haute technologie et vitale pour la défense d’un pays est éminemment essentiellement et impérativement politique !!!!

    avec l’affaire des mistrals les indonésiens ont du quand même penser ou alors c’est les traiter d’idiot : est ce que les français sont fiable politiquement ? et la réponse est nette et sans bavure : non

    est ce que les russes sont fiable quand on voit que la russie s’engage corps et âme pour bacher et assad et ses alliés iraniens etc depuis des années ? et la réponse est aussi nette et sans bavure : oui

    cqfd

    deuxio dire que les performances ne sont pas en cause c’est jeter le bébé avec l’eau du bain un peu trop vite le rafale est peut etre une bonne machine pour pulvériser des 4×4 au mali ou dans le désert du sinaï mais ce n’est PLUS un avion d’avenir or quand on achète du neuf on veut les derniers modèles et même si le su35 n’est pas tout récent il est de la 4 eme génération comme le dit justement l’article modernisé

    et enfin pour la malaisie c’est prendre les lecteurs pour des veaux on a clamé à grand coup de politique que nous avions décroché le contrat depuis même sarkozy et voila t il pas que les indiens n’ont toujours pas finalisé et sont de moins en moins à le faire !!!!

    Répondre
    • Indonésie : Le SU-35 s’imposait logiquement face au Rafale
      « le rafale est peut etre une bonne machine pour pulvériser des 4×4 au mali ou dans le désert du sinaï mais ce n’est PLUS un avion d’avenir »

      N’importe quoi : http://www.portail-aviation.com/2014/12/rafale-la-revolution-dans-levolution.html

      Répondre
    • Indonésie : Le SU-35 s’imposait logiquement face au Rafale
      On dirait qu’Aérobuzz est désormais sur le radar des trolls pro-russes qui pullulent sur la toile.
      Pour rappel:
      – L’Inde a sélectionné le Rafale aux dépens de la Russie qui y a pourtant mis son va-tout. La Russie ne pouvait pas rivaliser non plus en terme de transfert de technologies, puisque de nombreuses technologies présentes dans le Rafale sont parfaitement inconnues en Russie.
      Pour les indiens, les russes ne sont pas à proprement parler un partenaire fiable quand on voit leur mécontentement dans le dossier PAK-FA (Sukhoi T50). La Russie pratique une politique analogue à celle menée par les américains avec leurs partenaires dans le dossier F-35. L’Inde joue la transparence depuis le début et a sélectionné le meilleur produit. Les russes devront vivre avec. La signature du bon de commande tarde à se concrétiser, mais c’est une chose tout à fait courante en Inde.
      – La Russie a souhaité commander des navires à l’étranger, devant les problèmes de qualité de l’industrie navale russe. Il fallait bien s’attendre à un retour de bâton après avoir sciemment violé la souveraineté d’un état indépendant. Croyez-vous que les russes sont des partenaires fiables pour la plupart des pays de l’ancien bloc soviétique ? Allez demander aux Tchèques, Slovaques, Polonais et autres ! Les russes ont bonne presse là bas !
      On pourrait continuer longtemps, car la liste de faits est longue !

      Répondre
    • Indonésie : Le SU-35 s’imposait logiquement face au Rafale
      @Patex :
      Ce n’est pas une raison pour prendre le rôle de troll Anti-Russe, alors en bref :

      – Le choix de l’Inde pour le Rafale est dû aussi au fait que l’Inde achète énormément à la Russie, et que pour des raisons évidentes de sécurité, ils veulent diversifier leurs sources – et cela, on le savait déjà depuis 2007.

      – Pour le PAK-FA, tout est relatif, le programme prend du retard, ce n’est jamais plaisant. Mais d’autres programmes communs, notamment dans le spatial, l’hélicoptère et les missiles ont eux très bien réussi.

      D’ailleurs vous noterez que de 126 Rafales, on est passé 36 exemplaires, et même pour ceux là, ce n’est pas encore gagné. L’humilité est encore de rigueur.

      – Contrairement à vous, je connais très bien les pays de l’Est de l’Europe, et je vous prierai de ne pas confondre leurs gouvernements et leurs populations… et surtout de ne pas parler en leur nom ne connaissant pas vraiment leur cause.

      Quant à cette rengaine sur la violation de souveraneté d’état indépendant, j’imagine que l’OTAN n’a pas violé la souveraineté de : l’Irak, la Libye, la Syrie, l’Afrique centrale… je ne parlerai pas de l’archipel d’Hawaii, des îles Mariannes, de la Guerre de Corée ou du Vietnam, ni du referendum des Malouines (2000 militaires Brit pour 1750 électeurs), du Kosovo…

      Alors si vous souhaitez réellement polluer Aerobuzz avec des commentaires purement politiques, à la limite du racisme, faites le avec une argumentation au point.

      Si au contraire vous souhaitez comparer techniquement Rafale et SU-35 de façon objective, bienvenue !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(1) { [0]=> int(10) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(10) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.